Pratiques et médiations culturelles

La collaboration de chercheur·se·s en arts, littérature, philosophie, sciences de l’éducation et psychologie cognitive permet de développer des projets interdisciplinaires et interprofessionnels.

Interroger le rapport des jeunes aux cultures

Nos recherches visent à

  • étudier la relation des publics jeunes à la culture,
  • apporter un éclairage sur l’histoire et la théorie des littératures, arts et cultures de jeunesse,
  • analyser les pratiques éducatives, les processus de patrimonialisation des œuvres à l’école et les processus de légitimation artistique, sociale et universitaire des productions culturelles.

S’appuyer sur la recherche fondamentale pour répondre à des enjeux éducatifs et sociaux

La recherche s’inscrit dans une réflexion sur la mise en œuvre de la politique d’éducation artistique et culturelle portée par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale : d’une part les institutions artistiques et culturelles ont une mission d’action éducative et d’accueil des publics ; d’autre part un « parcours d'éducation artistique et culturelle » a été mis en place dans les établissements scolaires.

Ces dispositions s’inscrivent dans une longue série et suscitent une attente sur les plans didactique et pédagogique de la part des professionnels de l’enseignement, de la formation et de la médiation.

Nos recherches s’ouvrent également à des pratiques de médiation en direction des publics adultes et diversifiés.

Penser la médiation scolaire et non-scolaire des arts et cultures dans une perspective internationale

Les cultures contemporaines débordent les distinctions traditionnelles entre les arts : nombreuses sont les œuvres qui inventent de nouvelles formes et s’élaborent au carrefour des médias. Nos recherches tendent à appréhender ces objets dans une perspective dynamique, comparative et critique.

Dans la perspective ouverte par les recherches sur l’éducation populaire, nous nous intéressons aux modalités de l’enseignement de la culture en milieu scolaire, et notamment au sein de l’enseignement professionnel.

Nous souhaitons réinterroger la singularité de la littérature au sein des arts : sa médiation peut être repensée à la lumière de l’éducation artistique, selon la triade savoirs scolaires – fréquentation des œuvres – pratiques artistiques.

Par ailleurs, la mondialisation imposant progressivement la traduction comme  « langue commune », nos recherches visent à comparer les approches de la médiation qui ont cours en France et à l’étranger et à concevoir, réaliser, évaluer des projets internationaux de médiation en partenariat.

Articuler les pratiques et médiations scolaires et non-scolaires

Nos recherches contribuent à éclairer les nouvelles professionnalités. Elles ont pour but d’analyser les contours, potentialités et limites du partenariat Culture/École. Comment le·la médiateur·rice, l’enseignant·e, le·la formateur·rice, l’auteur·e, l’artiste se représentent-il·elle·s les spécificités de la médiation en institution culturelle et ses articulations avec l’enseignement et l’éducation artistique et culturelle dans l’institution scolaire ? Quelles valeurs accorde-t-on aux œuvres dans les pratiques de médiation ?

Elles visent également à interroger les formes, dispositifs de médiation et les modes d’adresses des institutions culturelles envers les publics jeunes dans un contexte extra-scolaire ; à questionner les ateliers de pratiques artistiques menés ou non par/avec un·e artiste.

Elles nourrissent la formation proposée dans deux parcours de Master MEEF – Pratiques et ingénierie de la formation :

La recherche, collaborative, repose sur des partenariats avec des professionnels de la médiation et des institutions éducatives et culturelles, tant internationales (Europe, Ouzbékistan, Chine), que nationales (Musée du Louvre, Bibliothèque Nationale de France), et locales (associations, bibliothèques, médiathèques, cinémas, théâtres, centres d’arts en Île de France).