AGM

Archives du groupe de travail de physique mathématique

Année 2019

NOVEMBRE

Lundi 4 Novembre 2019, 11h à 12h

David Tewodrose (Université de Cergy-Pontoise)

"Théorèmes de plongements spectraux et application à l’étude de données massives"

Depuis une vingtaine d’années, l’étude de données massives a vu apparaitre des méthodes dites non-linéaires de réduction de la dimension, classification, apprentissage semi-supervisé, etc. Certaines de ces techniques reposent sur un théorème de géométrie spectrale, dû à P. Bérard, G. Besson et S. Gallot (1994), qui permet de plonger « assez fidèlement » une variété riemannienne compacte sans bord dans un espace de Hilbert ou euclidien à l’aide des fonctions propres et valeurs propres du Laplacien (ou, alternativement, à l’aide du noyau de la chaleur). Dans cet exposé, je présenterai ce théorème initial et ses raffinements (versions tronquées, quantitatives, non-lisses), et j’expliquerai comment ceux-ci sont appliqués à l’étude de données massives.

 

Lundi 18 Novembre 2019, 11h à 12h

Patrick Gérard (Université Paris-Saclay Orsay)

"L'équation de Benjamin-Ono, un exemple de système intégrable en dimension infinie"

Introduite par Benjamin en 1968 pour modéliser un problème de mécanique des fluides,l'équation de Benjamin-Ono est une équation aux dérivées partielles dispersive qui a suscité de nombreux travaux dans la communauté mathématique durant ces vingt dernières années. Une spécificité remarquable de cette équation est que ses solutions peuvent être  facilement étudiées par l'intermédiaire d'une transformation de Fourier non linéaire. J'expliquerai les principales propriétés de cette transformation, comment elle peut être construite en lien avec l'étude du spectre d'une famille d'opérateurs autoadjoints sur un espace de Hilbert, et comment elle permet d'obtenir des résultats optimaux sur le caractère bien posé du problème de Cauchy, ainsi que sur la caractérisation et la stabilité de solutions particulières importantes, les ondes progressives. L'exposé est inspiré de travaux récents en collaboration avec T. Kappeler et P. Topalov.

 

Lundi 25 Novembre 2019, 11h à 12h

Rémy Rodiac (Université Paris-Saclay Orsay)

"Filaments en forme d'hélice pour les équations de Ginzburg-Landau en 3D"

On expliquera comment construire des solutions entières des équations de Ginzburg-Landau en 3 dimensions. Ces équations sont utilisées pour modéliser les phénomènes de supra-conductivité et de superfluidité. Dans ces domaines, l'étude des vortex ou tourbillons, a une grande importance. Nous construisons des solutions entières avec deux filaments de vorticité de même signe ayant une forme de double hélice. Ces solutions sont construites en écrivant les équations comme un problème de point fixe autour d'une bonne approximation et en utilisant la méthode dite de Lyapounov-Schmidt. Ceci est un travail en collaboration avec Juan Davila, Manuel del Pino et Maria Medina.

 

OCTOBRE

Lundi 7 Octobre 2019, 11h à 12h

Weijun Xu (University of Oxford)

"Weak universalities of some singular stochastic PDEs"

Some stochastic PDEs are expected to describe universal large-scale behaviors of various distinct physical systems. Unfortunately, some of the most interesting ones are ill-posed in the sense that they involve products between distributions. Hence, solutions to these equations are obtained after suitable renormalizations, which typically changes the original equation by quantities that are infinities. In this talk, I will use KPZ and Phi^4_3 as two examples to illustrate the physical meanings of these infinities. As a consequence, we will see how these two equations, after suitable renormalizations, arise naturally as universal limits for 1D interface growth and 3D phase coexistence models respectively.

 

Lundi 14 Octobre 2019

Luigia RIPANI (Université de Cergy-Pontoise)

"Relations between the Schrödinger problem and the optimal transport theory and their applications"

The Schrödinger problem is an entropy minimization problem with marginal constraints and a fixed reference process. In the past few years it enjoys an increasing popularity in different fields, thanks to this relation to optimal transport, smoothness of solutions and other well performing properties in numerical computations. 

 

SEPTEMBRE

Jeudi 12 Septembre, 11h à 12h

Mostafa Sabri (Cairo University, Egypt)

"Delocalization of Schrödinger eigenvectors on graphs"

The study of the behavior of eigenvectors of graphs and random matrices has lead to a number of beautiful results in recent years.  The problem of eigenvector delocalization may be tackled in many ways : show that the eigenfunctions have a large support, or show that they somehow equidistribute on the graph as it grows large, or give upper bounds on the supremum norms of the eigenfunctions, and more generally the Lp-norms for p > 2.

In this talk, I will present recent results which show that the eigenvectors of Schrödinger operators on large graphs satisfy these three delocalization criteria. The general assumption is that as the graphs grow large, they approach an infinite tree which has some absolutely continuous spectrum. In this sense, these results convert spectral delocalization at the limit, into spatial delocalization for the finite graphs. The results apply to natural families of non-regular graphs (N-lifts) as well as the Anderson model. If time allows, I'll discuss analogous ongoing results in the framework of quantum graphs.

Based on joint works with Nalini Anantharaman and Étienne Le Masson.

 

JUIN

Lundi 3 Juin 2019, 11 h à 12h

Matthew Gursky (University of Notre-Dame)

"Asymptotically hyperbolic Einstein metrics: invariants and generalizations"

In this talk I will describe an interesting boundary value problem in differential geometry that has important connections to theoretical physics.  The model basic model is the Poincare model of the hyperbolic metric on the unit ball.  I will review two familiar properties of hyperbolic space, and explain a "singular" boundary value problem for metrics on more general bounded domains.  After giving a brief survey of some existence results, I will describe some recent work on finding obstructions to the existence of solutions.  I will then give a brief sketch of some attempts to formulate weaker versions of
the existence problem, and their connection to problems in analysis. 

 

Lundi 17 juin 2019, 11h à 12h

Antoine Chambert-Loir (Université Paris-Diderot)

 Titre : "1, 2, 3... A, B, C..."

"Résoudre des équations est l'une des plus anciennes tâches

que les mathématiciens se sont donné et l'étude des équations

en nombres entiers remonte à l'Antiquité : on les appelle

équations diophantiennes en l'honneur de Diophante

dont la trop étroite marge de l'Arithmétique accueillit le fameux

problème de Fermat.

Au cours du 20e siècle, les mathématiciens

comprirent que la réponse à ces problèmes ne dépend pas

tant de l'algèbre de l'équation que de la forme que cette équation

décrit dans l'espace. Le sujet est ainsi devenu géométrie diophantienne.

De nombreuses questions sont maintenant résolues, 

mais la beauté de leurs solutions n'en épuise pas tous les mystères.

C'est un peu de cette longue histoire que je veux décrire."

 

MAI

Lundi  6 Mai 2019, 11h à 12h

Hans Henrik Rugh (Université Paris Sud Orsay)

Autour du Théorème de Perron-Frobenius : Du réel au complexe.

Le célèbre théorème de Perron-Frobenius vient de fêter ses 100 ans.
Nouvelles démonstrations et généralisations voient le jour régulièrement.
J'ai sélectionné quelques éléments importants dans l'histoire de cette
évolution, à travers des exemples en systèmes dynamiques et probabilités.
Une importante contribution vient de G. Birkhoff qui introduisit en 1957
un principe de contraction uniforme pour des cônes (réels).
Ceci a été ma source d'inspiration pour développer un principe de
contraction uniforme pour des ``cônes complexes'' et ainsi obtenir
des théorèmes de type Perron-Frobenius sur les matrices complexes.

 

Lundi 13 Mai 2019, 11h à 12h

Etienne Le Masson (Université de Cergy-Pontoise)

"Chaos quantique dans la limite de Benjamini-Schramm"

"Un des problèmes de base du chaos quantique est l’étude des propriétés spectrales du laplacien dans des contextes dynamiques chaotiques. À la fin des années 1970, le physicien Michael Berry a formulé une heuristique relativement vague selon laquelle les fonctions propres du laplacien se comportent dans la limite des hautes fréquences comme des ondes gaussiennes aléatoires. Le but de cet exposé est d’expliquer comment la notion de convergence de Benjamini-Schramm, issue de la théorie des graphes et adaptée aux variétés, permet une formulation précise de cette heuristique, et de présenter des résultats sur les fonctions propres du Laplacien dans cette limite.
Basé sur des travaux en commun avec Miklos Abert, Nicolas Bergeron et Tuomas Sahlsten."

 

AVRIL

Lundi 8 Avril 2019, 11h à 12h

Jean-Christophe Mourrat (CNRS, ENS Paris)

"Inférence d'une grande matrice de rang un et mécanique statistique"

"On observe une version bruitée d'une grande matrice de rang 1. Suivant
l'intensité du bruit, est-il possible de récupérer une information non
triviale sur la matrice? Ce problème, intéressant en soi, sera aussi
motivé par son lien avec un modèle de "verre de spins", c'est-à-dire un
modèle de mécanique statistique où un grand nombre de variables
interagissent les unes avec les autres, avec des interactions aléatoires
positives et négatives. La résolution du problème fera intervenir une
équation de Hamilton-Jacobi."

 

Lundi 15 Avril 2019, 11h à 12h

Tobias Barker (ENS Paris)

Investigation of potential Type I singularities of the Navier-Stokes equations.

In the 19th Century Claude-Louis Navier and George Gabriel Stokes proposed the Navier-Stokes equations as a model for viscous incompressible fluids such as water. Despite the fact that the Navier-Stokes equations are used today in applications, it is still unknown if this model always provides physically relevant predictions. The question as to whether or not the equations form singularities (which  would correspond to points  where the speed of the fluid increases indefinitely) is a Millennium prize problem with a reward of 1 million dollars. In this talk, we'll first review some of the mathematical theory around the Navier-Stokes equations before discussing a potential pathway to obtaining singularities. This is a joint work with Dallas Albritton (University of Minnesota).

 

MARS

Lundi 11 mars 2019,11h à 12h

Emanuele Haus (Università degli Studi di Napoli)

"Strong Sobolev instability of finite-gap solutions of the 2D cubic Schrödinger equation"

A widely held principle in dynamical systems theory is that invariant quasiperiodic tori play an important rôle in understanding the complicated long-time behavior of Hamiltonian ODEs and PDEs. The hope is that such quasiperiodic tori may help understanding other, possibly more generic, dynamics of the system by acting as islands in whose vicinity orbits might spend long periods of time before moving to other such islands.

The purpose of this work is to take a step in the direction of understanding and constructing non-trivial nonlinear dynamics in the vicinity of certain quasiperiodic solutions for the cubic defocusing NLS equation on the two-dimensional torus. This equation admits a special family of elliptic invariant quasiperiodic tori called finite-gap solutions. These solutions are inherited from the integrable 1D model (cubic NLS on the circle) by considering solutions that depend only on one variable. We study the long-time stability of such invariant tori for the 2D NLS model and show that, under certain assumptions and over sufficiently long timescales, they exhibit a strong form of transverse instability in Sobolev spaces H^s(T^2) (0 < s < 1).

More precisely, we construct solutions of the 2D cubic NLS that start arbitrarily close to such invariant tori in the H^s topology and whose H^s norm can grow by any given factor. This work is partly motivated by the problem of infinite energy cascade for 2D NLS, and seems to be the first instance where (unstable) long-time nonlinear dynamics near (linearly stable) quasiperiodic tori is studied and constructed. This is a joint work with M. Guardia, Z. Hani, A. Maspero and M. Procesi.

 

Lundi 18 mars 2019, 11h à 12h

Ana Rechtman (Université de Strasbourg)

"L’ensemble minimal des flots de K. Kuperberg"

"En 1993, K. Kuperberg construit des exemples lisses et même analytique réels de flots sans points fixes et sans orbites périodiques sur toute variété fermée de dimension 3. Ces exemples sont à ce jour les uniques exemples de flots ayant ces propriétés. Il sont construits à l’aide de pièges. Un piège est une variété à bord et à coins, nous pouvons penser au produit d'un disque de dimension 2 par un intervalle, qui est munie d’un flot dont les orbites peuvent sortir. Il a la propriété de piéger des orbites : il y a des orbites qui rentrent dans le piège et ne ressortent jamais.

Une orbite piégée s’accumule sur un ensemble fermé invariant à l’intérieur du piège, celui-ci doit contenir un ensemble minimal du flot.  Je vais présenter certains aspects de l’étude de l’ensemble minimal des exemples de K. Kuperberg. A ma connaissance, celui-ci est le premier ensemble minimal exceptionnel de dimension topologique deux. Les résultats présentés ont été obtenus en collaboration avec Steve Hurder."

Année 2012-2013

Avril 2013

Vendredi 12 à 16h : Vojkan Jaksic (McGill) : Non-equilibrium statistical mechanics of the spin-boson model

The non-equilibrium spin-boson model describes interaction of a quantum dot(say, spin 1/2) with several independent bosonic thermal reservoirs which are initially in thermal equilibrium at distinct temperatures. The temperature differentials result in non-trivial energy/entropy flux  across the system. In this talk we will show how suitably quantized Ruelle transfer operators can be used to study these fluxes. Among other things, we will discuss:
(1) The large deviation principle for the Full Counting Statistics associated to the repeated measurement protocol of the energy flow and resulting fluctuation relations/theorems.
(2) The linear response theory and the Fluctuation-Dissipation Theorem (Green-Kubo formula, Onsager reciprocity relation, and Central Limit Theorem for the heat fluxes).
(3) The relaxation to non-equilibrium steady state.
(4) Non-equilibrium statistical mechanics of the model in the Van Hove Limit.

One of our goals is to give a united treatment of these topic via study of the spectral resonances of quantum Ruelle transfer operators. This talk is based on a joint work with Annalisa Panati, Claude-Alain Pillet and Matthias Westrichl

Lundi 8 : T. Jecko (UCP) : Vers une nouvelle méthode pour calculer l'état fondamental d'un hamiltonien à N corps fermionique ?

Je présenterai des résultats d'un papier de J. Schröter, Prof. (quasi-retraité) à l'université de Paderborn. Il semble qu'il ait trouvé une nouvelle méthode de calcul approximatif de l'état fondamental d'un hamiltonien à N corps fermionique. J'exposerai la partie théorique qui sert de base à cette approximation.

Lundi 1er : férié

 

Mars 2013

Lundi 25 : journée thématique "Approximation properties for quantum groups".

Lundi 18 : journée thématique "Mathematical aspects of quantum field theory".

Lundi 04 : vacances


Février 2013

Lundi 25 : Mihai Stoiciu,(Williams College, USA ):

We consider several classes of random and deterministic  unitary operators and investigate their microscopic eigenvalue  distribution. We show that these operators exhibit a transition in  their microscopic eigenvalue distribution, depending on the  properties of the corresponding spectral measures (we investigate  random measures and measures associated to hyperbolic reflection  groups). In the case of pure point spectral measures, the  microscopic eigenvalue distribution is Poisson (no correlation). As  the spectral measures approach an absolutely continuous measure,  the repulsion between the eigenvalues increases and the microscopic  eigenvalue distribution converges to the clock (or "picket fence")  distribution.

Lundi 18 : Kenny De Commer (UCP) : Marches aléatoires réciproques, catégories de Temperley-Lieb et actions ergodiques de groupes quantiques

On peut considérer la théorie des catégories tensorielles comme une catégorification de la théorie des anneaux. Ainsi, étant donné une catégorie tensorielle, on s'intéresse à ses modules indécomposables. Dans cet exposé, nous considérons la catégorie tensorielle connue comme 'catégorie de Temperley-Lieb', plus précisément dans sa version C*-algébrique. D'une part, nous montrons que ses modules sont classés par des marches aléatoires sur des graphes connexes qui satisfont une loi de réciprocité. Cette partie se base sur des techniques développées par P. Etingof et V. Ostrik. D'autre part, nous montrons que ses modules sont aussi classés par les actions ergodiques de certains groupes quantiques, les quantifications du groupe de Lie SU(2). Cette partie se base sur des techniques développées par C. Pinzari et J. Roberts. Ceci est un travail en collaboration avec M. Yamashita.

Lundi 4 journée thématique "Problèmes inverses"

 

Janvier 2013

Lundi 28 : Miguel Ballesteros (Technische Universität Braunschweig, Germany) : Spectral Techniques in Quantum Electrodynamics: Matters ans Radiation

Lire le résumé / Read abstract

Lundi 21 Ioannis Anapolitanos (Stuttgart) : Long Range behavior of van der Waals forces between atoms

Lire le résumé / Read abstract

 

Décembre 2012

Lundi 10 : Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique" à l'IHP. Pas de séance.

Lundi 3 : Amal Taarabt (UCP) : L'égalité Bulk / Edge de la conductance dans une zone de localisation et pour des modèles continus

On s'intéresse aux conductances de Hall et de bord associées à des modèles 2D continus désordonnés et en présence d'un mur électrique ou magnétique. On va expliquer comment les murs entrent en jeu pour définir la conductance de bord, en prenant en compte la contribution des états localisés et la régularisation que cela nécessite. Nous montrerons ensuite l'égalité de ces deux conductances en les dérivant l'une de l'autre, et non par quantification séparée.

 

Novembre 2012

Lundi 26: Soutenance de thèse d'Anne-Sophie De Suzzoni. Pas de séance.

Lundi 21: Mathieu Lewin (UCP) : Sur le comportement en temps long de l'équation de Hartree pour les atomes

Nous considérons un atome contenant un noyau de charge Z et N électrons, ces derniers étant décrits par l'équation de Hartree. Nous montrons que, quelle que soit la valeur de N et quelle que soit l'énergie cinétique au temps initial, le nombre moyen d'électrons restant dans un voisinage du noyau après un temps très long est toujours inférieur ou égal à 4Z. Tous les autres électrons doivent se disperser. De la même manière, il existe une borne universelle sur l'énergie cinétique. Ceci est l'équivalent dynamique d'une célèbre estimée d'E.H. Lieb sur le nombre maximal d'électrons qu'un atome peut lier. Travail en collaboration avec Enno Lenzmann (Bâle).

Lundi 19 : Rafael Tiedra de Aldecoa (PUC, Santiago, Chili), "Commutator methods for unitary operators."

We present an improved version of commutator methods for unitary operators under a weak regularity condition. Once applied to a unitary operator, the method typically leads to the absence of singularly continuous spectrum and to the local finiteness of point spectrum. Some applications for Floquet operators and for cocycles over irrational rotations will be presented.

Lundi 5 : Salma Lahbabi, "Modèles de champs moyen pour la structure électronique de matériaux désordonnés".

 

Octobre 2012

Lundi 29 : vacances. Pas de séance.

Lundi 22: Julien Sabin, "Création de paires électron/positron pour un modèle non-linéaire relativiste."

La théorie de Dirac en mécanique quantique relativiste prédit la possibilité de création spontanée de paires électron/positron dans le vide auquel on apporte une grande quantité d'énergie. Dans cet exposé, je présenterai de nouveaux résultats mathématiques concernant ce phénomène, obtenus dans une approximation de champ moyen de l'électrodynamique quantique. En particulier, je montrerai une estimation de la probabilité que le vide soumis à un champ électrique fort possède au moins une telle paire.

Lundi 15 : L. Bruneau, "Formule de Landauer-Buttiker et propriétés de transport des opérateurs de Schrodinger 1D, partie 2".

Lundi 8 : Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique" à l'IHP. Pas de séance.

Lundi 1er : L. Bruneau, "Formule de Landauer-Buttiker et propriétés de transport des opérateurs de Schrodinger 1D, partie 1".

 

Année 2011-2012

Mercredi 20 juin 2012

 

14h00 : Simona Rota Nodari (UPMC, Paris) : Étude de la limite non relativiste d'un modèle de champ moyen relativiste du noyau atomique

Dans cet exposé, on considère un modèle de champ moyen pour un nucléon qui interagit avec les mésons $\sigma$ et $\omega$ à l'intérieur du noyau atomique. Il s'agit d'un modèle relativiste que l'on étudie dans une limite non relativiste qui est propre à la physique nucléaire et dont la nature est très différente de celle de la physique atomique. Je présenterai un résultat d'existence d'états fondamentaux à symétrie sphérique et je montrerai que, pour un bon choix de paramètres, la forme caractéristique du potentiel mésonique est très bien décrite par les solutions de ce modèle. Travail en collaboration avec Maria J. Esteban.

15h15 : Christoph Schumacher (TU Chemnitz) : Classical motion in random potentials

We consider the Hamiltonian motion of a classical particle in a sufficiently smooth Poissonian random potential and show the existence asymptotic velocity with the help of Birkhoff's ergodic theorem. If time permits we continue with almost sure non-ergodicity of restrictions of the Hamiltonian flow to arbitrary energy surfaces. (Joint work with A. Knauf)

Février 2012

Lundi 13 : Mathieu Lewin : Limite thermodynamique pour des systèmes quantiques coulombiens désordonnés
Lundi 20 : Mathieu Lewin : Limite thermodynamique pour des systèmes quantiques coulombiens désordonnés

 

Année 2010-2011

Décembre 2011

Lundi 12 : Soutenance de thèse de Hayk Nersisyan. Pas de séance.
Lundi 05 : Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Novembre 2011

Lundi 28 : Journée thématique "Autour des groupes quantiques". Pas de séance.
Lundi 21 : Kenny De Commer. Groupes quantiques et algèbres d'opérateurs.
Lundi 14 : Gabriel Stoltz. A mathematical formulation of the random phase approximation for crystals.
Lundi 07 : Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Octobre 2011

Lundi 17 : Anne-Sophie De Suzzoni. Turbulence faible. Partie 2: stabilité.
Lundi 10 : Anne-Sophie De Suzzoni. Turbulence faible. Partie 1: introduction.
Lundi 03 : Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Mai 2011

Lundi 30: Marcel Hansmann (Univ. Chemnitz). An eigenvalue estimate and its application to non-selfadjoint  Schrödinger operators
Lundi 23: Anne-Sophie De Suzzoni. Exposé reporté (séminaire tournant à l'IHP).
Lundi 16: Journée thématique "Géométrie des Surfaces". Pas de séance.
Lundi 09:
Lundi 02:

Avril 2011

Lundi 25: Lundi de Pâques. Pas de séance.
Lundi 18: Vacances. Pas de séance.
Lundi 11: Vacances. Pas de séance.
Lundi 04: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Mars 2011

Lundi 28: Double séance!
14h: Jérémie Unterberger (Nancy 1). Géométrie locale aléatoire des chemins. Une approche par la théorie constructive des champs.
16h: Sandrine Péché (Grenoble 1). Distributions limites pour le Tasep. (Séance commune avec le Séminaire de Probabilités.)
Lundi 21: Andrea Mantile (CPT, Marseille). Evolution adiabatique d'une observable quantique régie par des résonances de forme en dimension 1.    
Lundi 14: Jean Savinien (Lyon 1). Triplets spectraux et ordre apériodique.   
Lundi 07: Journée thématique "Cryptographie". Pas de séance.

Février 2011

Lundi 28: Mathieu Lewin. Une inégalité de Lieb-Thirring à densité positive.
Lundi 14: Thierry Jecko. Brève introduction à la théorie du commutateur de Mourre (suite).  Horaire exceptionnel: 15h30.  
Lundi 07: Michel Rumin (Paris 11). Autour d'inégalités répartition-énergie pour les états purs et mélangés.

Janvier 2011


Lundi 31: Rencontre du GDR "Dynamique quantique". Pas de séance. 
Lundi 24: Thierry Jecko. Brève introduction à la théorie du commutateur de Mourre.
Lundi 17: Journée thématique "Processus stochastiques en temps long et théorèmes limites". Pas de séance.
Lundi 10: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Décembre 2010

Lundi 20: Victor Nistor (Pennsylvania State Univ.).
Lundi 13: Journée thématique "Etude qualitative d'EDP dispersives". Pas de séance.
Lundi 06: Christian Gérard (Paris 11). Applications de l'analyse microlocale à la théorie quantique des champs sur des espace temps courbes (III). résumé

Novembre 2010

Lundi 29: Journée thématique "Interaction entre dynamique et géométrie". Pas de séance.
Lundi 22: Christian Gérard (Paris 11). Applications de l'analyse microlocale à la théorie quantique des champs sur des espace temps courbes (II). résumé
Lundi 15: Christian Gérard (Paris 11). Applications de l'analyse microlocale à la théorie quantique des champs sur des espace temps courbes (I). résumé
Lundi 08: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Octobre 2010

Lundi 18: Journée de rentrée du laboratoire AGM. Pas de séance.
Lundi 11: Thierry Jecko. Une brève introduction à la théorie du commutateur de Mourre. Séance annulée
Lundi 04: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

Septembre 2010

Lundi 27: Phan Thanh Nam. New bounds on the maximum ionization of atoms.

 

Juillet 2010

Jeudi 15: Vojkan JAKSIC (Mc Gill). Entropic fluctuations in classical and quantum statistical mechanics II (3h mini-course). 
Mardi 13: Vojkan JAKSIC (Mc Gill). Entropic fluctuations in classical and quantum statistical mechanics I (3h mini-course).

Mai 2010

Lundi 17: Vladimir BOGACHEV (Univ. Moscou). Elliptic equations for measures. 
Mardi 11: Irina NENCIU (Univ. of Illinois at Chicago). Auto-adjonction pour les opérateurs de Schrödinger magnétiques sur un domaine borné de R^n.

Mars 2010

Lundi 29: Alexandre JOLLIVET (LPTM). Tomographie optique à partir de mesures moyennées angulairement et de sources isotropes harmoniques en temps.
Lundi 22: Journée thématique "Problèmes spectraux en dynamique quantique". Pas de séance.

Février 2010

Lundi 22: Thierry JECKO. Calcul pseudo-différentiel et applications (III).
Lundi 15: Thierry JECKO. Calcul pseudo-différentiel et applications (II).
Lundi 08: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.
Lundi 01: Thierry JECKO. Calcul pseudo-différentiel et applications.

Janvier 2010

Lundi 25: Lihu XU (Eurandom, Eindhoven). Exponential mixing of 3D stochastics Navier-Stokes (SNS) equations driven by mildly degenerate noises. 
Lundi 18: Marianne CHAPOULY (INRIA Rocquencourt). Contrôlabilité globale d'un système de Navier-Stokes 2-D. 
Lundi 11: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.

 

Année 2009-2010

Décembre 2009

Lundi 14: Soutenance de thèse de N. DOMBROWSKI. Pas de séance. 
Lundi 07: Thomas SORENSEN (Imperial College London). The Relativistic Scott Correction for Molecules.

Novembre 2009

Lundi 30: Mathieu LEWIN. Effet Hall quantique fractionnaire pour des systèmes de bosons en rotation rapide.
Lundi 23: Journée thématique "Ondes dispersives". Pas de séance.
Lundi 16: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.
Lundi 09: Laurent BRUNEAU. Retour à l'équilibre dans une cavité quantique: le modèle du maser à un atome.
Lundi 02: Thomas DUYCKAERTS. Stabilité non-uniforme des semi-groupes d'opérateurs.

Octobre 2009

Lundi 19: Vladimir GEORGESCU. N-Body systems, Quantum fields, Many body systems (III).

Lundi 12: Séminaire "Problèmes spectraux en physique mathématique". Pas de séance.
Lundi 05: Vladimir GEORGESCU. N-Body systems, Quantum fields, Many body systems (II).

Septembre 2009

Lundi 28: Vladimir GEORGESCU. N-Body systems, Quantum fields, Many body systems.

 

Année 2008-2009

Juin 2009

Lundi 29: Double séance.

14h: Svetlana JITOMIRSKAYA. Local eigenvalue statistics for quasiperiodic localization.

16h: François GERMINET. Local eigenvalue statistics in the regime of Anderson localization.

Avril 2009

Mercredi 08 (En commun avec le séminaire GEPM): Nicolas DOMBROWSKI. Quantification et stabilité du courant de bord créé par un mur magnétique et Hamiltonien d'Iwatsuka.

Mars 2009

Lundi 30 (Horaire exceptionnel 15h15): Andrei IFTIMOVICI. Vitesse asymptotique pour des hamiltoniens fibrés.

Vendredi 13: Séance spéciale en commun avec le LPTM

Wojciech DE ROECK. Quantum master equations and diffusion in system-reservoir models.

Lundi 02: Sylvain GOLENIA. Principe d'absorption limite aux seuils pour des perturbations à longue-portée pour des systèmes de Dirac.

Février 2009

Lundi 16: Thierry JECKO. Croisements dégénérés de codimension 1 et estimations de résolvante (II).

Janvier 2009

Lundi 19: Thierry JECKO. Croisements dégénérés de codimension 1 et estimations de résolvante.

Décembre 2008

Lundi 01: Mathieu LEWIN. Pollution spectrale (II).

Novembre 2008

Mercredi 26: Mathieu LEWIN. Pollution spectrale.
Mercredi 12: François GERMINET. Estimation de Minami dans le continu.
Mercredi 05: François GERMINET. Quelques éléments mathématiques de l'effet Hall quantique.

 

Année 2007-2008

Juin 2008

Lundi 09: Rafael TIEDRA DE ALDECOA. Fonctions de décalage spectral: formules de représentation.

Mai 2008

Lundi 26: Hans-Henrik RUGH. Diagrammes de Feynman pour les débutants.

Avril 2008

Lundi 14: Zied AMMARI. Approximation de champ moyen pour la dynamique de Schrodinger et équation de Hartree (II).
Lundi 07: Zied AMMARI. Approximation de champ moyen pour la dynamique de Schrodinger et équation de Hartree.

Février 2008

Lundi 04: Georgi RAIKOV. Everything you would like to know about the spectral shift function (II).

Janvier 2008

Lundi 28: Georgi RAIKOV. Everything you would like to know about the spectral shift function.

Novembre 2007

Lundi 05: Nicolas DOMBROWSKI. Théorie de la réponse linéaire et intégration non-commutative (II).

Octobre 2007

Lundi 22: Nicolas DOMBROWSKI. Théorie de la réponse linéaire et intégration non-commutative.
Lundi 15: Vladimir GEORGESCU. Quelques remarques sur l'inégalité de Hardy pour l'opérateur de Dirac.

Partager :