AGORA

Les fables à l’école : un genre patrimonial européen ?

Projet de colloque et d’édition, recherche HELiCE (Histoire de l’enseignement de la littérature, comparaison européenne)

24.10.2013 - 25.10.2013

Organisatrice : Marie-France Bishop

De très nombreux travaux ont été réalisés sur l’analyse et les usages des fables dans l’enseignement (par exemple, Pratiques, n°91, 1996).
Mais peu de recherches ont tenté de déterminer, dans une perspective historique, comment le genre de la fable a été investi dans divers contextes scolaires et culturels, à l’échelle européenne ; comment et pourquoi il s’est scolarisé, constituant un patrimoine national et peut-être européen. C’est pour répondre à ces questions et rechercher des points communs et des divergences dans les usages scolaires des fables que deux actions successives ont été envisagées.
Un colloque qui devrait avoir lieu en novembre 2013 à Bordeaux et la publication qui suivra, s’inscrivent dans la lignée des recherches présentées en mars 2012, lors des rencontres des chercheurs en didactique de la littérature[1], à Gennevilliers. L’objet de ces rencontres était de s’interroger sur les usages du patrimoine littéraire à l’école et les tensions liées à ces usages. Pour traiter ces questions, il semble que les fables constituent un genre patrimonial et scolaire exemplaire. Présentes dans de nombreux pays, à différents niveaux scolaires et dans presque toutes les filières, elles répondent à des finalités variées telles que l’éducation morale et littéraire. C’est en interrogeant la place, le rôle, les enjeux et les usages des fables à l’école que s’organisent les contributions issues de différents pays européens. Le choix des fables comme thématique commune permet de revenir sur les liens que la littérature patrimoniale entretient avec les valeurs et les apprentissages scolaires, sur l’existence ou non de ces liens dans des pays divers, mais également d’observer les processus de patrimonialisation par l’école, thème qui a été au cœur du précédent colloque.
Le cadre d’analyse est commun à tous les pays représentés, ce qui devrait permettre de comparer des situations variées. Il repose sur une analyse de manuels scolaires, rassemblés selon les époques et les fréquences d’emploi. A partir de ces supports, quelques grandes questions traverseront les différentes contributions, elles seront abordées de manière prioritaire ou en simultanéité.
La première porte sur les périodes au cours desquelles les fables sont présentes dans le segment scolaire envisagé, ce qui devrait permettre de situer les ruptures et changements dans les emplois qui ont été proposés aux enseignants. Cette mise en perspective s’appuie sur une présentation des plans d’étude ou cadrages officiels pour la lecture ou l’étude des textes littéraires dans les contextes nationaux divers et pour les différents niveaux scolaires concernés.
La seconde question est celle de la patrimonialisation des textes, des fabulistes et des thèmes. Cette entrée nécessite une recherche des textes sources, et une approche littéraire du genre. L’étude de la patrimonialisation des textes et des auteurs peut, dans certains cas, prendre appui sur les particularités éditoriales dans les manuels, avec une analyse de l’iconographie, des tables des matières, mais également des textes de présentation et de commentaires.
La troisième question est centrée sur les procédés visant des apprentissages : il s’agit d’analyser les exercices qui accompagnent les textes et d’observer les modalités d’assemblage dans les manuels pour déterminer les finalités scolaires de l’emploi de ce genre spécifique.

 Une journée d’étude préparatoire à ces travaux est prévue le 11 février 2013, à Gennevilliers, pour laquelle un projet séparé a été présenté.

 

Lire le texte programmatif

 

 

[1] Les 13émes  Rencontres des chercheurs en didactique des littératures, « École et patrimoines littéraires : quelles tensions, quels usages aujourd'hui ? », se sont déroulées les 29, 30 et 31 mars 2012 à l’Université de  Cergy Pontoise, site de Gennevilliers. Deux publications de ce colloque sont en cours de réalisation : Les patrimoines littéraires à l'école, tensions et débats actuels (Champion) et Les patrimoines scolaires : quels usages aujourd'hui ? (revue Dyptique). Cette étude comparative européenne d'un genre scolaire en constitue le troisième volet.

 

Partager :