Page personnelle

JEAN FRANCOIS PUFF

Présentation

Jean-François Puff est professeur des universités en littérature française des XXe et XXIe siècles, spécialiste de poésie moderne et contemporaine. Il a soutenu en 2004 une thèse de doctorat à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, et en 2018 une habilitation à diriger des recherches à l’université Paris-Sorbonne.  

Sa recherche s’est successivement poursuivie dans le cadre de l’équipe de Recherches sur la poésie contemporaine de Paris 3 et du Centre d’Études Poétiques de l’ENS de Lyon, du CIEREC de l’université Jean Monnet (Saint-Étienne), et de l’équipe d’AGORA. Il participe à l’EUR « Humanités, Création et Patrimoine ».

Sa thèse de doctorat était consacrée aux rapports que l’œuvre poétique de Jacques Roubaud entretient avec la lyrique médiévale (Mémoire de la mémoire. Jacques Roubaud et la lyrique médiévale). Il a poursuivi une recherche consacrée aux formes poétiques ainsi qu’aux formes de subjectivité impliquées par la pratique poétique.

Synthétisées et prolongées, ces recherches ont donné le thème de son HDR, Usages de la poésie, ainsi que de l’ouvrage inédit qui y a été présenté : Le Gouvernement des poètes. La poésie dans la conduite de la vie.

Sa recherche actuelle porte sur la question de l’oralisation de la poésie : archéologie d’une pratique, constitution d’archives, outils de l’écoute. Ce travail s’inscrit dans le cadre du projet « Archives sonores de poésie » porté par le professeur Michel Murat, dans le cadre de l’OBVIL de Paris-Sorbonne.

Il a participé à l’entreprise de deux revues : la revue de poésie et de théorie Formes Poétiques Contemporaines (2002-2007) et la revue transdisciplinaire Geste (2005-2011).

En 2018 il a fondé une maison d’édition de poésie, les Éditions L’Usage :

http://editionslusage.fr/

Poète, il a publié dans les revues Petite, Rehauts, L’Act Mem, Siècle 21, Ligne 13

 

Thèmes de recherche

Thèmes de recherche :

-          Œuvre poétique, narrative et théorique de Jacques Roubaud. Rapports entre la tradition poétique et la création contemporaine.

-          Formes poétiques, dans une optique historique (question du devenir des formes poétiques dans le champ moderne et contemporain) et processuelle (des formes comme résultats d’un processus de création).

-          Théorie du sujet de l’écriture et approche de la poésie comme « forme de vie », établissement d’un rapport pratique à soi.

-          Pratique poétique et identité personnelle : singularité et communauté.

-          Oralisation de la poésie : archéologie d’une pratique, usage des archives, contextes d’oralisation et médiums numériques.

 

Organisation de colloques et de journées d’étude :

 

-          2018 : Colloque international transdisciplinaire « Retrait, effacement, disparition dans les arts et la littérature aujourd’hui » (7-9 juin). Université Jean Monnet, Saint-Étienne (avec Carole Nosella, Anne Favier, Frédéric Martin-Achard).

-          2017 : Colloque international « Emmanuel Hocquard : la poésie modes d’emploi » (1-3 juin). Université Paris-Sorbonne (avec Michel Murat, Abigail Lang, Nathalie Koble).

-          Journée d’études « Identité et crise d’identité en littérature et dans les arts » (14 déc.). Université Jean Monnet (avec Frédéric Martin-Achard).

-          2015 : Colloque « Une rose est une rose. Littéralité en poésie et dans les arts des années 1950 à aujourd’hui » (20-22 mai). Université Jean Monnet – ESADSE (avec Vincent Broqua et Éric Suchère).

-          Journée d’études « L’œuvre, exercice de soi » (25 mars), Université Jean Monnet (avec Maud Gouttefangeas).

-          2013 : Colloque international « Dire la poésie ? » (12-14 septembre). Université Jean Monnet – Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne métropole.

-          2012 : Colloque international « Les Vérités de Jean-Philippe Toussaint » (21-23 juin). Université Jean Monnet (avec Stéphane Chaudier).

-          2005 : Journée d’études « Endroits et envers de la forme », Centre d’Études Poétiques, ENS Lyon (13 mai).

-          2003 : Journée d’études « Contrainte et forme dans la poésie contemporaine », Centre d’Études Poétiques, ENS Lyon (2 avril).

 

Publications

Livres :

-          Mémoire de la mémoire. Jacques Roubaud et la lyrique médiévale, Paris, Garnier, coll. « Études de littérature des XXe et XXIe siècles », 2009, 584 p.

-          Roubaud :. Rencontre avec Jean-François Puff. Livre d’entretiens avec Jacques Roubaud, Paris, Argol, 2008.

 

Direction ou codirection d’ouvrages collectifs :

-          À paraître : Emmanuel Hocquard, la poésie modes d’emploi (avec Nathalie Koble, Abigail Lang, Michel Murat), Les Presses du Réel, Dijon.  

-          Une rose est une rose. Michel Parmentier & pratiques contemporaines, Galerie Jean Fournier, 2015 (avec Éric Suchère, Camille Saint-Jacques et Vincent Broqua). Ce volume comprend les actes du colloque « Littéralité en poésie et dans les arts » que j’ai coorganisé à Saint-Étienne en 2014, p. 141-297.

-          Dire la poésie ?, Éditions Cécile Defaut, Nantes, 2015, 386 p.

 

Participation à des ouvrages collectifs :

-          À paraître : « Animer, rechercher, confronter les pratiques poétiques. Les lectures poétiques organisées à l’A.R.C. par Emmanuel Hocquard (1977-1990) » (avec Abigail Lang). Dans le volume collectif résultant du programme « Oraliser la littérature, 16e-21e siècle », porté par Françoise Waquet dans le cadre de l’OBVIL de Paris-Sorbonne. PUPS.

-          Notice et notules consacrées à l’œuvre poétique de Jacques Roubaud, dans l’ Anthologie de la poésie française du XVIIIe au XXe siècle, XXe siècle, sous la direction de Michel Collot, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2000.

 

Articles publiés dans des volumes d’actes :

 

-          « "un feu vocal et capital". Circonstances de diction et d’audition du poème "Liberté" de Paul Éluard. Les archives sonores de la poésie, dir. A. Lang, M. Murat, C. Pardo, Dijon, Les Presses du Réel, 2020.

-          « De Roubaud à Rubaut par le "chemin Wittgenstein" », Jacques Roubaud médiéviste, dir. Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Champion, 2018, p. 133-145.

-          « Un enfant de la balle : pratique et sens des jeux dans la fiction », Les Vérités de Jean-Philippe Toussaint, dir. S. Chaudier, PUSE, Saint-Étienne, 2016, p.111-120.

-          « Michelle Grangaud, le commun et le propre », Procédures et contraintes, dir. D. Méaux et B. Ramaut-Chevassus, revue Figures de l’art, n° 30, Presses Universitaires de Pau, 2015, p. 239-249.

-          « Le sujet littéral. Réflexions sur la querelle lyrisme vs. littéralité ». Une rose est une rose. Michel Parmentier et pratiques contemporaines (supra), p. 141-155.

-          « La voix off de soi-même. Poétiques de la diction non-expressive (C. Royet-Journoud, J. Roubaud). Dire la poésie ? (supra), p. 357-375.

-          « Une diérèse dans Le Crève-cœur d’Aragon », Poésie et histoire, dir. Laure Michel et Delphine Rumeau, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 31-45.

-          « Paul Valéry, le chant impassible », Dire – chanter, passage, dir. Béatrice Ramaut et Anne Damont, Presses universitaires de Saint-Etienne, 2014, p. 63-76.

-          « Jacques Roubaud et les troubadours : la poésie comme "forme de vie" », Mémoire du Moyen-Âge dans la poésie contemporaine, dir. Nathalie Koble, Amandine Mussou, Mireille Seguy, Paris, Hermann, 2014, p. 129-141.

-          « Commencer par création : machination de l’effacement dans 1,2, de la série non aperçue », Jean Daive : la partition, Hermann, 2013, p. 85-99.

-          « Fictions et mode de la détermination dans Trente et un au cube », dans Jacques Roubaud compositeur de mathématique et de poésie, A. Disson et V. Montémont (dir .), Absalon, Nancy, 2010, p. 319-329.

-          « La "trace chantante" des troubadours dans la poésie de Roubaud », Le Chant et l’écrit lyrique, A. Rodriguez et A. Wyss (dir.), Littératures de langue française, vol. 9, Peter Lang, Berne, 2009, p. 125-136.

-           « La référence médiévale dans Quelque chose noir », actes de la journée d’étude « Pour éclairer Quelque chose noir », revue Textuel, université Paris 7, Paris, 200, p. 129-143.

-          « "Nuage et fascination" : axiomatique et composition du sonnet chez Jacques Roubaud », Le sonnet au risque du sonnet, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 415-425.

-          « De l’ornement comme forme totale », Formes poétiques contemporaines, n° 3, Paris-Bruxelles, 2005, p. 297-309.

 

Articles publiés dans des revues à comité de lecture :

-          « Un dispositif de connaissance. Le Jardin des Plantes à la lumière de l’historiographie récente de la défaite de 1940 », Cahiers Claude Simon, n° 13, Presses Universitaires de Rennes, 2018.

-          « Le travail du sujet dans la poésie de Pierre Reverdy », Pierre Reverdy dans la tradition moderne, dir. O. Gallet, revue Littérature, université Paris 8, 2016, p. 40-50.

-          « Cécile Mainardi, le temps volé de la poésie », revue Critique, n°793-794, Paris, 2013, p. 574-584.

-          « Un "enfant perdu" d’Aragon », Recherches croisées Aragon et Elsa Triolet, n°12, Presses Universitaires de Strasbourg, 2009, p. 39-51.

-          « Leçon de ralenti : à propos de la poésie de Larry Eigner », revue Geste, n°6, dossier « Ralentir », Paris, 2009.  Article suivi d’une traduction de 11 poèmes du recueil Air the trees (1968), p. 174-189.

-          « Deux modèles scientifiques du "change de forme" chez Roubaud », revue Elseneur, n° 21, « Contraintes formelles et imaginaire du vivant », Presses Universitaires de Caen, 2006, p. 109-128.

-          « Un Héritier singulier : Jacques Roubaud et la tradition poétique ». Poétique de la tradition, CRLMC, Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont, 2006, p. 79-89.

-          « De la reliure : sur "Carrés" de Pierre Reverdy », Formules, n°9, Paris, 2005, p. 291-313.

-          « L’écriture photographique de Quelque chose noir », Formes poétiques contemporaines, n° 2, Paris-Bruxelles, 2003, p. 313-324. Repris dans la revue électronique « Les Cahiers Roubaud », Université de Poitiers :

      http://09.edel.univ-poitiers.fr/roubaud/index.php?id=284

-          « Le déploiement du nouveau chez Roubaud », Formes poétiques contemporaines, n° 1, Paris-Bruxelles, 2002, p. 99-119.

-          « De la vitesse d’exécution en poésie », revue Geste, n°1, Paris, 2005, p. 33-39.

-          « La contrainte et la règle », Poétique, n°140, Paris, Seuil, nov. 2004, p. 455-465.

-          « Épreuve de langue », revue L’autre, vol. 4, n°1, Paris, La Pensée sauvage, 2003, p. 119-124.

 

Publications électroniques :

-          « Jacques Roubaud et l’usage méditatif du poème », actes de la journée d’études « Poésie et méditation » organisée par Thierry Roger et Christophe Lamiot-Enos, Université de Rouen, Ceredi, 2018.

http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?jacques-roubaud-et-l-usage.html

-          « Musicalité du Coup de dés », On Mallarmé, dir. K. Hukkila, Contra Mundum Press, 2015.

 http://contramundum.net/2016/03/03/hyperion-vol-9-3/

-          « Du livre ouvert au livre fermé : Éluard à rebours », Atelier de théorie littéraire du site Fabula (2013).

http://www.fabula.org/colloques/document2244.php

-          « Le seul sonnet d’André Breton », La Fabrique surréaliste, dir. Maryse Vassevière, Actes du séminaire du Centre de recherches sur le Surréalisme, Paris, 2009.

-          « Fuir l’asphyxie : ressources du concept de subjectivation en poésie », Atelier de théorie littéraire du site Fabula (2010).

http://www.fabula.org/atelier.php?Poesie_et_subjectivation

 

Traductions :

-          Onze poèmes de Air the trees, de Larry Eigner, revue Geste, n°6, Paris, 2009, p. 178-189.

-          « Après le vers libre » (« After free verse), de Marjorie Perloff, revue Formes Poétiques Contemporaines, n°1, Paris-Bruxelles, 2003, p. 25-64.