Institut d'études avancées (IEA)

Histoire de l’enseignement de la littérature - Comparaison européenne (HELICE)

Dans le cadre du cycle thématique Éduquer et transmettre : quelle école demain ?, axe Littérature et enseignement

Séminaire organisé par le CRTF et EMA (UCP)

Mardi 4 janvier (13h30-18h30) et mercredi 5 janvier (9-17h)
Université de Cergy-Pontoise, site de Gennevilliers, (plan d’accès)

Programme

4 janvier (13h30- 18h30) :

  • Bilan des contacts
  • Présentation des travaux

5 janvier (9h-16h30) :

  • Analyse collective des travaux présentés
  • Présentation des recherches en Roumanie sur cette question
  • Définition du cadre de la recherche
  • Rédaction et définition du projet
  • Objectifs, état des prospections, ouverture, avenir, etc

Définition du projet

Cette recherche vise à élargir le point de vue habituel sur l’histoire des disciplines, qui s’effectue le plus souvent au niveau national. L’objectif est de mettre en place une histoire comparée de l’enseignement de la littérature dans différents pays francophones européens.

En articulant deux champs, celui de la didactique et de celui de l’histoire des disciplines, il s’agit de déterminer : Comment la littérature en langue nationale se constitue comme objet scolaire et/ou disciplinaire selon l’âge des élèves et les filières d’enseignement en Europe aux 19e et 20e siècles ?

L’hypothèse étant que les contextes économiques et politiques ont eu une influence certaine sur l’émergence de cette discipline. L’étude, en se centrant sur les pays d’Europe ayant connu une forte industrialisation au cours du XIX° siècle, devrait permettre d’en vérifier la pertinence. Ces pays seraient : l’Allemagne, la Belgique, La France, la Roumanie, la Suisse.

Objectifs de la recherche

A partir de la perspective comparatiste (qui consistera à croiser, les pays, les niveaux, les filières pour définir et comparer les périodisations), différents objectifs recherche sont posés :

  • déterminer les changements survenus dans les différentes configurations de la discipline ;
  • analyser et comparer les modalités et les causes des changements ;
  • mesurer les champs d’influence.

Afin de préciser comment, à quel moment, par quels moyens, pour quelles raisons, la littérature devient un objet scolaire et les finalités qui lui sont assignées ?

Il s’agit donc d’une véritable action de valorisation des activités de formation et de recherche de l’UCP et de l’IUFM, à travers deux des laboratoires de sciences humaines (CRTF et EMA) et, de plus, une possibilité d’ouverture vers d’autres laboratoires intéressés. Les résultats seront des outils pour la formation, qui contribueront aussi à éclairer l’histoire de l’éducation par une réflexion sur la manière dont une discipline peut se constituer dans l’espace européen. La tenue d’un séminaire inaugural à l’université de Cergy-Pontoise, le 23 juin 2010 a été la première action du pilotage de ce projet par notre université et par l’IUFM, son école interne, et sera suivie de deux journées de séminaire en janvier 2011 et d’une journée d’étude au mois de juin 2011.

Un autre aspect de ces travaux est la valorisation du patrimoine local. En effet, les travaux de l’équipe de l’UCP (CRTF, EMA) s’appuient en grande partie sur le fonds intéressant du Musée de l’Éducation de Saint l’Aumône (95) qui le met aimablement à la disposition des chercheurs. Des actions communes, en partenariat avec le musée sont envisagées sous la forme de conférences et d’actions de formations : étude historique des supports scolaires, analyse des pratiques sur un versant diachronique et comparaison européenne de ces pratiques et des supports.

Séminaire ouvert aux chercheurs français et européens

Partager :