AGORA

Le choix d'écrire en français

Etudes sur la francophonie translingue, sous la direction de Cécilia Allard et Sara De Balsi, qui vient de paraître aux éditions Encrage.

Le présent ouvrage est consacré aux écrivains francophones pour qui le français est une langue seconde acquise individuellement, en l’absence d’une communauté linguistique d’origine partiellement ou totalement francophone.

Plusieurs tentatives ont été faites pour appréhender cet ensemble d’écrivains de façon unitaire. Dans la diversité des définitions que la critique a produites, il émerge un noyau stable à partir duquel se construit l’objet qui nous occupe : le changement de langue et l’écriture – exclusive ou alternative – en français, entraînant une réflexion sur ses propres conditions de possibilité.

L’acte de choisir nous a semblé être un fond commun en mesure de nous permettre de dépasser la singularité en apparence irréductible de chaque écrivain ; de plus, il a constitué une clé d’accès au discours des auteurs et un point de départ de l’analyse.

Comment le choix est-il exprimé (revendiqué, nié, justifié) par les écrivains ? Sous quelles formes s’inscrit-il dans les œuvres littéraires ? Quel(s) imaginaire(s) de la langue française ressort(ent) des textes ? Par ailleurs, comment les écrivains gèrent-ils leur rapport avec les institutions littéraires francophones ? Et comment celles-ci, de leur côté, ont reçu ces auteurs difficiles à classer ?

Inscrite dans un espace littéraire translingue et transnational, la réflexion sur le choix d’écrire en français nous a permis d’une part d’accéder au regard qu’ont nombre d’écrivains sur leur création et sur leur propre construction en tant qu’auteurs, d’autre part, de relever la présence de certaines représentations collectives.

Cécilia Allard et Sara De Balsi (dir.)

Sara de Balsi
saradebalsi @ hotmail.com