Institut d'études avancées (IEA)

Les connaissances cachées développées par la lecture et l’écriture électronique extrascolaire : enjeux pour la didactique du français

Journée d’études organisée par le laboratoire EMA (UCP)

Jeudi 15 septembre
Université de Cergy-Pontoise, site de Gennevilliers

L’utilisation des terminaux personnels modifie les pratiques des jeunes à l’égard des technologies de la communication, en intensifiant le rythme de la production écrite (Bonannno et ali, 2008, Cavus et ali, 2009, Volckaert-Legrier et ali, 2009). Dans le même temps, le développement de la lecture sur écran sollicite de façon plus étroite et interactive l’écriture (Legros et Crinon, 2002). On peut faire l’hypothèse que ces pratiques privées développent des connaissances en acte qui restent ignorées à double titre (comme d’autres connaissances de ce type étudiées par M.-C. Penloup, 2006) : du côté des jeunes parce qu’elles restent en grande partie implicites, du côté de l’institution scolaire qui les ignorent voire les suspecte de nuire aux apprentissages scolaires. Comment identifier ces connaissances, permettre leur objectivation ? Est-il possible d’en faire des leviers pour le développement des compétences en littératie ? Dans le cadre d’un partenariat avec la DEPP, l’équipe EMA est engagée dans une recherche sur la réception du texte numérique par des lycéens intitulée Spécificités de la lecture sur écran dans sa relation à l’écriture chez des élèves de 15 ans. Cette recherche s’appuie sur un corpus représentatif de réponses à l’enquête PISA 2009. L’objectif de la journée d’étude sera de susciter à partir des premiers résultats obtenus, des échanges avec des chercheurs ayant mené des travaux sur des adolescents et de jeunes adultes, en français langue maternelle ou seconde.

Journée d’études ouvertes aux chercheurs et aux étudiants.