AGORA

Postures des écrivaines francophones

11.06.2014

Coordination : Julie Assier, Christiane Chaulet Achour, Marie Fremin et Cécile Jest

À partir des réflexions de Jérôme Meizoz sur la notion de « posture » qui permet de penser les « phénomènes de positionnement institutionnel et les modes d’énonciation et de stylisation1 », cette journée d’étude se propose de s’attarder sur le cas des écrivaines francophones. En effet, elles sont confrontées à une double catégorisation : être femme et francophone. Cela implique souvent une lecture de leurs œuvres restreinte aux domaines du féminisme et/ou du postcolonialisme et détermine ainsi des positionnements et des démarches différentes : conformes ou opposés à l’assignation qui leur est imposée au sein du champ littéraire. Comment leur(s) posture(s) est-elle/sont-elles influencée(s) par le contexte d’écriture et d’édition ? Comment évoluent-elles au et à mesure de la construction de leur oeuvre ?

1 Jérôme Meizoz, La fabrique des singularités. Postures littéraires II, Genève, Slatkine Érudition, 2011, p. 13.

Contact: Christiane Chaulet Achour (ccahour@yahoo.fr), Julie Assier (julie.assier@gmail.com), Marie Fremin (marie.fremin@wanadoo.fr) et/ou Cécile Jest (jestcecile@gmail.com)

Voir le programme

Partager :