EMA

La violence : une nécessité éducative ?

Enquête sur les normes, les règlementations disciplinaires et les pratiques pédagogiques de la modernité

Nombre de conceptions éducatives, y compris parmi les plus libérales et rationalistes, soutiennent que la répression de la conduite et l'intériorisation d'une certaine violence à l'égard de soi, au moins d'ordre moral ou symbolique, sont les conditions préalables au développement de l’autonomie personnelle. Une telle orientation, dont on peut suivre la longue histoire au fil des derniers siècles, se maintient malgré les déclarations d'adhésion à une forme d’éducation qui serait désormais étrangère à tout recours à la violence physique ou verbale. Qu'est ce qui légitime ou explique une telle persistance ? Y a-t-il à cela des raisons objectives, historiques, sociales, culturelles, anthropologiques... ? Et quelles seraient les conditions éthiques, psychologiques, politiques, philosophiques… qui permettraient de rompre avec ces représentations et de concevoir et mettre en oeuvre d'autres conditions de subjectivation et d'autonomie ? Le séminaire donnera lieu à des présentations de travaux par les organisateurs, à des discussions collectives d’ouvrages et à l’intervention d’un certain nombre de chercheurs invités. Il est articulé à un projet de colloque ou journée d’étude pour 2017-18 ainsi qu’à des projets de publication.

Toutes les séances ont lieu des mardis, de 14 h à 17 h, sur le site de Gennevilliers.

Télécharger le descriptif de la recherche (176 KB)

Télécharger le programme séminaire des 6 séances  (100.3 KB)

Séminaire organisé par Emmanuel Brassat et Jean-François Nordmann.