Page personnelle

ANNE-JULIE ETTER

Maître de conférences en histoire ; Coordinatrice scientifique de la FSP (Patrima)

Téléphone : 0134256018

Présentation

 

Anne-Julie Etter a soutenu en 2012 une thèse d’histoire intitulée « Les Antiquités de l’Inde : monuments, collections et administration coloniale (1750-1835) », Université Paris Diderot – Paris 7. Jury : Marie-Noëlle Bourguet, Liliane Hilaire-Pérez, Jacques Pouchepadass, Dominique Poulot, Kapil Raj et Sanjay Subrahmanyam.

 

Ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm) et agrégée d’histoire, elle est également titulaire d’une licence d’études indiennes (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, 2010).

 

Elle enseigne à l'UCP au sein des UFR LSH et LEI (licence et master). Ses enseignements portent sur les thèmes suivants : histoire de l’Inde ; histoire et patrimoine.

 

Elle assure la coordination scientifique de la Fondation des sciences du patrimoine (FSP), qui gère le LabEx Patrima et l’EquipEx Patrimex (http://www.sciences-patrimoine.org/) :

- aide au montage de projets et suivi de projets

- organisation d’événements destinés aux doctorants rattachés à la FSP (formation doctorale, journées doctorales)

- organisation d’événements scientifiques internes à la FSP ou avec d’autres partenaires (par exemple, le colloque « Les patrimoines en recherche(s) d’avenir », organisé avec le LabEx Les passés dans le présent, en partenariat avec la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication et avec la Bibliothèque nationale de France, 24-25 septembre 2015, BnF)

- gestion de la plate-forme d’archives ouvertes de la FSP (https://hal.archives-ouvertes.fr/FSP-PATRIMA) et participation à la valorisation des projets financés

- contribution à la structuration internationale de la FSP (projets européens, partenariats internationaux, etc.).

Thèmes de recherche

 

Membre du laboratoire AGORA, Université de Cergy-Pontoise, EA 7392

Membre associée du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (UMR 8564, EHESS‑CNRS), http://ceias.ehess.fr/index.php?2003

 

Les recherches d’Anne-Julie Etter portent sur l’étude et la conservation des antiquités indiennes aux XVIIIe et XIXe siècles, dans une perspective croisée d’histoire coloniale, d’histoire des savoirs et d’histoire de l’antiquarisme et du patrimoine. Après un travail de thèse consacré au mouvement d’inventaire, de classification et de conservation de monuments et d’objets (inscriptions, monnaies et statues) qui se développe en Inde au début de la période coloniale, elle s’intéresse de plus près aux pratiques antiquaires indigènes et à leur rencontre avec les méthodes et les concepts de l’étude, de la collecte et de la conservation des antiquités européennes. Elle étudie en particulier la conservation des monuments au cours du Company Raj (1757-1858), en examinant les liens que cette politique entretient avec l’exercice du pouvoir et avec les pratiques indiennes de conservation et de patronage. Un autre projet porte sur le trésor en Inde, envisagé comme un dispositif de sélection, de mise en valeur et de protection de biens culturels.

 

Mots-clés : Inde ; Grande-Bretagne ; colonisation ; orientalisme ; histoire sociale et culturelle des savoirs ; antiquaires, archéologie ; patrimoine, monuments, musées, collections

Publications

 

Articles de revue

 

« Archéologie indienne et mouvement migratoire : l’esquisse d’un modèle au début de la période coloniale », dans « Archéologie(s) en situation coloniale, 1. Paradigmes et situations comparées », dossier coordonné par Alexandra Galitzine‑Loumpet, Svetlana Gorshenina et Claude Rapin, Les Nouvelles de l’archéologie, n°126, décembre 2011, p. 15‑18.

 

Publications dans des ouvrages collectifs

 

« La conservation des monuments en Inde. Variations à partir du Company Raj (fin du XVIIIe siècle – années 1850) », Cahiers du CAP, 3, Paris, Presses de l’Université Paris‑Sorbonne, 2016, p. 59-78 (à paraître).

 

« Antiquarian Knowledge and Preservation of Indian Monuments at the Beginning of the Nineteenth Century », dans Daud Ali et Indra Sengupta (dir.), Knowledge Production, Pedagogy, and Institutions in Colonial India, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2011, p. 75‑95.

 

« Collecte des savoirs en Inde et sociétés savantes européennes », dans Gérard Le Bouëdec et Brigitte Nicolas (dir.), Le Goût de l’Inde (Actes du colloque de juin 2007), Lorient, Musée de la Compagnie des Indes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, p. 160‑169.

 

Notices de dictionnaire

 

Notices « Uma Chakravarti » et « Mrinalini Sinha », historiennes indiennes, dans Mireille Calle‑Gruber, Béatrice Didier et Antoinette Fouque (dir.), Dictionnaire des créatrices, Paris, Éditions Des femmes, 2013, vol. 1, p. 821‑822 et vol. 3, p. 4009.

 

Article « Archéologie », dans Catherine Clémentin-Ojha, Christophe Jaffrelot, Denis Matringe et Jacques Pouchepadass (dir.), Dictionnaire de l’Inde, Paris, Larousse, 2009, p. 98‑103.

 

Entretien

 

« History Speaks Many Languages. An Interview with Sanjay Subrahmanyam » (en collaboration avec Thomas Grillot), Books & Ideas, 27 January 2012. ISSN : 2114-074X. URL : http://www.booksandideas.net/History-Speaks-Many-Languages.html

 

« Le Goût de l’archive est polyglotte. Entretien avec Sanjay Subrahmanyam » (en collaboration avec Thomas Grillot), La Vie des idées, 27 janvier 2012. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-gout-de-l-archive-est.html

 

La version française de l’entretien a également été publiée dans Pour une histoire-monde, Patrick Boucheron et Nicolas Delalande (dir.), Paris, Presses Universitaires de France, La Vie des Idées, 2013, p. 61‑70.

 

Recensions

 

Compte rendu de Métropoles de papier. Naissance de l’archéologie urbaine à Paris et à Londres (XVIIe – XXe siècle), Stéphane Van Damme, Paris, Les Belles Lettres, 2012, dans Annales. Histoire, Sciences Sociales, comptes rendus « Histoire intellectuelle », 70‑3, 2015, p. 777‑779.

 

Compte rendu de The Company-State: Corporate Sovereignty and the Early Modern Foundations of the British Empire in India, Philip J. Stern, Oxford, Oxford University Press, 2011, dans Revue française de science politique, 65‑5/6, 2015, p. 875‑876.

 

Compte rendu de l’ouvrage Edge of Empire: Conquest and Collecting in the East, 1750‑1850, Maya Jasanoff, London, Fourth Estate, 2005, dans Annales. Histoire, Sciences Sociales, « Empires », 63‑3, 2008, p. 670-671.

 

Traduction

 

Traduction de l’anglais, « La découverte de l’Amérique : la transformation du temps et de l’espace en Europe », Anthony Pagden, Revue de synthèse, 129‑3, 2008, p. 421-436.

 

Valorisation de la recherche

 

Rédaction de cinquante notices détaillées pour le dictionnaire Le Robert, accompagnant une série de films documentaires sur le patrimoine mondial de l’Unesco (Dixel, Le Robert illustré en ligne, 2015).

 

Rédaction de cent notices détaillées pour le dictionnaire Le Robert, accompagnant les « 100 vidéos clés de l’Histoire de 1895 à nos jours » (Dixel, Le Robert illustré en ligne, 2013).

 

Communications orales

 

Colloques et journées d’études

 

    - « Histoire et religion : les antiquités de l’Inde dans les collections européennes au XVIIIe siècle », communication dans le cadre des journées d’études « Antiquités dépaysées au XVIIIe siècle », organisées par Charlotte Guichard (Maison Suger, 16 et 17 décembre 2014).

    - « Archaeology and Conservation of Cultural Heritage: Towards a Global and a Multidisciplinary Approach », conférence donnée avec Anne-Solenn Le Hô à Northwest University, à l’occasion de la « China-France Conference on Archaeology and Conservation » organisée par la School of Cultural Heritage (Xi’an, Chine, 6 novembre 2014).

    - « Collectionner en Inde au début de la période coloniale : pour une approche biographique croisée des objets, des collections et des collectionneurs », communication à la journée d’études « L’Autre de la biographie : les coulisses des créations artistiques et patrimoniales » organisée par Altaïr Despres, Amalia Dragani, Emma Gobin et Anne-Julie Etter dans le cadre du séminaire des post-doctorants du Labex CAP (24 septembre 2014, IIAC EHESS-CNRS).

    - « From Britain to India and Back to Britain: Studying and Collecting Indian Antiquities in the Late 18th Century and Early 19th Century », communication dans le cadre du colloque « Eastern Resonances 2: India and the Far East (16th-18th cent.) ». Ce colloque international, organisé par Jean‑Marie Fournier, Claire Gallien et Ladan Niayesh, s’est tenu du 5 au 7 décembre 2013 à l’Université Paris Diderot – Paris 7.

    - « Between Global and Local: Antiquarianism in Early Colonial India », communication à la 5e Conférence internationale de la European Society for the History of Science (Athènes, 1er – 3 novembre 2012), au sein du panel « Global Phenomena and Local Specificities: Conduits Between Scientifically Minded Elites and Holders of Artisanal Knowledge Between the East and the West », coordonné par Liliane Hilaire-Pérez et Simona Valeriani.

    - « Hinduism and Material Remains (16th‑19th Centuries) », communication présentée à la table‑ronde « Early Modern ‘Hinduism’: History of the Concept avant la lettre ? Sources and Representations », organisée par Margherita Trento et Ines G. Zupanov (Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud, Paris, 14 novembre 2011).

    - « Antiquarianism, Natural History and Collecting Practices in Early Colonial India », communication au colloque « Exploring Empire: Sir Joseph Banks, India and the “Great Pacific Ocean”. Science, Travel, Trade & Culture, 1768-1820 ». Ce colloque, organisé par le National Maritime Museum de Greenwich et la Nottingham Trent University, s’est tenu les 24 et 25 juin 2011 au National Maritime Museum (Greenwich, Angleterre).

    - « La portée administrative de l’étude des inscriptions en Inde au début de la période coloniale », communication à la VIe Journée Monde indien, journée d’études annuelle de l’équipe de recherche Mondes indien et iranien, UMR 7528 (CNRS, Sorbonne Nouvelle – Paris 3, EPHE, INaLCO). Cette journée d’études, coordonnée par Nicolas Dejenne, a eu lieu le 25 mars 2011 au Muséum National d’Histoire Naturelle (Paris).

    - « L’archéologie indienne et les mouvements migratoires : la mise en place d’un modèle interprétatif au début de la période coloniale », communication à la conférence « Archéologie(s) coloniale(s) : une approche transversale », organisée par le Réseau Asie & Pacifique – Imasie sous la coordination d’Alexandra Loumpet-Galitzine, Svetlana Gorshenina et Claude Rapin (Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 22‑23 mars 2011).

    - « Antiquarian Knowledge, Museums and Preservation of Indian Monuments at the Turn of the Nineteenth Century », communication à la conférence « Knowledge Production and Pedagogy in Colonial India: Missionaries, Orientalists and Reformers in Institutional Contexts », organisée par la School of Oriental and African Studies (SOAS) et le German Historical Institute London (GHIL), sous la coordination de Daud Ali et Indra Sengupta (SOAS et GHIL, Londres, 13‑15 novembre 2008).

    - « Collecte des savoirs en Inde et sociétés savantes européennes : l’exemple des monuments », communication au colloque « Le goût de l’Inde. L’impact culturel des échanges commerciaux entre l’Inde et l’Europe aux XVIIIe et XIXe siècles », organisé par l’Université de Bretagne Sud et le Musée de la Compagnie des Indes, coordonné par Gérard Le Bouëdec et Brigitte Nicolas (Université de Bretagne Sud, Lorient, 4-5 juin 2007).

 

 Séminaires

 

    - « ‘An object of desirable achievement’ : l’East India Company et la conservation des monuments en Inde (fin du XVIIIe siècle - milieu du XIXe siècle) », séminaire franco-britannique d'histoire (Paris, 17 décembre 2015).

Podcast : http://www.sas.ac.uk/videos-and-podcasts/history/%E2%80%98-object-desirable-achievement-l-east-india-company-et-la-conservation-d

    - « La conservation du patrimoine architectural en Inde : réflexions à partir de l'exemple du Company Raj (fin XVIIIe siècle - mi XIXe siècle) », communication dans le cadre du séminaire Actualité de la recherche sur l’Asie du Sud (séminaire du CEIAS), séance intitulée « Regards croisés sur la conservation du patrimoine indien (XVIIIe - XIXe siècles) » avec Jérôme Petit (CEIAS, 10 novembre 2015).

    - « Colonisation et connexions culturelles transnationales : l’exemple de la conservation des monuments en Inde au cours du premier siècle colonial (1757-1858) », présentation dans le cadre de l’atelier « Arts, patrimoines et mondialisation culturelle », organisé par Marta Amico, Julien Bondaz, Altaïr Despres et Anne-Julie Etter (séminaire des post-doctorants du Labex CAP, 27 mars 2013, Centre Georg Simmel, EHESS-CNRS).

    - Présentation des résultats du travail de thèse dans le cadre du séminaire « Construction de l’Orient », organisé par Jean-Marie Fournier, Sarga Moussa et Ladan Niayesh (Université Paris Diderot – Paris 7, 25 novembre 2013).

    - « Surveying Religion Through Material Remains in Early Colonial India », Guest Lecture, Käte Hamburger Kolleg, Ruhr-Universität Bochum (Université de Bochum, 14 novembre 2013).

    - « Entre religion et politique : l’étude et la conservation des monuments en Inde au cours du premier siècle colonial », participation au séminaire de l’Institut Religions, Cultures, Modernité (IRCM) de l’Université de Lausanne (UNIL, Lausanne, 24 octobre 2013).

    - « Étudier et collectionner les antiquités indiennes au XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle », présentation dans le cadre d’une séance du groupe de travail « Littérature pratique et l’imagination des savoirs » de l’Institut des Humanités et des Sciences de Paris, Université Paris Diderot, PRES Sorbonne Paris Cité (Université Paris Diderot – Paris 7, 18 octobre 2013).

    - « Les débuts du commerce des antiquités en Inde », intervention dans le séminaire de l’équipe « Industries culturelles indiennes. Scènes artistiques et littéraires » du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud, coordonné par Raphaël Rousseleau et Catherine Servan‑Schreiber (29 mars 2013).

 

Participation à des événements en tant que discutante ou présidente de session

 

    - « L’image contestataire. Les pouvoirs à l’épreuve de la culture visuelle, 19e-21e siècles », journée d’études des doctorants du CHCSC (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 13 mai 2015). Également membre du conseil scientifique de cette journée.

    - « L’Asie en questions », journée d’études de la mention AMO (Asie méridionale et orientale : terrains, textes et sciences sociales) du master en sciences sociales de l’EHESS (23 mars 2015).

    - Participation à la séance du séminaire « Histoire économique des Juifs à l’époque moderne : archives, pratiques et réseaux marchands (Europe, empires) » animée par Anjana Singh autour de son ouvrage Fort Cochin in Kerala (1750‑1830): The Social Condition of a Dutch Community in an Indian Milieu (Leiden, Brill, 2010). Ce séminaire est organisé par Liliane Hilaire‑Pérez et Evelyne Oliel‑Grausz (Université Paris Diderot – Paris 7, 6 février 2012).

    - Participation à la session « Altérités » de l’atelier « Acclimatation métropolitaine des savoirs sur le lointain », coordonné par Harold Lopparelli et Marie‑Noëlle Bourguet, au sein du colloque international « Mobilités et circulations des savoirs » organisé par le laboratoire ICT (Université Paris Diderot – Paris 7, 17‑19 novembre 2011).