Parentalité, Co-éducation, Homeschooling (instruction en famille)

Les recherches du laboratoire ÉMA sur les relations entre parents et institutions se situent à l’intersection de trois séries d’évolutions respectivement sociales, politiques et universitaires. D’un point de vue sociologique, nos recherches prennent acte de la pluralité des espaces éducatifs dans lesquels les enfants grandissent et, indissociablement, de la diversité des adultes qui concourent à leur socialisation. Cette diversité engendre des pratiques éducatives spécifiques (rapport à l’enfance, postures éducatives, construction d’environnements d’apprentissage), dont la coordination est l’objet même de politiques publiques. De ce deuxième point de vue, ÉMA prend pour objet les politiques d’accompagnement à la parentalité et les politiques de promotion de la « coéducation ». Ces politiques se caractérisent par le postulat que l’enrôlement des bénéficiaires dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques est un gage d’efficacité en même temps que de démocratisation. Les dispositifs d’enquête sont à l’unisson de ce mouvement : ÉMA propose d’enquêter sur ces thématiques en nouant des collaborations avec des parents, enseignants et autres professionnels. De ce troisième point de vue, universitaire, ÉMA s’inscrit ici dans la dynamique des sciences participatives. Plusieurs projets s’inscrivent dans cette perspective.

Une recherche collaborative est co-construite avec une équipe d’enseignant.e.s du collège LéA Delaunay à Grigny. Ce projet expérimente et, simultanément, analyse l’organisation de « classes ouvertes en activité », au cours desquelles les parents assistent à une heure de cours « ordinaire ».

Les recherches sur l’instruction en famille conduisent, par définition, à s’interroger sur le travail parental d’instruction. Les projets ANR/INEX étudient des trajectoires et représentations de parents qui ne scolarisent pas leurs enfants, en particulier lorsqu’ils ou elles développent un rapport « alternatif » au monde (aux services publics, à la consommation…). Les enquêtes relatives aux apprentissages informels des enfants adoptent plus spécifiquement une perspective collaborative, en proposant à des groupes locaux de parents de construire et mettre en œuvre une problématique de recherche.

À l’Éspé, une recherche collaborative est menée sur la place donnée aux relations avec les parents dans la formation des enseignants spécialisés. Elle porte sur les pratiques et les représentations de ces professionnels en formation et contribue aux travaux du groupe « école/famille » du Réseau international Éducation et Formation.

Dans le domaine de la parentalité, une recherche internationale (Brésil, Canada, France) portant sur la naissance comme processus bio-psycho-social est menée depuis 2017 avec différents partenaires du Val d’Oise et des Hauts de Seine (maternité, service de protection maternelle et infantile, mairie, association de parents). Elle a consisté dans une première phase à construire un questionnaire qualitatif devant interroger l’expérience parentale dans les trois pays et se prolongera dans une seconde phase de diffusion et d’exploitation de ce questionnaire. Cette collaboration internationale s’appuie sur le réseau Recherche avec.

Cet ensemble de travaux a conduit le laboratoire ÉMA à répondre à la sollicitation, par le rectorat de l’académie de Versailles, d’élaborer une offre de formation à la conduite de projets collaboratifs entre parents, professionnels (de l’éducation, du travail social) et partenaires (associatifs, élus, etc.). Un diplôme universitaire est en cours de construction de manière à poursuivre cette ligne de recherche du laboratoire et cet ancrage dans les pratiques, dans une logique à la fois collaborative du point de vue de la recherche et coéducative du point de vue des acteurs qui œuvrent auprès des enfants et adolescents.