AGORA

Féminismes en résistance

06.02.2015 - 06.02.2015

Cette journée a pour objectif de penser les féminismes autonomes dans un contexte de mondialisation néolibérale: en croisant l'histoire des mouvements autonomes et les modalités d'action des activistes autonomes elles-mêmes dans des contextes nationaux divers (Europe, Amérique latine), nous nous attacherons à définir les concepts de l'autonomie et de la résistance à l'aune des travaux produits au cours des dernières années, et notamment ceux de Jules Falquet. Malgré la complexité des féminismes autonomes, leur caractère minoritaire et leur faible visibilité, cette journée d'étude ambitionne de rendre compte de leur diversité, des voix contre-hégémoniques qui les composent, des clivages qui les traversent, des stratégies qui les animent, des héritages dont ils se revendiquent et des critiques et résistances qu'ils opposent à l'égard du féminisme institutionnel et onusien. Qu'ils soient le fait de petits collectifs organisés, d'activistes dissidentes et/ou de théoriciennes féministes marquées du sceau de la contestation et de la subversion, des utopies libertaires (autogestion, autonomie, action collective), de l'imbrication des luttes (de race, de classe, de sexe) et des alliances nouées pour lutter, depuis l'espace des marges, contre le patriarcat, l'hétéronormativité, le racisme et le capitalisme.

Voir le programme

Contacts:
Karine Bergès (MCF Civilisation Espagne XXe) :
karine.berges @ u-cergy.fr

Partager :