AGORA

Axe Constructions identitaires

Responsable : Rémi Astruc

Par excellence pluridisciplinaire, cet axe rassemble les chercheurs qui posent la question des modes d’individuation et de socialisation à travers le temps et l’espace. Historiens, linguistes, spécialistes de littérature, du monde moderne et contemporain, de l’Europe, de l’Amérique ou des espaces francophones, se rejoignent pour articuler leurs réflexions. Deux déclinaisons principales mais non exclusives constituent l’armature des recherches du groupe : le prisme du genre et celui de la/des communauté(s).

Quoi qu'en disent ceux qui voudraient que la question ne soit plus d'actualité, la Communauté est un objet de réflexion d'une extrême importance aujourd'hui. Ce serait au fond une question intimement liée à notre humanité et plus encore aux développements ou transformations récentes de cette condition d'humain qui est la nôtre. Il convient ainsi de distinguer la Communauté (singulier et majuscule), comme aspiration universelle non actualisée et donc encore en partie imaginaire, des communautés (pluriel et minuscules), actualisations dans le réel et nécessaire racornissement de l’aspiration plus large à la Communauté, même si l’étude des deux objets —en particulier leur articulation— est au programme des travaux du groupe. A partir de ces prémisses, les rencontres permettent d’envisager la pluralité des réponses historiques et contemporaines au besoin de communauté et la diversité des formes prises  par la réalité des communautés. Un blog permet notamment de suivre les différents événements relatifs au groupe et à ses travaux : https://communautedeschercheurssurlacommunaute.wordpress.com


Les rapports entre genre et engagement sont également privilégiés à travers l’identification et l’analyse des formes plurielles de l’engagement au XXe et XXIe siècles. Les questionnements portent sur des thématiques larges afin de permettre aux chercheur.e.s du laboratoire d’apporter leurs contributions autour des rapports qu’entretiennent, dans un contexte de globalisation, les différentes formes de l’engagement au sein des instances onusiennes, des partis politiques, des organisations politico-militaires, des syndicats, du tissu associatif, mais aussi dans les politiques culturelles ou éducatives. L’articulation entre engagement et cyber-activisme (Internet, blogs, réseaux sociaux, cyber-féminisme, Net-art/littérature) tout comme le lien entre engagement et identités sexuelles (au sein des féminismes autonomes, associations féministes et/ou LGBT) constituent un angle d’approche susceptible d’apporter des éclairages nouveaux sur les identités et les pratiques nouvelles de l’engagement.

Séminaires :

  • Communauté/communautés
  • Femmes et engagement