AGORA

7 La dénonciation imaginaire de Jacques Roul pour libérer Napoléon de Sainte-Hélène en 1817, ou les représentants français aux États-Unis piégés par un faux traître

Florian Coppée

L’objectif des vainqueurs de Napoléon en l’envoyant à Sainte-Hélène en 1815 est de l’éloigner définitivement de l’Europe. Si cette île de l’Atlantique Sud semble être la prison idéale pour empêcher tout retour de l’ancien empereur des Français, des rumeurs courent en Europe et en Amérique que des Bonapartistes souhaitent monter des expéditions pour le délivrer. En 1817, aux États-Unis un ancien officier de la Grande Armée, Roul, dénonce à l’ambassadeur de France à Washington un projet de complot élaboré notamment par Joseph Bonaparte et le maréchal Grouchy pour délivrer Napoléon. Toute une enquête est menée par la Restauration qui découvre que le complot dénoncé par Roul n’est en réalité qu’une affabulation et même une accusation vengeresse, ledit Roul avait proposé un plan pour délivré Napoléon à Joseph mais ce dernier l’a refusé et pour se venger Roul a fait croire aux représentants français que Joseph complotait.

Mots clés : Complot, mensonge, Napoléon, Bonapartistes, Royalistes, Amérique, enquête, Florian Coppée, Les Cahiers d’Agora

Télécharger l'article (178 KB)

Partager :