Recherche

De la thèse à Youtube : Rodolphe Meyer sensibilise à la science et aux recherches sur l’environnement

08.02.2019

Rodolphe Meyer, docteur en sciences de l’environnement de l’Université de Cergy-Pontoise, est devenu vidéaste. Il se consacre désormais à produire des vidéos de sensibilisation et vulgarisation scientifique sur Youtube. Sur sa chaîne, il transmet savoirs et explications scientifiques pour comprendre les impacts environnementaux sur nos sociétés rappelant qu’il est temps de réagir, de se « réveiller ».

Rodolphe Meyer

Depuis bientôt un an, Rodolphe Meyer peut se dédier à sa chaine Youtube, Le Réveilleur. Grâce à un financement participatif lancé auprès de ses 37 000 abonnés, il vit de son travail de vulgarisation scientifique. « Pour le moment, je gagne un peu moins que le smic, mais comme je ne mène pas un grand train de vie, je ne me plains pas. Je considère que Youtubeur, c’est mon métier ».

« Le Réveilleur » qui interpelle

Créée il y a 3 ans et demi, sa chaîne Youtube monte en puissance et traduit l’intérêt d’un public curieux de comprendre les enjeux environnementaux sur la base de contenus scientifiques. Les videos durent en moyenne 30 à 40min, un temps que Rodolphe considère nécessaire pour aller au-delà des messages choc ou des définitions simplistes. Son objectif est d’expliquer en termes accessibles et compréhensibles les phénomènes et les réalités à partir d’explications fondées, démontrées, éprouvées par les chercheurs et les experts. Sans jamais être rébarbatif et en conservant un format dynamique pour captiver son auditoire.

Vulgariser les savoirs, mettre à la portée de tous la compréhension de sujets complexes sans les travestir, mais au contraire en les valorisant, Rodolphe le fait avec les technologies et médias contemporains. Ses vidéos permettent ainsi au public d’acquérir des connaissances, de nourrir les consciences sociétales et les engagements. Parmi ceux qui commentent ses vidéos, on retrouve des professeurs du secondaire et des universités, des étudiants, des ingénieurs et des citoyens « éclairés » qui sont manifestement conquis. 

« J’ai une démarche scientifique, et non militante »

Ses vidéos évoquent avec précision les grandes problématiques environnementales : la biodiversité en danger, l’exposition à la radioactivité, le changement climatique… Rodolphe Meyer fait état de la science pour rapporter des informations rigoureuses. « J’ai une démarche scientifique, et non militante. Je m’appuie sur les publications scientifiques pour essayer d’être le plus objectif possible. Mon parcours universitaire m’a permis d’accumuler des connaissances et des bons réflexes pour synthétiser et pour écarter les nombreuses désinformations qui existent sur ces sujets ».

Une vidéo lui demande en moyenne de 60 heures à 100 heures de recherche, incluant des échanges avec sa communauté d’ « experts » qui relit les scripts avant chaque tournage. « Je suis en contact avec mes anciens camarades de l’école d’ingénieur ESPCI Paris et avec des experts des domaines que j'aborde».

« Je me sens utile sur Youtube »

Rodolphe Meyer n’adopte jamais un ton professoral, préférant recourir à l’humour. Ce jeune homme, âgé de 28 ans, manie parfaitement les codes de la présentation en public – il avait reçu le prix du public lors de sa prestation à MT180 de l’Université Paris Seine en 2017. Agile au montage et dans la mise en scène, il maîtrise totalement les codes de Youtube, reliant questions et explications, parfois assis, parfois debout, ponctuant sa parole d’images et d’illustrations.

« Aujourd’hui, je me sens utile en animant ma chaîne. Les scientifiques ont déjà pointé les impacts de notre société sur l’environnement. On sait ce qu’il faut faire pour s’en sortir. Maintenant, l’enjeu est de convaincre l’opinion pour transformer notre société ». Rodolphe Meyer aurait pu devenir chercheur dans le domaine de l’environnement grâce à sa thèse soutenue en 2017 à Cergy-Pontoise. L’ex-doctorant de l’UCP a étudié l’impact du bruit sur la santé humaine avec la complicité de sa directrice de thèse, Catherine Lavandier (Laboratoire ETIS).

La science au coeur de sa démarche

« Je me sens très redevable des enseignements que j’ai reçus. La société m’a payé des études et permis de comprendre des problématiques complexes sur l’environnement. A travers la vulgarisation scientifique, j’essaie d’apporter ma modeste contribution à la grande tâche de l’apprentissage ».

Rodolphe Meyer souhaite garder un pied dans l’enseignement supérieur et le domaine de la sensibilisation aux enjeux environnementaux. Son cursus d’ingénieur, puis de chercheur en sciences, lui permettent de comprendre les enjeux différenciés entre des univers qui n’adressent pas les problématiques environnementales par les mêmes biais.

Passeur de connaissances il souhaite aussi construire les passerelles entre écoles, universités et formations notamment avec ses conférences et la réalisation de ses vidéos tout en restant partenaire des laboratoires de recherche. Avec ses épigones du Café des sciences qui regroupe celles et ceux qui oeuvrent à « transmettre autrement » les savoirs scientifiques, il participe à la construction des nouveaux outils et contenus pour que la science touche plus et mieux les nombreux publics qui sont en demande de comprendre et d’avoir l’outillage nécessaire pour savoir et agir.

Partager :