AGORA

Regards croisés sur les usages didactiques et littéraires de la lettre, en Europe

coordonné par Marie-France Bishop et Anissa Belhadjin

24.03.2014

9h30-17h30 à Gennevilliers

Le groupe HELiCE, (Histoire de l’enseignement de la littérature ; comparaisons européennes) déjà partenaire de deux colloques (Gennevilliers mars 2012 et Bordeaux novembre 2013) et de plusieurs journées d’étude, organise une journée d’étude le 24 mars 2014 à Gennevilliers. Cette rencontre sera financée par le CRTF, EMA et l’UFR d’éducation.

Les buts de la manifestation sont d’approfondir les apports méthodologiques du colloque de Bordeaux, « Les Fables à l’école (19e-21e siècle), un patrimoine européen ? », de finaliser l’édition de ce colloque prévue chez Peter Lang. Il s’agira également de reprendre les objectifs et problématiques du groupe, de les analyser à la lumières des derniers travaux.

Les objectifs de cette recherche, qui serviront de cadre aux travaux présentés au cours de la journée d’étude, sont:

-          Contribuer à une réflexion et comparaison encore inédite sur les façons dont l’apprentissage de la littérature en langue nationale se constitue en discipline scolaire dans différents pays ;

-          Élargir le point de vue habituel sur l’histoire des disciplines, qui s’effectue le plus souvent au niveau national. L’objectif est de mettre en place une histoire comparée de l’enseignement de la littérature dans différents pays européens.

-          Articuler deux champs, celui de la didactique et de celui de l’histoire des disciplines, et déterminer : Comment la littérature en langue nationale se constitue comme objet scolaire et/ou disciplinaire selon l’âge des élèves et les filières d’enseignement en Europe aux 19e et 20e siècles ? L’hypothèse étant que les contextes économiques et politiques ont eu une influence certaine sur l’émergence de cette discipline. L’étude, en se centrant sur les pays d’Europe ayant connu une forte industrialisation au cours du XIX° siècle, devrait permettre d’en vérifier la pertinence.

-          Organiser des colloques et séminaires qui sont des lieux d’échange pour les chercheurs des différents pays à partir de thèmes communs, concernant l’enseignement de la littérature ;

-          Diffuser les savoirs par des ouvrages collectifs, des publications dans des revues, etc.

 Après avoir travaillé sur les lectures des fables dans un cadre européen, le nouvel objectif du séminaire sera d’étudier la lettre ou à la correspondance comme objet littéraire et scolaire, dans une perspective comparatiste.

Voir le programme

Partager :