Recherche

Premier projet de LIA signé entre l’université du Cap-Occidental et CY Cergy Paris Université

08.09.2020

L’université du Cap-Occidental (Afrique du Sud, University of the Western Cape, UWC) et CY Cergy Paris Université (CYU) signent un accord de partenariat pour la création d’un Laboratoire International Associé (LIA).

La mutualisation des moyens humains, technologiques et financiers des deux pays, permettra le développement d’un programme de recherche ambitieux et de haut niveau dans le domaine de la chimie. Ce premier LIA porté par Priscilla Baker (UWC) et Pierre-Henri Aubert (CYU) porte le nom de SENERGYLAB pour Sensor Energy International Laboratory.
Ce projet bénéficie d’un financement de 420K€ sur 4 ans.

 

LIA, des laboratoires sans frontières

Un LIA est en général un laboratoire sans murs associant un laboratoire français et un laboratoire étranger, autour d’une thématique commune de recherche. Ce laboratoire international, dispositif conjoint matérialisé par la signature d’un accord, s’appuie sur la complémentarité de ses différentes équipes.

Ainsi, les bénéfices sont partagés et maximisés :

  • ressources partagées,
  • recrutements communs,
  • opportunités accrues de mobilité pour les étudiants ou les enseignants-chercheurs,
  • co-publications internationales,
  • partages des infrastructures technologiques,
  • développement de recherche de pointe,
  • demandes communes de financement,
  • investissements à part-égales.

Les activités du laboratoire sont dirigées par un comité de pilotage et un comité d’évaluation scientifique avec les représentants des deux parties. L’engagement des deux parties se fait sur un principe d’égalité.

Enfin, le LIA fait partie intégrante d’une volonté de stratégie internationale commune, de rayonnement de CY Cergy Paris Université et d’une visée de l’excellence en matière de recherche. Sa création permet d’accroitre le potentiel scientifique de l’établissement et de renforcer son attractivité internationale.

En termes de ressources humaines, le LIA permettra le recrutement de 4 PhDs (2 par partenaires) et de 2 post-docs (1 par partenaire).

Il favorise et finance également la mobilité entre les laboratoires pour 16 chercheurs et 16 étudiants sur la durée des 4 ans, ainsi que 8 stages pour Master students dans les labos.

 

De LPPI-Sensorlab à SENERGYLAB

Depuis 2010, les laboratoires LPPI (CYU) et SensorLab (UWC) travaillent ensemble sur des projets de recherche en chimie et dans l’étude des polymères pour développer des biocapteurs et des matériaux pour le stockage de l’énergie.

Suite à cette collaboration et en accord avec la stratégie de déploiement international de chaque établissement scientifique, les deux universités font le choix de réitérer et d’approfondir leur partenariat en créant en 2020 un premier LIA.

SENERGYLAB, fer de lance dans ce type de coopération pour de nouveaux domaines scientifiques et technologiques, permet de mener à bien un programme de recherche de 4 années, de favoriser les synergies et de renforcer les liens entre les deux centres de recherche. Ce projet actuellement financé par CY Initiative et par la chaire ASPPEC d’UWC, a pour ambition d’ici 4 ans de s’autofinancer à hauteur de 150 000 euros par an via des appels à projets auxquels les équipes du LIA répondront.

 

Pour le développement de matériaux perfectionnés à stockage d’énergie optimisé

Le programme de recherche vise à développer des nouveaux matériaux (semi-)conducteurs, pouvant incorporer des nanomatériaux, intervenant dans l’élaboration de capteurs (bio-)électrochimiques ou de systèmes de stockage électrochimique de l’énergie.

L’objectif visé est d’améliorer des performances – comme les seuils de détection pour les biocapteurs ou l’énergie stockée et la puissance restituée pour une batterie – et de combiner/incorporer ces dispositifs dans des technologies portatives pour une utilisation externe en totale autonomie.

Le projet s’articule autour de 3 thèmes principaux :

  • conception de matériaux de haute valeur ajoutée possédant des structures et propriétés contrôlées,
  • conception de dispositifs de détection, de stockage et de conversion d’énergie, basés sur ces nouveaux matériaux,
  • développement de prototypes intégrant ces dispositifs pour la réalisation de systèmes de mesures autonomes en extérieur.

 

En savoir plus

 

----------------------------------------

 

First LIA project agreement between the University of the Western Cap and CY Cergy Paris University

 

The University of the Western Cap (UWC) and CY Cergy Paris University (CYU) have just signed a partnership agreement to create the first International Associated Laboratory (LIA).

In order to develop an ambitious and high-level Chemistry research program, the two countries merge their means in every fields as human resources, technological and financial.

Priscilla Baker (UWC) and Pierre-Henri Aubert (CYU) lead this LIA named SENERGYLAB, for Sensor Energy International Laboratory.

The global funding available for this project is about 420K€ for 4 years.

 

LIA or the borderless laboratories

A LIA is a virtual laboratory gathering a French laboratory and a foreign one regarding a common research theme. This international laboratory is a shared tool shaped by a written agreement and leans on the duality of the two teams.

The Sensor Energy International Laboratory (SENERGYLAB) is the first ILab to be created by the Parties. Its purpose is to strengthen and further structure the research cooperation between the Parties in the domain of chemistry and to serve as a model for extending this type of cooperation to other scientific domains in the future.

In regard to the up-mentioned scientific project, the ILab shall be the instrument for both Parties to jointly produce research results, strengthen their scientific positioning and visibility and create links between research and teaching. The ILab’s scientific project is structured as a cooperation plan over 4 years between the laboratories LPPI (CYU) and SensorLab (UWC), foreseeing the implication of a significant number of researchers from both Parties and the joint financing of ILab activities, with the objective for the ILab to become financially auto-sufficient within the 4 years. 

The ILab is a cooperation instrument including scientific and teaching activities, while putting emphasis on research. It shall, as such, contribute to strengthen both partner institutions’ internationalisation strategy and research capacity, in coherence with the objectives of the CY Initiative of Excellence (awarded to CY University, former Paris Seine University, in February 2017 by the French state) and the UWC development strategy. 

Regarding human resources, the LIA enables the recruitment of 4 PhDs (2 for each partner) and 2 post-docs (1 for each partner).
It enables the mobility between laboratories for 16 scientific researchers, 16 students and 8 internships for Master Students in laboratories, for 4 years.

 

The scientific project

The SENERGYLAB research program focuses on developing advanced new semiconductive and conductive nanomaterials needed for applications in the areas of sensors and energy. The main objective is to develop a proof of concept for new Internet of Things devices combining both portable sensing technology and advanced energy storage and harvesting for outdoor use.

The project articulates three main areas of investigation:

  • The design of advanced materials with controlled structure and properties;
  • The design of devices for sensing, energy storage and conversion, based on these materials;
  • The development of prototypes integrating these devices to realize a proof-of-concept of autonomous IoT system.

 

 More informations :

Partager :