Recherche sur l’espace tutoral en formation des enseignants spécialisés - CAPPEI

Mots-clés : Tutorat ; Socio-clinique ; Accompagnement ; Pairs ; Espace tutoral

Description du projet :  

Ce projet est mené en partenariat entre le laboratoire EMA (École, Mutations, Apprentissages) et le Rectorat de Versailles. Cette recherche porte sur la mise en œuvre du tutorat et de l’accompagnement par les pairs des enseignants en formation CAPPEI.

La fonction de tuteur appelle une responsabilité particulière et suppose l’instauration d’une médiation. Dans sa dimension pédagogique, cette fonction pose la question de l’accompagnement et de la formation.
Des places, des rôles, des objectifs différents qu’il conviendra de questionner tant du point de vue du tuteur, du tutoré comme de l’institution scolaire. L’analyse multiréférentielle (Ardoino) permettra d’ouvrir la recherche, dans un objectif de professionnalisation, sur les enjeux la mission tutorale. Le travail de recherche permettra conjointement l’explicitation de l’existant et l’étude de textes de cadrage.

L’objectif pour les chercheurs est aussi d’effectuer un travail clinique de terrain sur les demandes des participants. Ces demandes qui pourraient émaner du groupe et de la recherche en train de se faire. Notre démarche vise l’analyse collective avec les praticiens et l’élaboration de compréhension collective. Méthodologiquement, la démarche privilégie la centration sur le faire avec, l’élaboration du sens et des effets en même temps que la recherche se fait.

Cette recherche s’inscrit dans le champ de la socio-clinique institutionnelle. En mettant au travail l’analyse des enjeux partenariaux de l’espace tutoral en formation CAPPEI, nous souhaitons problématiser la notion de travail collectif en investissant une réflexion sur un nouvel espace professionnel situé à la frontière de différents métiers et de professionnalités différentes (intermétier ; interprofessionnalité).

Programme scientifique :
La recherche se fera notamment sur deux espaces :
1. Des rencontres formelles : chaque année, le groupe se réunira quatre fois. À considérer comme des points d’étapes, ces temps de rencontre seront des temps d’analyse, de médiation pour penser ensemble et soutenir le groupe dans ses déterminations.
2. Des temps de travail informels : le groupe va déterminer ensemble de l’agencement que pourra prendre cet espace (enquête, plateforme, forum, …)

Membres du projet :  

Virginie Dufournet Coestier, maîtresse de conférences à l’UCP - Laboratoire EMA

Laurence Picard, IEN- ASH, conseillère technique auprès du recteur.

Catherine Aubouin, cadre supérieure de santé et doctorante de l’UCP – Laboratoire EMA

Partenaires : 

Rectorat de l'Académie de Versailles

Financement :

Rectorat de l'Académie de Versailles