L’enseignement/apprentissage de la langue en milieu scolaire

Mots-clés : Langue ; École ; Apprentissage ; Enseignement ; Grammaire

Description du projet :  

Le projet de recherche se donne comme objectif de comprendre les pratiques effectives d’enseignement de la langue française/du français à l’école. Il s’agit d’analyser ces pratiques ordinaires afin de mettre en lumière leurs effets sur l’acquisition par les élèves non seulement des notions, mais aussi des compétences, des procédures à mettre en œuvre lors d’activités métalinguistiques.
Il s’articule avec les recherches menées dans le cadre de SCOLAGRAM (revue en ligne dont EMA est déjà partenaire) et du projet Lire-écrire (qui a impliqué un nombre important de membres du laboratoire EMA entre 2012 et aujourd’hui). Au sein de cette recherche, le groupe « étude de la langue » a observé et caractérisé les pratiques d’étude de la langue en classe de CP pour expliquer l’efficience de certains enseignants. Une méthodologie de recueil fondée sur les observations en classe et la caractérisation des tâches proposées aux élèves (démarche d’observation sans intervention) a permis de dégager deux axes d’étude pertinents parce que très influents :
> la circulation de la parole dans la classe (une transmission plutôt transitive avec une circulation de la parole entre les élèves, ainsi qu’entre le maitre et les élèves et une transmission plutôt intransitive organisée autour de questions-réponses entre l’enseignant et chaque élève) ;
> le rapport à la langue sous-jacent dans les gestes professionnels (une transmission réflexive repérable au degré important de vigilance métalinguistique ou par une transmission non réflexive, caractérisée par la rareté des gestes de tissage)
Ce travail alimenterait les données didactiques sur cette question pour envisager une reconfiguration de la didactique de l’étude de la langue, afin de permettre à l’institution de recomposer cet enseignement avec des appuis scientifiques. La communication des premiers résultats serait valorisée dans le cadre du laboratoire EMA et du colloque sur l’école primaire.

La première étape de ce projet vise à proposer un premier protocole de recueil (mai 2019) pour récupérer des données qui serviront d’appui et de base d’échange pour un premier temps de rencontre en juin 2019. Ces éléments alimenteront la réflexion collective pour ajuster, adapter, modifier si besoin et finaliser une méthodologie pour entamer la deuxième étape, à partir de 2019-2020 en élargissant les recueils sur l’ensemble du cycle 3 et en intégrant les publics à besoins particuliers (une montée quantitative).

Membres du projet :  

Patrice Gourdet

Morgane Beaumanoir-Secq

Partenaires :  

- Université Claude-Bernard, Lyon 1, laboratoire ICAR UMR-5191

- Institut de Formation Pédagogique de Lille

- Aix Marseille Université / ESPE Laboratoire Parole et Langage (LPL) & CNRS

- Université d’Artois, centre de recherche Grammatica

Financement :

Laboratoire EMA