Recherche

Dan Vodislav, un homme face au Big Data

Dan Vodislav est professeur des universités et chercheur au laboratoire ETIS. Ses recherches portent sur le traitement des bases de données.

Le traitement des bases de données est la grande affaire de Dan Vodislav.

Depuis l’avènement du numérique et d’Internet, les données sont partout et se multiplient de façon vertigineuse. La gestion de ces masses de données s’impose comme le grand enjeu de l’équipe MIDI (Indexation multimédia et intégration de données) que dirige Dan Vodislav au sein du laboratoire ETIS. Stocker ou traiter à la volée les informations que nous publions sur les réseaux sociaux ? Comment organiser ces données ? Comment les filtrer intelligemment ? Autant de questions qui occupent notre chercheur, installé au 5e étage du site Saint-Martin. Dan Vodislav a choisi de prendre un poste de professeur des universités à l’UCP en raison de la bonne réputation du laboratoire ETIS. « Auparavant j’étais maitre de conférences au Conservatoire national des arts et des métiers, je travaillais sur les interfaces homme/machine et sur la gestion des nouvelles données du web. Je connaissais bien le travail des chercheurs du laboratoire cergypontain ».

Un chercheur aux multiples projets

Depuis 20 ans, la recherche le passionne et le fait rentrer tard le soir chez lui. « J’ai grandi dans une Roumanie communiste qui valorisait le monde de la recherche ». Mais les moyens manquaient cruellement et à la chute du couple Ceausescu, les portes du pays s’ouvrent enfin. Dan Vodislav en profite pour venir travailler en France. « J’étais diplômé de l’Institut Polytechnique de Bucarest, à 24 ans, j’ai décidé de reprendre des études à Paris 6 ». Il obtient un DEA, et soutient brillamment une thèse. Comme il aime avoir un pied dans le monde de l’entreprise, notre chercheur participe au lancement d’une start-up au tournant des années 2000 qui projette de concurrencer Google. « Avec d’autres informaticiens, on croyait que le format XML allait remplacer le format HTML. C’était un beau projet, mais on a mis la clé sous la porte en 2005 ». Aujourd’hui, Dan Vodislav a 48 ans et plein de projets. Il travaille avec la société Qwant, qui a lancé un moteur de recherche spécialiste des réseaux sociaux, mais aussi avec le château de Versailles et la bibliothèque nationale dans le cadre du LabEx Patrima. « Le traitement des données permet de créer des applications qui améliorent la médiation culturelle par exemple ».

 

Propos recueillis par Guillaume Gesret.

Retrouvez ce portrait dans le numéro 63 d'Allez Savoir !, le magazine institutionnel de l'UCP.

Partager :