Recherche

Ma thèse en 180 secondes, un gagnant en route vers la finale nationale

07.04.2018

Maxime Lopez représentera l'université Paris Seine lors de la finale nationale de Ma thèse en 180 secondes, le 13 juin prochain à Toulouse.

Katia Barrial et Maxime Lopez, finalistes de la finale locale de l’université Paris Seine, ont participé à la demi-finale nationale qui avait lieu à Paris du 5 au 7 avril, parmi les 56 doctorants sélectionnés au niveau national.

16 doctorants ont été qualifiés pour la finale nationale du 13 juin, dont Maxime Lopez, doctorant en 3ème année de thèse au laboratoire SATIE  en collaboration avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France  dans le cadre d'un projet de la Fondation des Sciences du Patrimoine.

 

Le lauréat du 1er prix de la finale nationale 2018 représentera la France lors de la finale internationale du concours, le 27 septembre prochain à l’Université de Lausanne, aux côtés de 18 autres doctorants venus du monde entier.

 

Retrouvez les prestations des deux finalistes de la finale locale de l'université Paris Seine

Katia Barrial a vulgarisé sa recherche en sciences de l'éducation, “Comment des enseignants du premier degré, pratiquant des pédagogies différentes, conçoivent-ils leur pédagogie ?”, grâce à des prises de judo.

 

Maxime LOPEZ a éclairé sa recherche en physique, “Évaluation et développement d’une technique de nettoyage des peintures par procédé d'interaction laser/matière.” grâce à la chirurgie.

 

Qui étaient les 7 candidats de la finale locale de l'université Paris Seine du 27 mars 2018 ?

Maxime LOPEZ, en 3ème année de thèse au laboratoire SATIE  en collaboration avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France  dans le cadre d'un projet de la Fondation des Sciences du Patrimoine, sous la direction de Nicolas WILKIE CHANCELLIER, a parlé de sa recherche en Physique qui a pour objet l'Évaluation et développement d’'une technique de nettoyage des peintures par procédé d'’interaction laser/matière.

Katia BARRIAL, en 2ème année de thèse au laboratoire EMA sous la direction de Gilles MONCEAU, a parlé de sa recherche en sciences de l'éducation qui a pour objectif d'étudier Comment des enseignants du premier degré, pratiquant des pédagogies différentes, conçoivent-ils leur pédagogie ?

Mylene CHARON, en 1ère année de thèse au laboratoire AGORA, sous la direction de Rémi ASTRUC, a parlé de sa recherche en littérature française et comparée qui a pour objet d'étude les Figures de l'anti-héroïne de sang-mêlé et esthétique de la langue mêlée dans l’'œuvre de l’auteure aborigène Alexis Wright et de l’'auteure d’'origine guadeloupéenne Maryse Condé.

Vincent GAUTHIER, en 2ème année de thèse au laboratoire SATIE, sous la direction de Jean-yves LE HUEROU, a parlé de sa recherche en génie électrique et électronique qui a pour objet la Caractérisation micro-rhéologique des interactions produit-peau pour l'analyse sensorielle cutanée ex-vivo.

Cyril LANQUETUIT, en 1ère année de thèse au laboratoire THEMA, sous la direction de Nathalie PICARD, a parlé de sa recherche en Sciences économiques qui a pour objet l'Analyse multidimensionnelle de l'attitude face au risque des individus et des couples.

Alice LEMARQUAND, en 2ème année de thèse au laboratoire SATIE, sous la direction de Jean-yves LE HUEROU, a parlé de sa recherche en génie électrique et électronique qui a pour objet le Développement de systèmes instrumentaux Laser de type CARS pour le Contrôle Non Destructif.

Rodolphe MEYER, docteur en 2017  sous la direction de Catherine LAVANDIER du laboratoire ETIS, a parlé de sa recherche en sciences et technologies de l'information et de la communication qui a pour objet d'étude la Prise en compte du bruit des transports routiers dans l'analyse du cycle de vie: développement des facteurs de caractérisation dépendant du temps pour les impacts sur la santé.

 

Toutes les informations à propos de Ma Thèse en 180 secondes sur le site mt180.fr
Pour plus de renseignements, votre contact à l'Université Paris-Seine :
Chloé Hipeau-Disko (chloe.hipeau @ universiteparisseine.fr), responsable communication et Institut de la création.

Partager :