LPPI

Potentiostats

Le laboratoire dispose plusieurs potentiostats:

 

Potentiostat Voltalab - Radiometer Analytical

Le modèle utilisé est le Voltalab PGP201. Ce potentiostat est utilisé pour exécuter des mesures d’électrochimie générale.

http://www.radiometer-analytical.com/

 

Multipotentiostat 16 voies - Biologic Sciences Instruments

Le Multipotentiostat VMP (ou cycleur) est un système composé de seize voies, chacune de sortie de courant de +/-10 mA. Tout type d’analyse électrochimique (voltampérométrie, potentiométrie, cycles potentio-dynamiques programmables avec tout type de formule dans le cycle, mesure du potentiel de corrosion, polarisation linéaire en potentiel…) ou de corrosion (Détermination de Tafel, Rp, piqûration, CPT (Critical Pitting Temperature), ZRA (Zero Resistance Ammeter)) sont possibles sur chacune des voies. Cet outil de recherche est adapté à la mise au point de capteurs électrochimiques grâce à sa bonne résolution en courant et au test d’éléments de batteries (piles boutons et Supercapacités). Il peut aussi être utilisé pour des mesures d’électrochimie générale (Voltammétrie cyclique linéaire et multicycles, méthodes chronoampérométriques).

http://www.bio-logic.info/potentios...

 

Potentiostat Autolab - modèle PGST 30

Le module GPES (General Purpose for Electrochemical System) permet d’utiliser l’autolab pour des études électrochimiques classiques, de la polarographie, de l’électrodéposition et des mesures de corrosion électrochimique.

La firme ecochemie (http://www.ecochemie.nl/) qui équipe des modules FRA et GPES permet de réaliser une grande variété d’analyses électrochimiques.

Le module FRA (Frequency Response Analyser system) transforme le potenstiostat en un spectromètre d’impédance électrochimique qui permet de réaliser les mesures de résistance en courant alternatif. Un signal alternatif de très faible amplitude (généralement quelques mV) est appliqué à l’interface plongée dans un liquide et le courant résultant mesuré. Le déphasage entre ce courant et la tension appliquée est étudié et permet une analyse plus fine les mécanismes mis en jeu au niveau de l’interface. Cette technique puissante permet d’étudier, par exemple, les cinétiques aux électrodes, les électrodépositions, la corrosion et les membranes.

 

Potentiostat EG&G modèle 273A  - Princeton Applied Research

Le potentiostat modèle 273A peut être utilisé pour exécuter des mesures de corrosion et l’électrochimie générale. Il offre en outre la possibilité de travailler avec de fortes intensités ; il permet ainsi de réaliser des études sur les batteries, les piles à combustible ou les super-condensateurs.

Partager :