Actualités de la formation continue

[INFO RH] Des aides gouvernementales pour aider services RH, jeunes et demandeurs emplois

06.10.2020

Depuis juillet 2020, l’Etat souhaite assurer l’employabilité des jeunes diplômés et des futurs alternants. Les entreprises peuvent désormais embaucher un apprenti (ou un contrat de professionnalisation) à moindre coût et ce, plus rapidement. L’Etat prévoit aussi des mesures rendant les financements de formations plus simples pour les demandeurs d’emploi. Ces aides bénéficient aux différents acteurs de la formation professionnelle : alternants, individus, entreprises mais aussi aux Centres de formation d’apprentis (CFA).

Grâce au plan de relance de l’apprentissage, l’Etat accorde une aide qui prend en charge entre 80 et 100% du salaire de l’apprenti, âgé de moins de 26 ans, pour une première année d’apprentissage, du CAP au master. Ce qui représente entre 5000€ et 8000€ d’aides destinées à financer le salaire de l’apprenti. Du côté employeur, pas de démarches particulières suite à l’embauche d’un alternant : l’aide se déclenche automatiquement et est versée mensuellement avant le paiement du salaire.

Par ailleurs, l’alternant dispose de deux fois plus de temps pour trouver une entreprise d’accueil. Effectivement, vous avez la possibilité de recruter un jeune ayant déjà débuté sa période de formation depuis 6 mois : une opportunité pour les offres de dernières minutes !

Le gouvernement apporte aussi son soutien financier aux CFA.  Cette aide sécurise le financement des CFA pendant la période de recherche d’entreprise des apprentis, en prenant en charge le début de sa formation. Des aides soutiennent aussi les CFA dans la mise en place d’innovation pédagogique, en particulier pour encourager cet élan de mise en place du digital au sein des formations.

Parallèlement, la campagne gouvernementale #DémarreTaStory propose une série de vidéos mettant en avant des étudiants amenant des réponses aux questions les plus fréquentes. C’est la première campagne de promotion de l’apprentissage pour lutter contre les idées reçues sur l’apprentissage.

Le nouvel espace en ligne du Compte Formation (CPF) permet aux employeurs et à Pôle Emploi d’abonder respectivement, les comptes CPF de leurs collaborateurs et demandeurs d’emploi. Ainsi, les allocataires ne disposant pas d’un montant suffisant sur leur Compte personnel de formation (CPF) peuvent bénéficier d’un financement complémentaire. Pour ce faire, il suffit de remplir un formulaire via Mon compte formation (en ligne ou via l’application), Pôle Emploi étudie le dossier et le reste à charge n’est plus.

Dès le début du confinement le gouvernement avait déjà apporté son soutien à la formation professionnelle grâce à des mesures de simplification pour la Validation des acquis de l’expérience (VAE) et à la création du dispositif FNE-formation.

Toutes ces aides consacrées à l’apprentissage et aux demandeurs d’emplois sont en faveur d’une vive relance de l’emploi, notamment par le biais de la formation professionnelle et de l’alternance.

 

Découvrez l’ensemble de notre offre de formation, ouverte à l’apprentissage

 

 En savoir plus :

 

Partager :