Recherche

Retour sur l'édition 2016 de la Journée d'Accueil des Doctorants (JAD)

Accueil inclusif et collaboratif des nouveaux doctorants de l'UCP

25.11.2016

Cette journée d'accueil a été créée en 2009 par l'université avec plusieurs objectifs : permettre aux nouveaux doctorants de former une communauté à part entière en rencontrant d'autres doctorants toutes disciplines confondues, permettre aux doctorants de se positionner comme acteurs de leur établissement et commencer à les faire réfléchir à "l'après thèse".

Retour sur la JAD 2016 : où en est-on ?

Rituel de rentrée chaque année, la journée d'accueil des nouveaux doctorants (JAD) de l'université de Cergy-Pontoise s’est déroulée le 25 novembre dernier sur le site des Chênes à Cergy.

La journée a été structurée en deux temps :

  • la matinée, consacrée à la découverte de l'établissement et des études doctorales,
  • le déjeuner et l'après-midi permettant beaucoup de temps d'échanges, de rencontres et de découvertes entre doctorants de première année et doctorants d'années supérieures.

Matinée inclusive pour les nouveaux doctorants

Salle des conférences remplie par les nouveaux doctorants

Comprendre l'organisation des études doctorales

Après une présentation du programme de la journée et de l'organisation des études doctorales par Sidonie Sauvée, responsable du pôle des études doctorales à la direction de la recherche, ce sont les trois directeurs de nos écoles doctorales qui ont ouvert le bal. Au programme : présentation de chaque école doctorale (ED) avec ses spécificités, partage de conseils sur ces années de thèse qui pourront être parsemées de hauts et de bas, réponses aux questions des doctorants de la salle.

"Faire une thèse cela peut parfois sembler très long. Vous rencontrerez parfois des "coups de barre", des découragements. N'oubliez pas que dans ces moments là, nous sommes aussi là pour vous. Adressez-vous à nous. Vous soutenir, c'est aussi notre rôle."
François Pernot

Découvrir qu'être doctorant, c'est aussi être un étudiant presque comme les autres

Même si faire une thèse est déjà une première expérience professionnelle, il n'empêche que ces graines de chercheurs n'en sont pas moins des étudiants. Ainsi lors de cette matinée, différents services de l'université se sont succédés pour présenter aux doctorants ce qui leur est accessible au delà de leur formation par la recherche : aide pour les visas, les titres de séjour, la recherche de logement, la couverture santé, mais aussi les activités culturelles et sportives. 

Être doctorant c'est aussi pouvoir participer à la gouvernance de son établissement

Une université a une gouvernance démocratique incluant des élus issus de ses personnels mais également de ses usagers. Les doctorants inscrits en thèse peuvent se présenter aux élections de différentes instances de décision traitant du doctorat : la commission recherche du conseil académique, les trois conseils d'école doctorale et bientôt le conseil d’orientation stratégique du département des études doctorales.

Deux élus-doctorants expliquent quel est leur rôle et en quoi être représentants de leurs paires enrichit le panel de leurs compétences professionnelles. Arthur Bordy élu au conseil de l’école doctorale SI et Karina Tata pour celui de l'ED DSH partagent leurs expériences et les actions qu'ils mènent au service du collectif des doctorants. Ils encouragent les nouveaux venus à tenter l'aventure car bientôt des élections vont avoir lieu. Participer aux instances démocratiques de l'université, c'est aussi en découvrir les rouages et comprendre son fonctionnement.

Le cursus de la thèse comprend également des formations complémentaires pour mieux construire l'après-thèse

La fin de matinée est entièrement tournée vers la présentation du dispositif déployé par l’UCP en vu d’aider les doctorants à la préparation de l’après-thèse. C’est en effet dès le démarrage qu’il est nécessaire d’orienter ses choix de carrière de docteur. Ce dispositif est vraiment très complet. Quatre grands champs de formations complémentaires à la formation par la recherche sont proposés :

  • Méthodologies de la thèse : rédaction et valorisation des méthodes et résultats obtenus,
  • Projet professionnel et connaissance du monde des entreprises : connaissance de soi, découvertes métiers, projet professionnel et compétences, marché de l’emploi des docteurs, ateliers CV et lettre de motivation, préparation aux entretiens, réseau professionnel, etc.,
  • Culture et approfondissement scientifique : Conférences, séminaires et colloques thématiques, modules scientifiques thématiques, formation aux langages informatiques et logiciels spécifiques,
  • Ouverture à l’international : apprentissage des langues, avec un focus sur l’anglais qui est obligatoire quand les doctorants n’atteignent pas le niveau européen B2, l’accès au Français Langue Étrangère pour les doctorants étrangers non francophones et la valorisation des conférences à l’étranger (en tant qu’organisateurs, intervenants ou auditeurs) par des crédits de validation des acquis supplémentaires.

L'ensemble des formations proposées sont consultables dans la rubrique "Pendant la thèse" du site des études doctorales.

Après toutes ces perspectives de préparation de leur avenir, les doctorants se sont dirigés vers la Passerelle du 2ème étage du bâtiment des chênes 1 pour partager un buffet et faire connaissance.

Après-midi de partage et de co-construction pour les nouveaux doctorants

Photo montrant la passerelle et tous les doctorants atablés qui échangent

Les DUC sont à l’œuvre

Depuis plusieurs années, l’UCP a à cœur de donner la main aux doctorants pour l'animation de cette journée. Ce sont les DUC, l’association des Doctorants et docteurs de l’UCP, qui ont entièrement organisé les activités du déjeuner et de l’après-midi.

Un déjeuner pour se découvrir

Première étape : déjeuner en se présentant. Tout le long de la Passerelle, une dizaine de tables, sur chaque table, 9 nouveaux et au moins 1 doctorant de 2ème ou 3éme année. En binôme, l'un se présente à l’autre qui aura la mission de le présenter à la table entière. On rit, on sourit, on en apprend sur chacun, les disciplines se mélangent. Enrichissement, ouverture se distillent au fil du repas.

Une après-midi pour co-construire

Après avoir fait connaissance, les ateliers s'enchaînent. Les objectifs des DUC : partager leur expérience de doctorant, accompagner ceux qui commencent et impliquer les nouveaux venus dans l'animation et la construction des activités de leur association.

Le dernier atelier proposé est un jeu avec cadeaux à la clef. Chaque table a pour mission d'imaginer une activité, une sortie ou un projet qui serait fédérateur pour l'année qui vient. Les idées fusent, les rires accompagnent la conception de projets qui donnent envie de se rassembler.

Et pour finir, du partage en collectif

La journée s'achève sur la présentation par des représentants de chaque table des projets issus de leurs réflexions.
Quelques exemples :

  • L'organisation d'un week-end culturel à Bruxelles pendant lequel se déroulerait un PhD* Brunch où chacun pourrait présenter son sujet de thèse aux autres.
  • Le marathon du docteur : une course en équipe sur le campus dont le slogan serait "Si tu tombes, on tombe. Si tu perds, on perd."
  • Une activité Golf pour découvrir ce sport qui a une image souvent surfaite et qui pourtant permet vraiment de se détendre tout en travaillant sa concentration.
  • Le développement d'une application pour smartphone "DucAlerte" pour trouver du soutien tout au long de sa thèse et rester en contact.
  • Des atelier de "Gastronomie internationale" pour faire découvrir les spécialités culinaires de chacun lors d'ateliers cuisine.

Nul doute que les futurs chercheurs sont créatifs dans d'autres domaines que leur discipline et qu'ils ont une volonté forte de se rassembler, de vivre ensemble, de partager. Pari tenu pour les DUC. Plus de 40 nouveaux ont d’ailleurs adhéré à l'association le jour même !

Pari tenu également pour l'UCP qui peut se réjouir de voir ses doctorants soudés, impliqués dans l'établissement et heureux de la journée d'accueil qui leur a été proposée.

Témoignages

"Matinée mitigée, car manque de temps d'échange avec les directeurs d'école doctorale, mais c'était un moment important pour clarifier les questions des formations complémentaires et la façon de les valider tout au long de la thèse."
Lucile Brunel-Duverger doctorante de 1ère année au laboratoire LCB - Inscrit à l'ED SI

" Pour un petit scientifique que je suis, les moments les plus forts de la journée ont été ceux pendant lesquels j'ai pu échanger avec les doctorants de sciences humaines. C'est très enrichissant."

Vincent Gauthier doctorant de 1ère année au laboratoire SATIE - Inscrit à l'ED SI

"Découvrir le fonctionnement et les équipe des études doctorales et des autres services était très important pour moi. Rencontrer et échanger avec d'autres doctorants a été très enrichissant surtout que c'était dans une ambiance très conviviale. J'ai appris énormément des autres doctorants."
Marie-Léa Rousseau doctorante de 1ère année au laboratoire MRTE
- Inscrit à l'ED DSH

Si vous souhaitez connaître nos doctorants, le site des Études doctorales vous permet de consulter leurs profils, la liste des thèses en cours à l'université et l'annuaire de nos docteurs dans la rubrique "Annuaires".

*PhD est le nom anglophone du doctorat.

Les études doctorales en chiffres

Les 4 mousquetaires des Etudes Doctorales de l'UCP

Elles sont 4 et leur travail est entièrement dédié au bon déroulé des études doctorales.

Chacune a son rôle pour un travail d'équipe !

Sidonie Sauvée coordonne l'activité liée à l'administration des études doctorales et accompagne les doctorants dans la construction de leur projet professionnel.

Emmanuelle Travet est chargée de la mise en place et de l'organisation de la formation transversale des doctorants et des dispositifs d'insertion professionnelle.

Naïma Chalabi gère les écoles doctorales Sciences et Ingénierie (SI) et Économie Management Mathématiques et Physique (EM2P).

Anna Correia gère l'école doctorale Droit et Sciences Humaines (DSH).

Contacts

Partager :