EMA

De la colère à la démocratie. Accueillir et accompagner les jeunes des quartiers populaires

12.07.2018 - 12.07.2018

Ce colloque est organisé par le réseau international de recherche-intervention « Jeunes, inégalités sociales et périphéries », en coopération avec le laboratoire EMA (Ecole Mutations Apprentissage) de l’université de Cergy-Pontoise et le RISC (Réseau International de Sociologie Clinique).

Il constitue un des moments de clôture de la recherche-intervention mise en œuvre depuis 2014 par le Réseau international « Jeunes, inégalités sociales et périphéries » avec des jeunes entre 16 et 25 ans, des artistes, des pédagogues, des chercheurs de huit pays (Brésil, Sénégal, Israël, Palestine, Italie, France, Russie, Ukraine). Cette recherche-intervention a été réalisée en référence aux réflexions coordonnées par Joëlle Bordet, psychosociologue, et Philippe Gutton, psychanalyste, dans l’ouvrage Adolescence et idéal démocratique. Accueillir les jeunes des quartiers populaires.

Une des propositions centrales de cette recherche est la suivante : les jeunes des quartiers populaires, comme tous les adolescents, ne sont pas a priori des démocrates, ils peuvent le devenir si la société est « suffisamment bonne », accueillante pour que cette visée s’incarne, prenne du sens, et crée des dynamiques de transformation personnelles, collectives et sociales. Actuellement, les pédagogues, les artistes, les chercheurs en lien avec les jeunes des périphéries urbaines populaires identifient une grande colère, parfois des retraits agressifs, et de nombreux jeunes doutent de cette visée démocratique car beaucoup d’entre eux deviennent des « surnuméraires », trop souvent renvoyés à l’inutilité sociale et à un refus de ce qu’ils peuvent apporter dans un renouvellement du monde, condition pourtant de la vie démocratique comme le développe Hannah Arendt dans La crise de la culture. Se pose alors notamment la question de savoir comment dans cet univers difficile, souvent hostile, les adultes peuvent-ils, avec eux, favoriser leur réalisation dans un rapport social, démocratique et solidaire ? Le défi est très grand mais c’est celui auquel nous visons à ouvrir des voies, pour ces adolescents des quartiers populaires urbains, avec lesquels nous sommes en lien au quotidien.

Cette recherche a mobilisé de nombreuses personnes, des séminaires ont eu lieu dans différents pays, des réflexions, des expérimentations concrètes ont été mises en œuvre et se développent encore aujourd’hui. Ce colloque s’inscrit dans un moment de clôture mais aussi de partage, de mise en débat avec d’autres, professionnels, élus politiques, chercheurs qui n’ont pas participé à ces travaux. Ce regard, ce questionnement, cette réception par des personnes extérieures à cette recherche-intervention constituent un temps fort de celle-ci. La présence de chercheurs en sciences de l’éducation, de psychosociologues et sociologues cliniciens ainsi que de professionnels, militants, intervenants parmi les participants est particulièrement précieuse pour les organisateurs de ce colloque, afin de favoriser le partage et la mise en débat des travaux et réflexions engagés par le réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries ».

Pour se retrouver, préparer cette rencontre, à l’issue de ces années de travail, les participants du réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries » seront en séminaire les jours précédents le colloque, avec environ cent vingt jeunes et quarante adultes de dix différents pays impliqués dans cette recherche-intervention. Nous réfléchirons et expérimenterons des axes contribuant à la réalisation des jeunes et à renouveler cette visée démocratique. Nous en présenterons collectivement les avancées lors de ce colloque et auront pour but d’interroger, de nourrir le présupposé initial de cette recherche-intervention en tenant compte de l’évolution actuelle politique et sociale des différents pays représentés et de la résonance entre eux développée au cours de ces travaux.

Nous vous invitons donc à venir partager, dialoguer, nourrir les résultats de cette recherche-intervention internationale, intergénérationnelle et interdisciplinaire ! Cette coproduction collective ne clôt pas la question posée mais permet par cette élaboration collective de lutter contre l’isolement et les dynamiques d’autodestruction trop souvent à l’œuvre aujourd’hui et ouvre de nouvelles perspectives pour tous.

Programme de la journée

9 h - 9 h 30 : Accueil café

9 h 30 - 9 h 50 : Accueil officiel par le Maire de Gennevilliers, Patrice Leclerc, et l’élue à la Jeunesse de Gennevilliers, Alexandra Alcantara ; Joëlle Bordet, coordinatrice du réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries » ; Pascal Fugier, membre du RISC (Réseau international de sociologie clinique), maître de conférences en Sciences de l’Education, et Valérie Becquet, professeur des universités en sciences de l’éducation à l’Université de Gennevilliers, rattachée à l’ESPE de l’académie de Versailles. Ils sont tous deux membres du laboratoire EMA.

9 h 50 - 10 h 40 : Présentation de la recherche-intervention « De la colère à la démocratie » et de son processus de recherches

- Présentation vidéo de jeunes de différents pays ayant participé à la recherche

- Interventions de Joëlle Bordet, chercheur psychosociologue (France) en lien avec Mama Sow, Professeur à l’Injep (Sénégal), Henri Cohen Solal, psychanalyste, Directeur de l’association Beit Ham (Israël)

 10 h 40 - 12 h 30 : Ateliers sur trois axes de transformation personnelle et sociale :

« Art, mouvement et jeunesse »

« Responsabilités, solidarités et leadership »

« Esprit critique, rapport à l’autre et vie démocratique ».

Les participants du séminaire rendront compte de leurs expériences et de leurs réflexions et les partageront avec les participants du colloque. Des « grands témoins » seront présents et interviendront l’après-midi en séance plénière.

12 h 45 - 14 h : Repas sur place (payant pour les participants du colloque)

14 h - 14 h 30 : « De la colère à la démocratie », un « geste » théâtral du réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries »

14 h 30 - 16 h 30 : Restitution des ateliers et intervention des « grands témoins », débat avec la salle après la présentation de chaque atelier.

16 h 30 - 17 h : Conclusions et perspectives par des représentants du réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries », par les représentants du RISC et du laboratoire EMA.

En fin d’après-midi (à partir de 18 h), ceux qui le souhaitent pourront nous rejoindre au Parc des Sévines pour partager un moment festif avec les jeunes et les adultes de Gennevilliers, les participants du réseau « Jeunes, inégalités sociales et périphéries ». Ce moment est mis en place par le Service Jeunesse de la ville de Gennevilliers. Les jeunes danseurs et graffiteurs du Brésil, les Chahadas, en lien avec les jeunes de Gennevilliers et d’Echirolles, présenteront leur travail réalisé en résidence d’artistes début juillet.

Inscription obligatoire à l'adresse suivante : valerie.becquet@u-cergy.fr

Télécharger le programme

Partager :