AGORA

Francophonies méditerranéennes (XXIe siècle) : langues, littératures

Coordination Ridha Boulaabi

11.02.2014 - 13.02.2014

Colloque international à l’Université de Grenoble

Ce colloque s’inscrit dans la continuité d’une série de rencontres organisées par le centre Traverses 19-21 depuis plusieurs années.

 En novembre 2006, une journée d’études porte sur le roman maghrébin contemporain, en collaboration avec l’association grenobloise Amal et avec la participation du romancier algérien Boualem Sansal. Quatre ans plus tard, en avril 2010, Claude Coste et Daniel Lançon consacrent un colloque aux Perspectives européennes des études francophones, dont les actes doivent paraître en septembre 2013 aux éditions Honoré Champion. Par ailleurs, le département de Lettres et le centre Traverses 19-21 participent depuis sa création en 2005 à l’École Doctorale Algéro-Française (l’EDAF), devenue depuis 2012 le LATEF.

De nombreux liens ont ainsi été tissés avec plusieurs universités algériennes (Oran, Annaba, Constantine…) et tout particulièrement avec l’ENS d’Alger (codirection de thèses, séminaires, éditions). La revue du centre Traverses 19-21, Recherches & Travaux, confie en 2009 la direction d’un numéro intitulé Écrire en temps de détresse : la littérature algérienne des années 90 à deux professeurs de l’ENS d’Alger, Belaïd Djefel et Boussad Saïm. Paraît en décembre 2012 un volume dirigé par Khedidja Khelladi, professeur à l’université d’Alger, portant sur les Pouvoirs du mythe dans les littératures francophones du Maghreb et du Machrek.

Parallèlement à cette collaboration régulière avec l’Algérie, l’université Stendhal et le centre Traverses 19-21 travaillent depuis 2010 avec le département de français de l’université de Meknès au Maroc. Un colloque Barthes au Maroc s’est tenu à l’université Moulay Ismaïl en mai 2010 sous la direction de Ridha Boulaâbi, Claude Coste et Mohamed Lehdahda. Les actes vont paraître en avril 2013 aux Presses de l’Université de Meknès.

L’élection de Daniel Lançon, en 2006, à un poste de professeur de littératures francophones, puis celle de Ridha Boulaâbi, comme maître de conférences, en 2011, sont venues développer la recherche et l’ouvrir sur les francophonies de la Tunisie, du Machrek en général et de l’Égypte en particulier. Plusieurs doctorants travaillent sous la direction de Daniel Lançon sur des sujets concernant les littératures françaises et francophones du bassin méditerranéen.

Participation de Christiane Chaulet Achour, « Options d’écriture et actualité des mouvements socio-politiques : Lina Ben Mhenni, Kmar Bedana, Djamila Benhabib »

Voir le programme

Pour voir ou revoir le colloque

Partager :