EMA

Brève 1

Le plagiat

Le président de l’université libre de Bruxelles au cœur d’une affaire de plagiat !

Le président de l'université libre de Bruxelles (ULB), Alain Delchambre, a présenté sa démission suite à son discours de rentrée académique du 19 septembre 2014 (Le Monde, 2014). Le texte prononcé par Alain Delchambre s’est avéré un plagiat du discours de l’ancien président français Jacques Chirac. Le rédacteur du discours a été immédiatement congédié après la découverte de la contrefaçon. Le président sortant a présenté ses excuses au conseil d’administration de l’université libre de Bruxelles en précisant que l’événement s’est produit à son insu.

Mais il n’est pas le premier ! En 2011, l’ancien ministre de la défense allemande Karl-Theodor Zu Guttenberg (2014) a démissionné de son poste à cause du scandale de plagiat concernant la rédaction de sa thèse de droit. Le « baron du copier-coller » (comme on le surnomme) a même été destitué de son titre de docteur par l’université de Bayreuth estimant que sa thèse « n'a pas donné lieu à un travail scientifique correct » selon son président.

Une autre affaire de plagiat a touché le plus haut sommet de l’état hongrois, à savoir son ancien président Pál Schmitt (2014). Ce dernier était soupçonné d’avoir copié 200 des 215 pages constituant sa thèse de doctorat. Ces accusations lui ont valu le retrait de sa thèse par l'université Semmelweis. 

Que dit la recherche sur le plagiat ?

Connue pour son engagement contre le plagiat, Michelle Bergadaà (2006), de l’Université de Genève est à l’origine de la création du site « Responsable » (http://responsable.unige.ch) qui apporte un soutien à tout enseignant, étudiant ou responsable d’établissement confronté au plagiat. Elle a également défini des profils de plagieurs étudiants qui sont : le non plagieur ; le manipulateur ; le bricoleur ; le fraudeur ; le tricheur 

Daniel Peraya et Claire Peltier (2011) se sont également penchés sur la question du plagiat en université et mettent avant des « mésusages informationnels », qui peuvent être intentionnel ou non, et qui amènent des situations favorables au plagiat. Ainsi, les auteurs définissent quant à eux 3 formes de plagiat, à savoir celui par méconnaissance qui s’oppose à celui par abus, et enfin celui par négligence.

Concrètement, quelles solutions pour lutter contre le plagiat?

Des moyens de détection efficace et simple du plagiat existent et servent à sensibiliser, voire sanctionner, tous ceux qui y ont recours. Ainsi, plusieurs universités déclarent avoir déjà employé des solutions numériques comme, par exemple, le logiciel Magister de Compilatio (digischool média, 2014). C’est notamment le cas à l'Université́ de Cergy-Pontoise.

Grâce à ce logiciel, les intéressés (personnes physiques, institutions) ont la possibilité de collecter les documents dans un espace personnel de travail sur le site www.compilatio.net. Ces documents peuvent être chargés manuellement, ils peuvent être envoyés par e-mails ou même transférés directement depuis la plateforme de notre établissement. Une fois les documents chargés, le logiciel génère un rapport d’analyse (proportion du document reconnu comme original, sources qui présentent des similitudes, zones de texte similaires). 

BIBLIOGRAPHIE

Le Monde (2014). Le président de l’Université libre de  Bruxelles démissionne. Retrieved from http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/10/06/le-president-de-l-universite-libre-de-bruxelles-demissionne_4501422_3214.html (Consulté en ligne le 22 octobre 2014)

Le Monde (2014). Une affaire de plagiat agite la direction de l’école de journalisme de Sciences Po. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/11/17/une-affaire-de-plagiat-agite-sciences-po_4524793_3224.html#AcILiOCoxJmK8qiy.99 (Consulté en ligne le 06 Janvier 2015).

Karl-Theodor zu Guttenberg. (2014). In Wikipédia.

Retrieved from http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl-Theodor_zu_Guttenberg (Consulté en ligne le 22 octobre 2014).

Pál Schmitt. (2014). In Wikipédia.

Retrieved from http://fr.wikipedia.org/wiki/Pàl_Schmitt (Consulté en ligne le 22 octobre 2014).

Responsable (2013). (http://responsable.unige.ch/ (Consulté en ligne le 22 octobre 2014)

Michelle Bergadaà (2006). « Du plagiat à la normalité, selon les étudiants ». In Responsable Website.

http://responsable.unige.ch/ETAT-DE-LA%20SITUATION-SELON-LES-ETUDIANTS-jan2006.pdf. (Consulté en ligne le 22 octobre 2014).

Peraya, D., Peltier C. (2011). Mésusages informationnels et plagiat : réflexions autour de quelques effets secondaires du Web 2.0. Cahiers de la documentation / Bladen voor documentatie, 2011, no. 2, p. 56-65.

Digischool media (2014). Des logiciels pour lutter contre le plagiat à l'université.

http://www.digischool.fr/initiatives/logiciels-anti-plagiat-universite-24381.php (Consulté en ligne le 22 octobre 2014)

www.compilatio.net (Consulté en ligne le 22 octobre 2014)