EMA

Approche clinique et transmission en formation d'adultes

Journée d'étude

10.05.2017 - 10.05.2017

Le terme « clinique » est employé dans des sens différents selon qu’il s’associe à la psychologie sociale, à la sociologie, à l’activité ou au travail. Le parcours « Formation de formateurs à l’accompagnement professionnel » s’ouvre à ces différentes « sensibilités », traverse les lignes de partage, étudie les zones de recoupements et s’enrichit de ces approches complémentaires.

Le terme « clinique » facilite la création de dispositifs de formation et de professionnalisation dans le champ de l’éducation, de la santé, du social, de l’enseignement et de la formation, dans les domaines du privé et du public. Ce terme pose la question épistémologique suivante : dans quelle mesure pouvons nous dire que le formateur clinicien est l’expert de la question de la subjectivité et de sa mise au travail dans un espace de transmission ? Les controverses scientifiques sur la dimension de la subjectivité font florès. Plutôt que de l’écarter ou la neutraliser, de nombreux chercheurs cliniciens ont choisi d’apprivoiser cet objet complexe pour le hisser au rang d’objet d’étude. C’est ainsi que le rapport à l’implication devient une évidence, que le rapport du sujet chercheur à son objet de recherche fait place à la question du désir du chercheur et que les dimensions historiques, sociales et de politiques institutionnelles sont légitimement interrogées.

Mais si la posture clinique a bien une place dans le champ de la formation et de l’accompagnement, la question de sa transmission nous mobilise sans cesse.

Quelles précautions adopter pour accompagner les nouveaux formateurs des « métiers de la relation » à faire de leur vécu professionnel un objet de questionnement ?

Comment s’autoriser à inventer des dispositifs de formation innovants au regard des nouvelles commandes institutionnelles ?

Comment mettre au travail les traces des vécus personnel et professionnel, pour s’émanciper vers l’expression de gestes professionnels authentiques ?

En quoi la « transmission subjective du geste partagé » est elle féconde ?

Comment, en séance,  la mise au travail du « concept éprouvé » participe t-elle à la transmission  de la posture clinique ?

Les chercheurs invités et les communicants interrogeront ces questions depuis leurs expériences, leurs champs d’investigation et leurs objets. Le public attendu concerne les étudiants du parcours FFAP, les étudiants de la mention 4, les formateurs, professionnels de la formation d’adultes, cadres (enseignement, éducation, soin, santé, social ...), personnels de direction et d’inspection de l’Éducation nationale.

Thématiques retenues :

  • La sensibilité d’orientation clinique dans un dispositif institutionnel de formation d’adultes,  entre posture singulière et approches théoriques.
  • La subjectivité et l’intersubjectivité dans un dispositif de formation et leurs effets.
  • La transmission de la posture clinique : ses enjeux, ses modalités, ses limites.

 

Le mercredi 10 mai de 9 h à 17 h sur le site de Gennevilliers de l'UCP.

Inscription gratuite

Télécharger le programme de la journée

Renseignements : martine.agogue@wanadoo.fr (martine.agogue @ u-cergy.fr), clercpnp@free.fr

 

Partager :