EMA

Projet de recherche ECRITAB

Ecrire avec des tablettes à l’école

Le projet EcriTAB vise à réaliser une analyse systématique des pratiques d’écriture numérique sur tablettes à l’école élémentaire

Objectifs du projet

Plusieurs objectifs sont visés :

-          caractériser les transformations des pratiques d’écriture associées à l’utilisation pédagogique des tablettes en classe et hors classe en tenant compte de leur caractère tactile et mobile

-          analyser les transformations de l’activité des élèves induites par l’usage des tablettes

 

Actualités du projet

Une enquête sur les pratiques d’écriture sur tablette proposées par les enseignants est actuellement en cours. Les résultats seront disponibles sur cette page prochainement.

 

Présentation générale du projet

La tablette tactile fait désormais partie des dispositifs numériques fréquemment proposés aux élèves dans l’espace scolaire à l’école primaire comme au collège ; le plan numérique présenté par le président de la république François Hollande en mai 2015 tendrait à étendre ces dotations. La question des usages pédagogiques des tablettes et de leurs effets sur les apprentissages reste néanmoins ouverte (Bruillard et Villemonteix, 2013).

Les pratiques d’écriture sur tablettes existent déjà dans certaines classes à l’école primaire comme au collège : à l’école primaire il s’agit de produire des documents enrichis (Villemonteix et al., 2014). A l’école élémentaire, période durant laquelle les élèves se familiarisent avec la production d’écrits pour aller vers une certaine autonomie (cf. programmes 2015 en consultation), de nombreuses interrogations subsistent, peu de recherches systématiques ayant été réalisées sur ce sujet.

Différentes observations sur l’écriture numérique sur tablettes à l’école primaire ont été réalisées dans le cadre de la recherche Extate (Experience Tablette Tactile à l’Ecole primaire ; Villemonteix et al., 2014). Ces premières observations, réalisées dans 8 écoles durant 3 jours d’observation, soulèvent différentes questions à la fois sur les pratiques des enseignants et sur l’activité des élèves :

-          Quelle place est-elle accordée à la tablette dans les séquences de production d’écrit en fonction des objectifs visés et du niveau scolaire ?

-          Selon quels critères les applications sont-elles choisies ?

-          En quoi les caractéristiques des tablettes et des applications choisies orientent-elles la nature des textes produits et influent-elles sur les phases du processus d’écriture (inspiration, planification, production, révision du texte, partage) ?

-          Comment la tablette s’insère-t-elle dans un système d’instruments plus complexe au sein de la classe (brouillons, dictionnaire, livres, TNI, etc.) ?

-          En quoi le caractère mobile de la tablette permet-il une circulation entre l’expérience vécue en dehors de la classe (sorties, projets, expérience quotidienne des enfants) et une élaboration de cette expérience en classe ?

Ce projet a pour but de réaliser une analyse systématique des situations d’écriture sur tablettes en vue de mieux caractériser les pratiques des enseignants à l’école primaire et les transformations induites sur l’activité des élèves par cet artéfact. Il interrogera également le rôle de cet artefact mobile dans les circulations possibles entre la classe et ce qui se vit hors des murs et dans la mise en forme et le partage de ces expériences, par exemple dans le cadre de projets d’écriture.

Par ailleurs, dans la perspective de la mise en place du cycle de consolidation, ce projet vise également à étudier la continuité des pratiques d’écriture sur tablette entre école primaire et collège.

 

Présentation du protocole de recherche

Ce projet a pour but de réaliser une analyse systématique des situations d’écriture sur tablettes à l’école élémentaire. Cet objectif sera abordé suivant trois approches :

(1)    Mise en évidence des pratiques pédagogiques des enseignantsà l’école élémentaire :

une enquête par questionnaire, entretiens ainsi que des observations en classe sont en cours

(2)    Analyse de l’activité de production d’écrits des élèves sur tablette à l’école élémentaire :

Une première étude a été réalisée sur le sujet (Nogry & Beauvais, 2015). Une étude plus systématique des mécanismes de révision du texte sur tablette est en cours de conception.

(3)    Etude du rôle de la tablette comme « instrument transitionnel » (Bationo-Tillon, Faulcher, Rabardel, 2010) entre les environnements dans lesquels elle circule (classe, visites muséales, environnement quotidien).

 

Partenaires du projet

Sandra Nogry, MCF en Psychologie des apprentissages, Université Cergy-Pontoise http://www.crac-paragraphe.univ-paris8.fr/spip.php?rubrique539

François Villemonteix, MCF en Sciences de l’éducation, Université Cergy-Pontoise http://villemonteix.net/

Caroline Beauvais, MCF en Psychologie des apprentissages, Université Paris 8 http://www.crac-paragraphe.univ-paris8.fr/spip.php?article1545

Laetitia Boulc’h, MCF en Sciences de l’éducation, Université Paris 5, Descartes

Anne Bationo-Tillon, Chercheuse en ergonomie, R&D chez orange, PAST à l’université Paris 8 http://c3u.paragraphe.info/Site_C3U/Anne_Bationo-Tillon.html

 

Financement

Ce projet de recherche est financé par la fondation UCP, que nous remercions pour son soutien

 

Contacts

François Villemonteix (francois.villemonteix @ u-cergy.fr), laboratoire EMA

Sandra Nogry (sandra.nogry @ u-cergy.fr), laboratoire Paragraphe

 

 Le projet en PDF