Recherche

Le gendarme Sylvain Hubac devient docteur !

16.06.2017

Un nouveau docteur à la gendarmerie ! Le 9 juin dernier, le chef d’escadron Sylvain Hubac, expert en empreintes génétiques de l’IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale), a obtenu son doctorat. Un cursus effectué au sein de l’université de Cergy-Pontoise dans le cadre d’une thèse en VAE.

Devant les huit membres du jury, en tenue officielle, Sylvain Hubac a soutenu sa thèse pendant plus d’une heure. Une soutenance rondement menée et applaudie par le jury, qui a souligné son dynamisme et son aisance à l’oral. Un grade de docteur obtenu avec la mention très honorable, à la suite d’une soutenance de thèse portant sur « le développement de dispositifs innovants de prélèvements biologiques à des fins d’identification par empreintes génétiques »

Le candidat y a présenté un nouveau dispositif permettant de faire un prélèvement plus rapide et sur un plus grand nombre d’individus, grâce à un applicateur qui remplacerait l’écouvillon actuel, utilisé par les gendarmes dans les prélèvements biologiques, comme la salive par exemple. Depuis plus d’un an, le chef d’escadron collabore sur sa conception avec le laboratoire ERRMECe dans le cadre d’une thèse en VAE proposée par l’université de Cergy-Pontoise.

Pendant sa soutenance, Sylvain Hubac a également souligné que ses nouveaux écouvillons étaient testés par Bruce Budowle, l’expert en génétique du FBI. Ce dernier a validé les hypothèses et résultats obtenus par le gendarme.  

Un plan de manipulation va maintenant suivre la thèse, en particulier des tests, demandés par le général commandant de la gendarmerie de la région aquitaine,  pour la formation des techniciens de prélèvements.

 

 

Partager :