Recherche

Lancement de la chaire WAR@EU pour l’étude des conflits européens

12.10.2017

L’obtention d’un financement européen pour la chaire WAR@EU marque le lancement d’un axe de recherche en histoire, qui n’existe nulle part ailleurs, validé au niveau européen. Le titulaire de la chaire, François Pernot est historien spécialiste des questions de guerre, de frontière, de défense et de sécurité. Les grands objectifs du programme : fédérer des chercheurs autour de l’étude des conflits européens, utiliser les résultats à des fins prospectives pour anticiper l’avenir et les diffuser largement.

Débarquement en Normandie 2ème guerre mondiale

À ce jour, il n'existe pas de coordination d’études de grande ampleur sur les conflits européens. Le programme européen des chaires Jean Monnet a retenu le programme WAR@EU porté par François Pernot pour l’université de Cergy-Pontoise. Le lancement de cette nouvelle chaire va permettre d’étudier les conflits européens, terrorisme compris, du XVI° au XXI° siècle. Le terme de conflit s'entend ici comme l'ensemble les guerres entre pays européens, les guerres menées par les pays européens à l’extérieur de l’Europe et les attaques extérieures touchant le sol européen. Le financement de ce nouvel axe de recherche via le programme Jean Monnet atteste de la reconnaissance européenne du sujet. Ce type de subvention est en effet validée par des experts du programme Erasmus + de la commission européenne.

François Pernot est professeur d’histoire moderne et spécialiste des questions militaires et européennes. Il a associé à ce nouvel axe de recherche, Jenny Raflik-Grenouilleau, maître de conférence habilitée à diriger des recherches en histoire contemporaine à l’université de Cergy-Pontoise pour ses compétences à propos du terrorisme. Il sont tous deux membres du laboratoire AGORA de l’université de Cergy-Pontoise.

Comprendre les conflits européens pour mieux anticiper l’avenir

Un des objectifs de ce programme est d’abord de déterminer s’il existe un modèle spécifique de la guerre au niveau européen. De permettre également la mesure des impacts des conflits sur les États européens, leur sécurité, l’évolution des frontières européennes et l’évolution des sociétés. Un regard transversal sera porté particulièrement sur les impacts culturels, patrimoniaux et mémoriaux, toutes ces thématiques étant envisagées dans un continuum associant les guerres du XVIe siècle aux conflits actuels et futurs du XXIe siècle.

Constituer un réseau international de chercheurs

L’ambition de la chaire WAR@EU est de développer et structurer ses thèmes de recherche au niveau européen et international. Le programme Jean Monnet va en effet permettre de financer la constitution d’un réseau mondial de chercheurs travaillant sur les questions de guerres européennes. Pour constituer ce réseau, des séminaires, colloques et journées d’études seront ainsi organisés autour de deux axes spécifiques :

  • Guerres et culture de guerre en Europe aux époques modernes et contemporaine
  • Mémoire et patrimoine militaire en Europe

Rendre accessible à tous les résultats

Aujourd’hui, beaucoup de professions exigent une bonne connaissance des questions de défense et de sécurité. Pour répondre à cette demande sociétale, la chaire WAR@EU inclut des actions de dissémination, auprès d’étudiants, de professionnels et du grand public. Les programmes des filières spécialisées en histoire incluront cette question en complément des enseignements déjà présents à propos de l’histoire militaire. Certains colloques seront ouverts à tout type de public, une base de données sur les conflits européens sera créée, des enseignements à distance seront mis à disposition de cursus universitaires pertinents (au delà de l’université de Cergy-Pontoise) et un MOOC devrait être mis à disposition d’un large public.

Un axe qui renforce l’évolution future de la recherche de l’université de Cergy-Pontoise
Ce nouvel axe de recherche sur les spécificités des conflits européens, vise à alimenter la connaissance afin de contribuer à l’efficience de la sécurité européenne. Il s’intègre parfaitement dans le volet “Risques, Société et Sécurité” du projet plus large d'initiative d’excellence, The Paris Seine initiative, dont l’université de Cergy-Pontoise est un des principaux porteur.

Aller plus loin

La page personnelle de François Pernot

La page personnelle de Jenny Raflik

La page du laboratoire Agora

Les Chaires Jean Monnet

Plus de 25 ans de soutien aux études européennes

Portrait de Jean Monnet

Ce type de chaire fait partie d’un programme européen plus large, le programme Jean Monnet. Il porte le nom du fondateur de l’Europe et  a été créé en 1989. Il vise à promouvoir,  dans le monde entier, l'excellence dans l'enseignement et la recherche sur l'Union Européenne. Il encourage également les liens entre le monde académique et les décideurs politiques afin de renforcer la gouvernance des politiques européennes. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs outils sont proposés, les chaires Jean Monnet par exemple.

Ces chaires consistent à financer des professeurs d’université qui travaillent sur des questions européennes en lien avec des problématiques contemporaines. L’objectif final est de renforcer la formation aux questions européennes à l’adresse des étudiants de l’établissement titulaire, et aux futurs professionnels des domaines les plus recherchés sur le marché du travail.

Concrètement, cela peut se traduire par plusieurs types d’activités. L’inclusion d’enseignements supplémentaires dans des filières non spécialisées des questions européennes. La mise en place de sensibilisation aux études européennes pour les enseignants et chercheurs de l’établissement. L’encadrement de nouveaux sujets de recherche sur les questions européennes. Ou encore, l’organisation de dispositifs de transmission visant décideurs politiques, économiques et société civile des connaissances les plus récentes issues des études européennes.

Aller plus loin
Le bilan des 25 ans du programme Jean Monnet
Les Chaires Jean Monnet
Le programme Jean Monnet

Partager :