Nouvelles professionnalités dans les métiers de la formation et de l'enseignement

Les transformations de la formation de enseignants ont mis en tension une exigence de professionnalisation et des standards d’universitarisation. L’ajustement des contenus et pratiques de formation suppose de mieux connaitre les effets de ces transformations sur les enseignants débutants, sur ceux qui les forment et les accompagnent. C’est l’objet de recherches collaboratives menées avec des formateurs. Elles s’efforcent de comprendre les mutations en cours par des mises en perspective historiques. Elles permettent également l’accompagnement par la recherche des formations dispensées par l’ÉSPÉ : suivi des expérimentations pédagogiques, analyse de scénarios de formation, étude comparative des mémoires,  conception d’outils de formation et d’autoformation destinés aux personnels de l’enseignement et de l’éducation comme le dispositif GPS (gérer professionnellement des situations).De façon complémentaire, les recherches sur la pédagogie du supérieur permettent l’accompagnement pédagogique des formateurs du supérieur.

Parallèlement, les transformations du système éducatif suscitent de nouvelles professionnalités —tuteurs, formateurs académiques, référents (REP+, école inclusive), conseillers pédagogiques dans l’enseignement Supérieur —, de nouveaux dispositifs — co-enseignement, co-formation —, et de nouveaux partenariats — avec les AVS (Assistants de vie scolaire), les associations extrascolaires, les parents, les artistes dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle. Plusieurs parcours de la mention Pratiques et ingénierie de la formation du Master MEEFproposent des formations à ces nouvelles fonctions professionnelles.

 Si la formation initiale et continue d’un certain nombre d’acteurs du domaine de la formation et de l’enseignement est prise en charge à l’ÉSPÉ, on remarque aussi parallèlement qu’il existe aujourd’hui un certain nombre de professionnalités émergentes formées en dehors de l’ÉSPÉ, qui se développent dans le secteur libéral et avec lesquelles la formation et l’enseignement doivent aujourd’hui compter (orthopédagogues, graphomotriciens par exemple) puisqu’elles partagent le même public. Comprendre les déclinaisons contextuelles et les solidarités systémiques de ces nouvelles professionnalités forme un programme de recherche complémentaire.

Au plan épistémologique, l’observation et l’analyse des situations et des pratiques d’enseignement, d’éducation et de formation s’efforcent d’articuler une complémentarité d’approches et de cadres théoriques. Au plan méthodologique, le laboratoire ÉMA :

- travaille à la mise au jour de savoirs d’action ou de gestes professionnels, d’une partie des enjeux subjectifs à l’œuvre dans les choix les professionnels, en lien avec des dispositifs pédagogiques, didactiques, organisationnels ;

- développe une expérience conséquente en matière de recherche collaborative et d’accompagnement d’équipe d’éducation et de formation, par des approches didactiques et pédagogiques, voire cliniques.