Actualités de la formation continue

[CONSEILS] Astuces et Guide de l’apprentissage : tout savoir pour être un apprenti au top !

22.01.2020

Être alternant n’est pas toujours une chose facile. Que tu aies eu beaucoup de chance ou que tu aies rencontré des difficultés pour obtenir ton précieux sésame qu’est le contrat d’alternance : la bataille n’est pas finie. Tu es maintenant un salarié et tu as certainement quelques questions …

  • Les frais de scolarité et les coûts pédagogiques

L’ensemble des coûts sont pris en charge par l’employeur. Toutefois, les coûts liés à l’achat de matériels nécessaires à certaines formations restent à ta charge. 

  • Carte étudiant 

 En alternance, tu es titulaire d’une carte d’étudiant des métiers, qui te donne notamment droit à des réductions pour les loisirs, les transports… Si tu es alternant du supérieur tu disposeras de la même carte étudiant qu’en formation initiale.

  • Salaire 

Tu peux rapidement faire une simulation sur le site https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/. Celui-ci t’indiqueras généralement les minimums légaux mais tu peux parfois avoir de belles surprises selon ton niveau d’études et ton domaine, ton entreprise et ses conventions collectives et de branches. Attention, dès lors que tu es alternant du supérieur : adieu la bourse étudiante.

  • Vacances 

Bye Bye le calendrier scolaire avec les zones. Tu es maintenant considéré comme un salarié et tu fais donc comme papa et maman : tu dois anticiper tes vacances et prendre en compte les contraintes de ton service.

  • Les aides financières

Parmi les aides attribuées aux alternants, on retrouve entre autre la Prime d’activité étudiant, Mobili-jeune, la bourse pour les apprentis de moins de 21 ans et parfois même des aides propres à chaque régions ou départements.

Tu pourras trouver facilement les aides auxquelles tu es éligible grâce à différents outils, comme par exemple https://www.fibii.co/

  • Santé

Penses à déclarer ton médecin traitant si ce n’est pas déjà fait et surtout contacte la Caisse Primaire d’Assurance Maladie dont tu dépends pour t’assurer que ton dossier est en ordre et que tu es bien enregistré comme alternant.

 

Tu penses t’orienter vers l’alternance ou n’as pas encore trouvé ton entreprise ?

Voici quelques-uns de nos conseils.

 

1.    Postuler tôt pour trouver les meilleures offres

Tu fais ta rentrée en entreprise en Septembre ? Nous te conseillons de commencer la recherche du Graal vers mars/avril, c’est-à-dire 5 à 6 mois à l’avance. Trouver un contrat d’alternance est aussi complexe que trouver un CDI. Vous devez montrer votre sérieux et postuler bien en avance pour laisser le temps au travail administratif de se faire. Pour rappel, vous vous adressez parfois à des entreprises en sous-effectifs ou tout simplement fermées en Juillet et Août. Par ailleurs, plus le temps avance et moins les annonces sont nombreuses quant-à contrario les candidats sont davantage compétitifs. L’idée sous-jacente est d’éviter la question : pourquoi n’avez-vous pas encore trouvé ? Ce à quoi les recruteurs en déduisent deux choses automatiquement : vous n’êtes pas assez bon, pas organisé ou n’êtes tout simplement pas assez motivé…

2.    Un CV en béton avec matériaux de qualité et peinture fraîche

Concernant la forme : un recto maximum, aéré ni trop ni insuffisamment, avec un style moderne (Canva propose de belles idées) et des couleurs atypiques qui attirent le regard. Évitez le rouge pour un ton moins agressif. Éviter également les jauges ou autres étoiles pour quantifier vos compétences, les intelligences artificielles ne savent pas décrypter cela, préférez les échelles verbales.

Pour le fond, mettez en avant vos expériences. Cela peut être des emplois saisonniers, des stages mais aussi la vie associative. Vos missions ne sont pas très intéressantes ? Ne vous étalez pas et préférez apporter des précisions : avec quels gros comptes avez-vous travaillé ? Argumentez vos résultats avec des indicateurs de performance… Par exemple : vous lancez un réseau social, indiquez l’augmentation du nombre d’abonnés. Par ailleurs, soyez sélectif dans le choix des compétences et de vos expériences. Vous avez effectué plusieurs stages divers, quels sont ceux les plus pertinents en vue du poste candidaté ? Quelles sont les compétences les plus intéressantes à mentionner ?

Concernant la lettre de motivation c’est plus simple : pas de faute d’orthographe et une personnalisation au maximum. Pour attirer l’attention de l’entreprise : glisse dans ta lettre une référence en lien avec la stratégie, leur leitmotiv, tes motivations pour CETTE entreprise ou bien encore une actualité très marquante de l’entreprise en lien avec ta profession.

3.    Préparer ton entretien t’éviteras la noyade…

Renseignes-toi sur l’entreprise. Connaître son secteur d’activité, ses produits, sa santé financière, une ou deux actualités ou bien encore faire un passage sur LinkedIn pour en savoir plus sur les dirigeants. Les points essentiels ? Te renseigner à l’avance sur son trajet pour éviter les déconvenues le jour J et reconfirmer auprès de ton interlocuteur l’entretien, s’il ne l’a pas déjà fait.

Prépares-toi. Tu dois savoir répondre aux questions qui reviennent très souvent. Voici une liste non exhaustive et tu en as plein d’autres sur Google :

  • Présentez-vous en moins de 2 minutes.
  • Quelles sont vos qualités et vos défauts ? Si je demandais à vos parents, que me diraient-ils de vous ?
  • Pourquoi vous plutôt qu’un autre ?
  • Pourquoi avoir choisi cette formation / notre entreprise ?
  • Parlez-vous Anglais ?
  • Quelles sont vos compétences pour les missions proposées ?

 

4.    L’entretien : monologue théâtral ou débat présidentiel ?

Rien de tout ça. Tout d’abord, sois poli, courtois et laisse du temps de parole à chacun. Ne sois pas presser de répondre et si tu ne sais pas : dis-le. C’est mieux que de s’enfoncer dans des explications farfelues, sachant que ton recruteur est potentiellement devenu un détecteur de mensonges professionnel.

Penses à interroger ton interlocuteur. Tu rédigeras une liste de questions à poser au fil de l’entretien ou à son issue. Il faut toujours poser quelques questions, cela montre ton implication et ta motivation. Sur internet, tu trouveras pléthore d’idées.

Assures l’« after ». Comme après une soirée où tu demandes à tes amis si tout s’est bien passé, nous t’invitons à remercier le recruteur pour t’avoir reçu. Profites-en pour lui réaffirmer ta volonté de décrocher ce poste et ton fort intérêt pour les missions proposées. Pour cela, l’idéal est d’envoyer un mail d’une quinzaine de lignes le lendemain de l’entretien. C’est aussi le moment de glisser des informations pertinentes oubliées, des questions qui te viennent ou de joindre tes productions ou les contacts de tes références.

 

Une fois le graal décroché sache que les clés de la réussite restent l’assiduité, le travail de qualité et la constance. Ton tuteur sera présent pour t’accompagner au fil de l’eau mais sache qu’un travail personnel est apprécié et la vivacité d’esprit aussi. Trouver l’information recherchée sur internet ou dans tes cours et réfléchir avant de demander certaines choses sensées t’évitera bon nombre de déconvenues.

 

 

 

 

 

Partager :