Les recherches collaboratives

Le laboratoire ÉMA met en œuvre, depuis sa création en 2010, des recherches collaboratives avec différents partenaires : Éducation nationale, établissements d’enseignement « alternatifs » ou « expérimentaux »,  associations, collectivités territoriales et services sanitaires et sociaux. Cette modalité de recherche prendra une place plus importante dans notre projet 2019-2023 et fera l’objet d’une méta-analyse collective au sein du laboratoire avec une recherche soutenue par la Fondation UCP : « Nouvelles recherches collaboratives en éducation et formation ».

 Ce projet (détaillé dans une fiche descriptive complémentaire) vise à fédérer ses chercheurs dans l’analyse multiréférentielle des usages, conditions, effets et résultats de la recherche collaborative :

expérimenter plusieurs modalités de recherche impliquant, selon les cas, bénéficiaires, professionnels et cadres,

capitaliser la réflexion méthodologique, éthique et épistémologique sur les conditions (pratiques, financières et institutionnelles) de la recherche collaborative,

- identifier la singularité des savoirs produits,

inscrire cette réflexion dans un cadre international (collaborations en cours avec des chercheurs brésiliens et canadiens, en particulier dans le cadre du réseau Recherche avec etdu réseau Pédagogie institutionnelle International).

Dans le domaine scolaire, le laboratoire ÉMA coordonne deux LéA (Lieux d’éducation associés, soutenus par l’Institut Français de l’éducation) dans l’académie de Versailles et contribue à la formation des formateurs, cadres et enseignants du champ scolaire dans les mentions de master MEEF. D’autres travaux de ce type, intégrant des dimensions didactiques, pédagogiques et institutionnelles, sont menés avec d’autres établissements (Lycée de la Nouvelle chance par exemple) et services scolaires dans et hors de l’académie de l’académie de Versailles.

Dans les domaines de l’intervention sociale et de l’éducation populaire, les politiques européennes appellent à la participation citoyenne et la mobilisation des usagers pour développer des pratiques inclusives. Des recherches collaboratives sont menées avec des associations, services sociaux et collectivités territoriales en prenant en compte le questionnement du « pouvoir d’agir » des bénéficiaires et la mutation des professionnalités.

En tant que processus, l’inclusion est au cœur des politiques et des pratiques de formation des professionnels de l’éducation. Diverses recherches collaboratives, dans le champ scolaire  mais aussi hors école contribuent à l’étude de ce processus. 

Dans l’enseignement supérieur, ÉMA est engagé dans la réflexion sur la formation didactique et pédagogique des enseignants-chercheurs. Des chercheurs participent au premier LéA de l’enseignement supérieur avec l’ENSACIET (école d’ingénieurs chimistes de Toulouse) et pilotent des dispositifs de formation, travaillent sur les projets de NCU avec la vice-présidence à la formation.