Accompagnement des Pratiques d’Expérimentation en Lycée (APEL), de Classes Coopératives (COOP)

Mots-clés : Pratiques coopératives ; Recherche-action collaborative ; Lycée ; Espace-temps d’apprentissage

Description du projet :   

Un groupe de professeurs du lycée Jacques Feyder d’Épinay-sur-Seine (93) met en œuvre des pratiques pédagogiques se référant à la coopération scolaire. En 2016-2017, une classe de seconde a été mise en place autour de trois professeurs, rejoints par d’autres. Une deuxième classe de seconde a vu le jour en 2017-2018 avec 4 professeurs supplémentaires. En 2018-2019, quatre classes existent : deux secondes générales, une première STMG et une terminale Scientifique, avec un nombre croissant de professeurs engagés.

En 2018, Sylvain Connac, puis Bruno Robbes ont rencontré des professeurs volontaires, afin de préciser les demandes, d’envisager une collaboration entre l’équipe des professeurs et les chercheurs. En novembre, une convention interne a été établie par la direction de l’établissement pour soutenir l’accompagnement scientifique des quatre classes sous forme d’une « recherche-action-collaborative ». Cette démarche, qui associe chercheurs et enseignants, vise la transformation des pratiques et la construction de connaissances scientifiques.

Les premiers échanges ont mis en évidence une demande d’étude (observation, analyse réflexive, effets) des pratiques, à partir d’une question principale : Les multiples temps d’aide et d’entraide mis en œuvre dans les classes coopératives correspondent-ils à ce que les enseignants désignent par « pratiques coopératives » ? D’autres questions en découlent : Qu’en est-il du travail et des interactions entre élèves ? Ces pratiques sont-elles bénéfiques à la réussite scolaire des élèves ? Qu’apportent-elles sur le plan des compétences scolaires et psychosociales ? Les élèves ont-ils acquis des méthodes de travail, une façon de communiquer avec autrui qu’ils réutilisent par la suite ?

Si l’intention d’utiliser des pratiques coopératives est bel et bien présente, l’affirmation selon laquelle les pratiques mises en œuvre sont coopératives est une hypothèse. Par conséquent, les chercheurs proposent d’observer des pratiques dites « coopératives », dans les quatre classes concernées.

La problématique de la recherche est double. Elle consiste d’une part, à caractériser les pratiques pédagogiques développées dans ces classes – en particulier leurs aspects coopératifs – et d’autre part, à appréhender les effets de ces pratiques sur les plans scolaires et psychosociaux, avec une visée d’évolution de celles-ci. Un dossier d’appel à projet 2019 Léa a été déposé.

Membres du projet :  

Bruno Robbes, responsable (EMA)

Sylvain Connac (Université Paul Valéry, Montpellier)

Partenaires :  

- DGESCO/CARDIE, Académie de Créteil

- Mairie d’Épinay-sur-Seine

- Plaine Commune

- Région Île-de-France

- Seloua Grolleau-Raoux, apicultrice

Financement :

- lycée Jacques Feyder d’Épinay-sur-Seine

- Rectorat de l’Académie de Créteil

- Région Île-de-France