Page personnelle

JULIE AMIOT-GUILLOUET

Présentation

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Fontenay-Saint-Cloud (1996-2000), j'ai été reçue 1e à l'Agrégation externe d'espagnol (1998) et j'ai soutenu en 2003 une thèse de doctorat intitulée Le Mélodrame cinématographique mexicain dans ses rapports avec Cuba (1938-1958) : enjeux esthétiques et critiques, publiée en 2015 chez Peter Lang sous le titre Amours, danses et chansons. Le mélodrame de cabaret au Mexique et à Cuba (années 1940 et 1950). J'ai également été lauréate du Master professionnel d2a (droit, économie et gestion de l’audiovisuel) cohabilité par Paris1et l'INA en 2014.

J’ai été entre 2004 et 2007 Maître de Conférences à l’université Lumière Lyon 2, puis de 2007 à 2018 à Paris-Sorbonne (UFR d’études ibériques et latino-américaines).

J’ai soutenu en décembre 2017 à Paris-Sorbonne une Habilitation à Diriger des Recherches intitulée « Faire et penser le cinéma du monde hispanique ». Le mémoire inédit s’intitulait Le moment argentin du Fonds Sud Cinéma (2004-2009) : production et réception d’un cinéma alternatif.

Thèmes de recherche

Depuis mes recherches doctorales, je travaille sur le cinéma latino-américain, l’analyse de ses formes et contenus en lien avec les contextes de création et de réception. Ma thèse de doctorat portait sur le cinéma classique, et a permis de montrer comment un genre cinématographique commercial, le cinéma de rumberas, se comprenait à partir des conditions matérielles ayant permis son émergence : les coproductions entre Cuba et le Mexique. La circulation des films, et les dynamiques de  patrimonialisation dont ils sont l’objet, notamment via des rétrospectives, sont également au cœur des mes réflexions.

Je suis depuis 2016 membre Junior de l’Institut Universitaire de France (IUF), où je développe un projet qui s’inscrit dans le prolongement des axes de recherche que j’ai explorés jusqu’à présent : « L’invention des ‘cinémas du monde’ : les aides européennes au cinéma latino-américain depuis les années 1990 ». Il s’agit de montrer, à travers l’étude de différentes institutions de financement de la création, comment l’Europe contribue à la production et à la diffusion d’un cinéma d’auteur destiné à faire front à l’hégémonie hollywoodienne dans le contexte de la défense de la diversité culturelle.

Publications

Ouvrages :

Amours, danses et chansons. Le mélodrame de cabaret au Mexique et à Cuba (années 1940 et 1950), Bruxelles, Peter Lang, 2015, 222 p.

Coordination de publications collectives : 7, dont un double volume de la revue espagnole Archivos de la filmoteca portant sur « América Latina/España/Europa: Ayudas institucionales y coproducción cinematográfica desde 1990 » (avril et octobre 2019)

Introductions dans des ouvrages collectifs : 5

Chapitres dans des ouvrages collectifs : 14

Chapitres dans des ouvrages collectifs à l’étranger : 4

Articles publiés dans des revues avec comité de lecture : 13

Articles publiés dans des revues avec comité de lecture à l’étranger : 5