Page personnelle

DAMIEN MASSON

Maître de conférences en urbanisme

Téléphone : 0134257248

Réseaux sociaux :

Présentation

Depuis 2011 je suis maître de conférences en urbanisme à l'Université de Cergy-Pontoise. Mes champs d'enseignement concernent principalement les sciences sociales, la méthodologie d'enquête et de recherche, la cartographie et les SIG qualitatifs. Mon activité de recherche concerne d'une part, l'expérience vécue de la sécurisation des espaces publics et des mobilités ordinaires. D'autre part, mes travaux portent sur la représentation, notamment cartographique, des espaces vécus ordinaires, dans une perspective sensible et critique.

Responsabilités académiques et scientifiques

 

Depuis 2016 Co-responsable (avec J.B. Frétigny) du Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques, Université de Cergy-Pontoise.

Depuis 2014 Co-directeur (avec R. Kazig et D. Siret) du réseau international ambiances

2015-2017 Directeur du Département Géographie-Histoire, UFR Lettres et Sciences Humaines, Université de Cergy-Pontoise.

 

Co-éditeur (avec R. Kazig et P. Simpson) de la collection Ambiances / Atmospheres and the Sensory Experience of Space, Routledge.

Membre du comité de rédaction de la revue Ambiances : revue internationale sur l'environnement sensible, l'architecture et l'espace urbain

Chercheur au laboratoire MRTE - EA 4113 

Chercheur associé au laboratoire Ambiances Architectures Urbanités (UMR CNRS-MCC-ECN 1563), équipe Cresson.

 

Enseignements à l’Université de Cergy-Pontoise

 

Licence de Géographie

L2S3 Sciences Sociales

L3S5 Environnement urbain

L3S5 Atelier de Planification Urbaine (co-encadré avec M. Basile et A. Hertzog)

 

Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques

M1 Méthodes d'enquêtes qualitatives

M1 SIG Qualitatif

M2 Méthodologie et Atelier d'écriture

M2 Data Science et Data Vizualisation (Introduction)

M2 Recherche appliquée sur terrain international / Mapping Workshop (en partenariat avec le MSc Geopolitics and Security de la Royal Holloway University of London)

M1 et M2 Encadrement de mémoires

 

Master Transports Logistique Territoires Environnement

M2 Atelier du Pôle des collectivités publiques

M2 Interventions ponctuelles en Séminaire Environnement, Mobilités, Réseaux

 

Encadrement doctoral

Depuis 2017 : Membre du comité de suivi de thèse de Jean-Marie Beslou, Thèse en Architecture, École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes

2012-2015 : Membre du comité de suivi de thèse de Jeanne Lafon Boudier de la Valleynerie, Thèse en Géographie, Université de Cergy-Pontoise

 

Enseignements ponctuels hors Université de Cergy-Pontoise

 

Novembre 2017 Enseignant invité au workshop d’architecture Urban Transcripts à Athènes (Grèce) 

Mars 2017 Erasmus+ Staff Teaching Assignment. Visiting Professor at Plymouth University - School of Geography, Earth and Environmental Sciences

  • Interventions dans les modules Geography of landscape (Undergraduate) ; Social and Cultural Geography (Undergraduate) ; Research Seminar (PhD) 

Depuis 2014 - Ecole Centrale de Nantes 

  • Master STEU option Ville numérique : Cartographie située, sensible, collaborative et critique

Depuis 2014 - Université Rennes 2 

  • Master 2 SIGAT : Introduction aux SIG Qualitatifs : enjeux, théories, méthodes 

 

Thèmes de recherche

Mes recherches portent sur l'expérience sensible des espaces urbains et des mobilités.

Elles concernent d'une part sur l'expérience vécue des trajets ordinaires en transports collectifs, et sur les dimensions sensibles des espaces de mes recherches. Pour cela, un double référentiel théorique est mobilisé : celui des Ambiances Architecturales et Urbaines et celui Mobility Studies, en mobilisant en particulier les travaux britanniques de la géographie des mobilités. Ces recherches portent deux enjeux principaux : le premier est méthodologique et concerne la mise en place de méthodes aptes à comprendre l'expérience ordinaire des situations de mobilité, dans sa dimension matérielle, sociale, culturelle et sensible ; le second, concerne la production des espaces des mobilités et vise à fournir des outils utiles à leur conception, fondés sur les articulations entre dimensions sociales et sensibles de l'expérience.

Mes travaux portent d'autre part sur la question des effets des dispositifs (matériels, humains, discursifs) de surveillance et de sécurités sur l'expérience ordinaire des espaces urbains. Ils visent à fonder une critique sensible de la sécurisation ordinaire et extraordinaire des espaces urbains. Pour cela, ces travaux articulent différentes théories des ambiances et atmosphères (francophone, anglophone et germanophone) à la géographie des affects, et à la géographie culturelle. L'enjeu théorique de ces travaux consiste à articuler la critique sociale, culturelle et politique des espaces urbains à une critique sensible. Par là même, l'enjeu consiste à  politiser la recherche sur le sensible et les ambiances.

 

Actions de recherche en cours

Vivre avec la terreur : Quels effets du terrorisme diffus sur les ambiances urbaines ?

Responsable du contrat de recherche financé par l'initiative d'excellence Paris // Seine. 2017-2019 (30 mois)

Avec la participation de Anne Hertzog (UCP, MRTE), Sara Fregonese (Université de Nottingham, UK), Simon Runkel (Université de Heidelberg, GER), Paul Simpson (Université de Plymouth, UK) + 1 post-doc d'un an.

Résumé : À la croisée des études urbaines et des études sur la sécurité, ce projet vise à comprendre le poids de la menace terroriste dans l’expérience quotidienne des espaces urbains par les citadins des métropoles européennes. Un premier enjeu du projet consiste à examiner de quelle manière cette menace infléchit les ambiances urbaines en agissant sur les individus, leurs conduites, leurs représentations. Le deuxième enjeu, conséquent au premier, concerne la compréhension de la  fabrique de la sécurité urbaine en la considérant à l’articulation des discours et pratiques d’acteurs publics et privés, et du sentiment de sécurité vécu par les citadins. L’hypothèse centrale du projet est que les ambiances urbaines ont une capacité à traduire cette articulation et qu’une action dirigée sur les ambiances offre des leviers d’action pour augmenter la résilience émotionnelle des habitants des villes dans le contexte contemporain de terreur diffuse.

Un travail d’enquête sera mené dans trois villes européennes qui se situent à des stades différents vis-à-vis de l’expérience de la terreur : Londres, Paris et Cologne. La recherche montrera d’abord comment des ambiances urbaines post-terreur se structurent, au croisement : d’actions institutionnelles sur l’espace et les usages qui y sont rendus possibles ;  de discours et pratiques d’acteurs en charge d’assurer – de manière pratique, mais aussi symbolique – la sureté et la sécurité ; des expériences ordinaires des espaces urbains par leurs habitants et des émotions qui y sont associées. A partir de ces enseignements, le projet visera à formuler des propositions d’action pour agir sur ambiances urbaines afin de renforcer le sentiment de sécurité des urbains.

 

Des indicateurs qualitatifs pour l’observatoire territorial du Parc Naturel Régional du Vexin français ?

Recherche-action financée par le PNR du Vexin Français, coordonnée par Didier Desponds, Université de Cergy-Pontoise, laboratoire MRTE – en partenariat avec le syndicat mixte du PNR du Vexin français, avec la participation d’Elizabeth Auclair, Antoine Beyer, Laure Cazeaux, Anne Hertzog, Jean-Baptiste Frétigny, Damien Masson et Marie-Laure Poulot, à partir de novembre 2016.

 

Living in the Mobility Transition : France

Recherche financée par le Forum des Vies Mobiles (SNCF), coordonnée par J.B. Frétigny. Avec Pierre Bocquillon (University of East Anglia) et Damien Masson (UCP)

 

Actions de recherche récentes

Surveillance(s) en public

Contrat ANR "Les énigmes sensibles des mobilités urbaines contemporaines" (ANR Espace et Territoires 2010, Responsable : R. Thomas, 2011-2014).

Responsable de l'axe 3 : Surveillance(s) en public

Plus d'informations sur : http://www.anr-muse.fr

L’enjeu du travail consiste à mettre en question l’impact des différentes formes de surveillance (formelle ou informelle, technologique ou écologique, visible ou invisible) sur la publicité de l’espace public et sur la gestion interindividuelle du partage de cet espace de mobilité et d’échange. D’une inscription discrète sur le territoire jusqu’il y a peu, la surveillance (humaine et technique) était alors essentiellement déployée autour des zones jugées à risques (stades, bars et pubs, lieux de rassemblement des foules etc.). Plus récemment, elle se diffuse largement dans l’espace urbain, et les espaces habités plus généralement, et sa mise en œuvre procède tout autant de logiques institutionnelles (vidéosurveillance mise en place par les pouvoirs publics), commerciales (Google Earth & Street View, par exemple), et individuelles (appel à la vigilance de chacun dans le cadre du plan Vigipirate par exemple, ou encore l’usage des appareils nomades pour observer et éventuellement dénoncer des scènes de la vie ordinaire ). Ainsi, l’espace commun est un espace sous surveillance(s) et un enjeu de clarification de l’actualisation des pratiques dans ces contextes est manifeste et fait l’objet de nombreux travaux.

Notre apport à cette thématique se situe du côté du sensible, on peut se demander en effet quels sont les effets sensibles des logiques et techniques sécuritaires et de surveillance des espaces fréquentés par le public. Autrement dit, il s’agit de mettre en question les relations entre ambiance, sécurité et surveillance. Le travail de terrain a lieu à la fois en France – ou les logiques institutionnelles favorisent fortement le déploiement des formes de surveillance et de contrôle – et dans le pays probablement le plus vidéo-surveillé au monde, l’Angleterre. Deux collègues britanniques complètent ainsi l’équipe : Peter Adey (Royal Holloway University of London) et Paul Simpson (Keele University). Les terrains de recherche sont des gares internationales (Paris Gare du Nord et Londres Saint-Pancras), où les enjeux de sécurité sont majeurs, et où les logiques de surveillances déployées diffèrent radicalement. Le travail empirique est toujours en cours de réalisation et suit une hypothèse présupposant l’existence d’interactions entre formes de surveillance de l’espace, usages des corps en public et ambiance. Le champ des mobilités est alors convoqué à la fois au titre du terrain d’observation, mais aussi au plan théorique dans la mesure où l’hypothèse rend possible la considération des conduites individuelles et collectives en tant que moyen d’acceptation ou de résistance  d’une « ambiance sécuritaire ».

 

Quelle identité sonore pour les espaces de la RATP ?

(Responsable de la partie Cresson. Recherche financée par la RATP. 2010-2013).

 

Répartie sur plus de trois années, cette action de recherche se donne pour objectif la qualification des ambiances et de l’identité sonore des espaces ferroviaires (métro et RER) de la RATP. Le travail empirique porte sur deux thématiques principales : émotions et navigation. Au travers de la première sont explorés à la fois les aspects vécus et affectifs de l’expérience sonore des espaces du métro. La seconde invite à s’interroger sur l’usage fait de l’environnement sonore par les usagers du métro parisien pour s’orienter et se mouvoir au sein du réseau.

La caractérisation de l’expérience sensible (et plus particulièrement sonore dans cette action) et la compréhension du vécu des usagers des espaces et moyens de transports est ainsi déclaré comme étant un enjeu prioritaire pour l’opérateur public de transport qu’est la RATP qui cherche aujourd’hui des résultats théoriques et méthodologiques susceptibles de l’aider à concevoir et gérer les lieux et moyens du mouvement des personnes sur des modalités plus large que celles, originaires, de l’ingénierie des flux. On perçoit ainsi, au travers de cette commande, un écho certain de la thématique de la compréhension sensible des espaces de partage des mobilités auprès des gestionnaires de l’espace.

 

 

 

 

Organisation de rencontres scientifiques

 

Co-organisateur du workshop Missing Maps of Urban Violence: counter-mapping cities under occupation and Mapping the sensitive memories of Political Violence. Seminar and Workshop at Cergy-Pontoise University (co-organized with A. Hertzog and R. Ahmad), 

 

Membre du comité scientifique et du comité d’organisation de Atmospheres, Tomorrow ; Ambiances, Demain, 3e Congrès international sur les ambiances, Volos (Grèce), 21 au 24 septembre 2016.

 

Co-organisateur de la journée d'études Méthodologies mixtes : quels regards sur le monde ?, Université de Cergy-Pontoise, Laboratoire MRTE, 5 janvier 2016 (co-organisé avec J.B. Frétigny et S. Rufat)

 

Organisation de sessions, Researching and Representing Ambient and Atmospheric Geographies. Congrès international AAG 2015. Chicago, 21 au 25 avril 2015 (co-organisé avec R. Kazig et P. Simpson)

 

Organisation de 3 sessions, Ambiance and Atmospheres: Encountering New Material Frontiers. Congrès International RGS-IBG 2013 New Geographical frontiers. Londres, 28 au 30 août 2013 (co-organisé avec P. Simpson et P. Adey)

 

 

Organisation du séminaire Ambiances & Atmospheres in Translation. Royal Holloway University of London, 25 au 27 février 2013 (co-organisé avec P. Adey, P. Simpson et R. Thomas)

 

Membre du comité scientifique et du comité d’organisation de la journée d’études « De la rue au musée. Silences et sons du Moyen Âge à nos jours : perceptions, identités sonores et patrimonialisation ». UVSQ, 15-15 nov. 2012. Sous l’égide du LabEx PATRIMA

 

Membre du comité d’organisation du colloque Ambiances en Actes (2e congrès international sur les ambiances). Centre Canadien d’architecture, Montréal, du 19 au 22 septembre 2012

 

 

Organisation du séminaire Urban Design & Urban Society. Université de Munich, Département de Géographie. 6 au 8 Octobre 2011 (co-organisé avec R. Kazig et M. Popp)

 

Organisation du séminaire Sonic Ambiances on the Move: On Rails/On Place. Stockholm, Arkitekturmuseet, 7 au 9 Février 2011 (co-organisé avec R. Atienza)

 

Publications

Articles et n° spéciaux de revue

R. Kazig, D. Masson et R. Thomas, (eds.), ‘Atmospheres and Mobility’, 2017 (à paraître), Special Issue of >> MSCJ, Mobile Cultures Studies, The Journal, Université de Graz

 

Kazig Rainer, Masson Damien, 2015, L'ambiance comme concept de la géographie culturelle francophone, Géographie et Cultures, n°93-94 : Géographie et Cultures à Cerisy, p. 215-232.

Lire sur le site de la revue

 

Masson Damien, Rythmanalyse des parcours ordinaires, 2014, L'esprit des villes, n°1, InFolio Editions, p. 195-203.

 

Masson Damien, Des métropoles sonores ? Quels enjeux, pour une lecture aux yeux fermés, des villes ? 2014, Paris, les cahiers de la métropole, Hors série: Les imaginaires de la métropole créative, Ville de Paris, Laboratoire CELSA - Paris Sorbonne, p. 70-73.


Adey Peter, Brayer Laure, Masson Damien, Murphy Patrick, Simpson Paul, Tixier Nicolas, 2013, 'Pour votre tranquillité': ambiance, atmosphere, and surveillance, Geoforum, volume 49, Octobre,  p. 299-309. Disponible en ligne sur : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0016718513001140

 

Masson Damien, 2012, Expériences sensibles de la mobilité urbaine, Les Cahiers de la recherche architecturale et urbaine, n°26/27, p. 136-143.

[Lire sur HALSHS]

 

Atienza Ricardo, Masson Damien, 2010, Quand l'expérimental rencontre l'ordinaire = When experimentation meets daily experience. Ambiances.net, Edito n°36, 2010/10/18. [En ligne] Disponible sur :
http://www.ambiances.net/editorials-of-the-network.html#edito36

 

Masson Damien, 2009, "Musique à bord ! Transports collectifs et expression musicale. In Les Cahiers du GERHICO, n°13 : Accords et à cris. Études pluridisciplinaires sur la sonorité, Poitiers : MSHS, p. 75-86.

[Lire sur HALSHS]

 

Melemis Steven, Masson Damien, Aït-Sidhoum Naïm, 2008, Figures spatiales émergentes : la ville aux frontières de l’impensé, Lieux Communs, no. 11 : Cultures visuelles de l’urbain contemporain, p. 59-75.

[Lire sur HALSHS]

 

Chapitres d'ouvrage

Frétigny, Jean-Baptiste, Masson Damien, Rufat Samuel (2017) « Cartes sur tables, cartes sur écran". In BESSE J.M. and TIBERGHIEN G.A. (eds.) Opérations cartographiques, Paris, Actes Sud / École Nationale Supérieure du Paysage, pp. 184-93.

Kazig Rainer, Masson Damien, Siret Rainer (2016), "A few words about the International Ambiances Network". In: Rémy, N.; Tixier, N.: Ambiances, demain – Ambiances, tomorrow, pp. 29-36.

Atienza Ricardo, Masson Damien, (2015), Une recherche en action sur les ambiances du métro : l’expérience méthodologique des traversées schizophoniques. In Guiu C., Faburel G., Mervant-Roux M.M., Torgue H. et Woloszyn P. (eds.), SOUNDSPACES, Espaces, expériences et politiques du sonore, Rennes : Presses Universitaires de Rennes p. 193-202.


Masson Damien, 2013, Trajets quotidiens : utopies ordinaires. In Collectif, Espace, Matières et Société. Architecture en recherche. ENSA Rhône Alpes, p. 143-154.

[Télécharger l'ouvrage]


Masson Damien, 2013, De son quotidien au quotidien de l’autre. L’expérience des écoutes partagées. In Thibaud Jean-Paul, Duarte Cristiane (eds.), Ambiances urbaines en partage, Lausanne : MetisPresses, p. 127-138.
[Présentation de l'ouvrage sur le site Internet de l'éditeur]

 

Masson Damien, 2011, Le mouvement : un révélateur des potentialités esthétiques de l’architecture ordinaire ? In Sanson Pascal (ed.), Les arts de la ville dans le projet urbain. Débat public et médiation, Tours : Presses Universitaires François Rabelais, p. 71-86.

[Lire sur HALSHS]

[Présentation de l'ouvrage sur le site Internet de l'éditeur]

 

Atienza Ricardo, Masson Damien et alii, 2011, RéfleCT/Xions autour d'une installation d'ambiance. In Augoyard Jean-François (ed.) Faire une ambiance / Creating an atmosphere. Bernin, Editions A la Croisée. Collection "Ambiances, ambiance", p. 197-202.

[Lire sur HALSHS]

 

Masson Damien, 2008, La ville à l’épreuve du mouvement. Mobilités et renouvellement du paysage urbain. In Dervin Fred, Ljalikova Aleksandra (eds.), Regards sur les mondes hypermobiles : mythes et réalités, Paris : L’Harmattan, p. 121-142.

[Présentation de l'ouvrage sur le site Internet de l'éditeur]

 

Actes de colloques

Kazig Rainer, Masson Damien, Siret Daniel, 2016, A few words about the International Ambiances Network, in Rémy Nicolas, Tixier Nicolas (eds.), Ambiances Demain, Atmospheres, Tomorrow, 3rd international congress on ambiances, Unversity of Thessaly, Volos, Greece, vol. 1, p. 29-36.

Masson Damien, Brayer Laure, 2010, Understanding and Representing Urban Heterogeneity. The Case of Waste Collection in São Paulo, in The Place of Research. The Research of Place. EAAE/ARCC June 2010 Conference, Washington DC.

[Lire en ligne]

 
Masson Damien, Aït-Sidhoum Naïm, 2009, Wikibivouac. In Cumulus Working Papers, Saint Etienne, 21/08, Helsinki : University of Art and Design, p. 79-81.

 

Melemis Steven, Masson Damien, Aït-Sidhoum Naïm, 2008, Representing Spatial Hybridities. A Pragmatic Approach to the Representation of Emergent Figures of Public Space. In EAAE/ARCC Conference Copenhaguen 2008, Changes of Paradigms in the Basic Understanding of Architectural Research, n°35, Copenhaguen: The Royal Academy of Fine Arts, School of Architecture, p. 198-207.

 [Télécharger l'ouvrage]

 

Masson Damien, 2008, Musiciens en mouvement. Le métro et ses pratiques sonores. In Pecqueux Anthony, Cheyronnaud Jacques (eds.), Musique/patrimoine, des expériences culturelles urbaines. Actes de la journée d’études du 8 octobre 2007 [en ligne], Marseille : SHADYC-CNRS, 9 p.

[Lire sur la page de de la journée d'études]

 

Rapports de recherche et Thèse

Thomas Rachel (responsable scientifique et resp. de l'axe 1), Chelkoff Grégoire (resp. de l'axe 4), Fiori Sandra (resp. de l'axe 2), Masson Damien (resp. de l'axe 3), et alii, 2014, Les énigmes sensibles des mobilités urbaines contemporaines. Rapport de recherche ANR (ANR MUSE, Programme « Espace et Territoire » : ANR-10-ESVS-013-01), Grenoble, Cresson.

[Informations et téléchargement du rapport]


Tixier Nicolas (responsable scientifique), Masson Damien (pilotage des travaux de terrain et assistance à la coordination scientifique), et alii, 2012, L'ambiance est dans l'air. La dimension atmosphérique des ambiances architecturales et urbaines dans les approches environnementalistes. Rapport de recherche PIR Ville et Environnement (CNRS-PUCA), Grenoble, Cresson.

[Notice et téléchargement du rapport]


Atienza Ricardo, Masson Damien, 2011. Des annonces à l’ambiance, Qualification et amélioration des situations de diffusion et de réception des annonces sonores dans le réseau ferré de la RATP. Rapport de recherche RATP. Mission Prospective et conception innovante. Paris, RATP, coll. Les rapports prospectifs, n°168, 144 p.

[Notice du rapport]

 

Masson Damien, 2009, La perception embarquée. Analyse sensible des voyages urbains, Thèse de doctorat en Urbanisme mention Architecture sous la direction de Jean-Paul THIBAUD, Université Pierre Mendès-France Grenoble 2, Grenoble,  CRESSON, 348 p. (tome 1), 179 p. (tome 2), 1 CD-ROM.

[Notice et téléchargement sur TEL]

Masson Damien, 2007, Métronomes métropolitains. La dynamique sonore des voyages urbains. In Thibaud Jean-Paul (ed.), Variations d’ambiance. Processus et modalités d’émergence des ambiances urbaines. Rapport de recherche ACI, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Grenoble, CRESSON, p. 229-310.

[Présentation du rapport sur le site du CRESSON]

 

 


Damien Masson