Page personnelle

PHILIPPE BONGRAND

Présentation

**This page in English** : https://www.u-cergy.fr/en/~pbongrand

 

Mes recherches portent sur la coproduction (par les parents, élèves, administrateurs, élus, enseignants, journalistes, chercheurs...) des manières de concevoir, analyser, pratiquer, gouverner l'éducation des mineurs. Faite de conflits, de compromis, d'impensés, de routines, de problèmes et de promesses... cette coproduction est lisible comme un processus de légitimation de l'institution scolaire. Ce processus (de "scolarisation") donne à l'éducation une forme ("scolaire") dominante et, simultanément, une forme ("scolarisée" ou peut-être même, pour insister sur les enjeux de pouvoir du processus, "écolisée") à la société qui, en lestant/façonnant ainsi l'éducation d'intérêts divers, l'institutionnalise.

Mes publications ont par exemple étudié comment la confection du système éducatif français dans les années 1950 noue les attentes des milieux industriels et agricoles vis-à-vis de l'École aux préoccupations des administrateurs (Politix, 2012/98) ; comment la politique française d'éducation prioritaire a pu revendiquer au cours des années 2000 des objectifs éducatifs contre lesquels elle avait été créée (Revue française de pédagogie, 2011) ; comment la définition du recrutement des administrateurs de l'éducation dans les années 1880 revient à promouvoir des savoirs scolaires plutôt que des compétences professionnelles (Gouvernement et action publique, 2012/1-4).

Mes recherches actuelles abordent ce processus de légitimation de l'École sur terrains qui se présentent comme des remises en cause originales (le rejet de l'école par les parents qui ne scolarisent leurs enfants pour les "instruire en famille" ; l'introduction du "bien-être" dans les politiques scolaires) ou, au contraire, comme la confirmation de pratiques pourtant critiquées de longue date (les devoirs à la maison).

Suivant une hypothèse exposée dans ma thèse de doctorat (La scolarisation des moeurs, 2009), ce programme de travail débouche sur la question de savoir ce que "scolaire", en termes empiriques, signifie. J'aborde ces questions dans une perspective de sciences sociales.

Thèmes de recherche

Homeschooling, Instruction en famille

Socio-histoire des politiques de scolarisation

Éducation prioritaire

Devoirs à la maison

Formation des enseignants

Publications

Ouvrages en coécriture ou codirection

- Avec M. Meskel-Cresta, J.-F. Nordmann, C. Boré, S. Colinet et M.-L. Elalouf (dir.), École et mutation. Reconfigurations, résistances, émergences, Bruxelles, De Boeck, coll. : « Perspectives en éducation & formation », 2014.

- Avec M. Vasconcellos, Le système éducatif, La Découverte, coll. : « Repères », 5e édition, 2013.

 

Co-direction d’un numéro de revue

Avec J. Gervais et R. Payre (dir.), « Les savoirs de gouvernement à la frontière entre “administration” et “politique” », Gouvernement et action publique, vol. 1, no 4, octobre-décembre 2012.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

« "Compulsory Schooling" Despite the Law: How Education Policy Underpins the Widespread Ignorance of the Right to Home Educate in France », Journal of school choice. International Research and Reform, vol. 10, n° 3, juill.-sept. 2016, p. 320-329.

- « La légitimité précaire de l’expertise. Un “centre de ressources” entre science et politique : le Centre Alain Savary (1993-2004) », Carrefours de l’éducation, 2014, no 37, p. 15-27.

- « Savoirs et autonomisation de l’administration dans les réformes de l’Instruction publique sous Jules Ferry (1879-1883) », Gouvernement et action publique, oct.-déc. 2012, vol. 1, no 4, p. 115-137.

- « La mise en système et l’économicisation de l’enseignement, en France, au début des années 1950 : la fonctionnalisation d’une institution », Politix. Revue des sciences sociales du politique, 2012, no 98, p. 35-56.

- « L’introduction controversée de l’“excellence” dans la politique française d’éducation prioritaire (1999-2005) », Revue française de pédagogie, no 177, oct.-nov.-déc. 2011, p. 11-24.

- Avec P. Laborier, « L’entretien dans l’analyse des politiques publiques : un impensé méthodologique ? », Revue française de science politique, vol. 55, no 1, janv.-fév. 2005, p. 73-111.

 

Articles dans des ouvrages collectifs

« From the Promotion to the Neutralization of Emotions in Student Assessment: Instituting the fiche scolaire for Vocational Guidance in France, 1918-1922 », in Cristina Alarcón, Martin Lawn (ed.), Pupil Assessment Cultures in Historical Perspective, Frankfurt am Main et al., Peter Lang, coll. « Studia Educationis Historica: Bildungsgeschichtliche Studien/Studies in the History of Education/ Estudios de Historia de la Educación », 2017 (ouvrage achevé, à paraître).

- « Repérer les décrocheurs et/ou réformer l’institution qui les produit ? Comment de futur.e.s enseignant.e.s se forment au “décrochage” » in Line Numa-Bocage, Sabine Kahn, Philippe Tremblay (dir.). Inclusion scolaire, différenciations, dispositifs : les transformations sur l'école. CRIRES, Presses universitaires de Laval, collection "Livres en ligne", 2017 (ouvrage achevé, à paraître).

« Socio-histoire des systèmes éducatifs », in Agnès van Zanten, Patrick Rayou (dir.), Dictionnaire de l’éducation, Paris, PUF, 2017, p. 820-822. 

« Pour une formation des enseignant.e.s au politique », in Hélène Buisson-Fenet, Olivier Rey (dir.), Le politique doit-il se mêler d’éducation ?, Lyon, ENS Éditions, coll. « Entretiens Ferdinand Buisson », 2016. 

- « De mutations en mutatio. La politique française d’éducation prioritaire et la perpétuation du système éducatif », in M. Meskel-Cresta, J.-F. Nordmann et al. (dir.), École et mutation. Reconfigurations, résistances, émergences, Bruxelles, De Boeck, coll. : « Perspectives en éducation et formation », 2014, p. 119-126.

- « Z.E.P. – Gebiete mit vorrangigen Bildungsaufgaben. Politischer Wandel und theoretische Erkenntnis », in Deutsch-Französisches Institut (dir.), Frankreich Jahrbuch 2005, Wiesbaden, Verlag für Sozialwissenschaften, 2006, p. 65-82.

- « Le travail de mise en circulation des recherches scientifiques auprès des acteurs des politiques publiques », in : Igor Babou, Joëlle Le Marec (dir.), Sciences, médias et sociétés, Lyon, Éditions en ligne de l’École normale supérieure de Lyon, 2005, p. 283-292.

- Avec P. Laborier, « L’analyse secondaire d’entretiens en politiques publiques », in M. Dargentas, M. Brugidou, D. Le Roux, A.-Cl. Salomon (dir.), L’analyse secondaire en recherche qualitative : une nouvelle pratique en sciences humaines et sociales, Paris, Lavoisier [ouvrage finalement paru en ligne : http://reanalyse.hypotheses.org/colloque-analyse-secondaire-2005].

 

Articles dans des revues sans comité de lecture

« À propos du rôle des parents dans la persistance d’un “irritant” : les devoirs à la maison », Administration et éducation, 153, mars 2017 (à paraître).

- Avec J.-F. Nordmann, « Valeurs de la République, valeurs de la classe. L’interprétation des événements de janvier 2015 par des professeurs-stagiaires en ESPÉ », Diversité, 2016, 182, p. 123-128.

- « Integration im Spiegel der neuen Z.E.P.-Politik », Dokumente. Zeitschrift für den Deutsch-französischen Dialog, 2006, 6, p. 64-68.

- « Ambiguïtés de la “relance” », Cahiers pédagogiques, septembre 2006, no 445, p. 14-15.

 

Comptes rendus d’ouvrage

« Lois (Jennifer), Home Is Where the School Is. The Logic of Homeschooling and the Emotional Labor of Mothering. New York (NY), New York University Press, 2013, x-229 p., $ 22. », Revue française de sociologie, vol. 56, no 2, janvier 2015, p. 394-396.

« G. Felouzis, C. Maroy, A. van Zanten, Les marchés scolaires. Sociologie d’une politique publique d’éducation, Paris, PUF, 2013 », Gouvernement et action publique, vol. 3, no 2, avril-juin 2014, p. 141-144.

 

Rapport de recherche

- Avec Jean-Yves Rochex, La politique française d’éducation prioritaire (1981-2015) : les ambivalences d’un consensus, Rapport au Conseil national d'évaluation du système scolaire, mars 2016.

- Je t’aime... moi non plus. Éléments pour une histoire des rapports entre recherche et réforme de l’enseignement (1959-1968), Rapport à la Fondation Charles de Gaulle, 2007.

CV

Formation

2009 : Doctorat en science politique, CURAPP, Université de Picardie, Amiens.

2002 : DEA de sociologie, Paris 5.

2001 : DEA de science politique, Paris 1

2001 : Licence de sociologie, Paris 5.

2000 : Diplôme de l’Institut d’études politiques de Strasbourg.

 

Emplois universitaires

 

Depuis 2011 : Maître de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Cergy-Pontoise.

2010-2011 : Post-doctorant en histoire à l’Institut Max Planck de recherche en éducation, Berlin.

2009-2010 : Post-doctorant en science politique au Centre Marc Bloch, Berlin.

2005-2007 : ATER au Département de science politique, Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2002-2005 : Enseignant vacataire à l’IFSI de l’hôpital de Nanterre et à l’Université de Picardie.

2002-2005 : Allocataire de recherche en sociologie et science politique (Ministère de la Recherche, Région Picardie).

 

Télécharger le CV