Recherche

3 QUESTIONS À JULIEN ZARIFIAN, ENSEIGNANT-CHERCHEUR À L'UCP

Julien Zarifian est maître de conférences en Civilisation américaine à l’UFR langues et études internationales et chercheur au laboratoire AGORA.

1. Pourriez-vous, tout d'abord, vous présenter en quelques mots ? 

J’ai obtenu ma thèse de doctorat en géopolitique à l’Institut français de géopolitique, Université Paris 8, en 2010. Elle portait sur la politique étrangère des États-Unis au Sud Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie), depuis la chute de l’URSS. Depuis, j’ai étendu mes recherches à des questions comme les relations américano–russes, ou –iraniennes, ou encore le rôle des lobbies dans la politique étrangère américaine. Les élections présidentielles de novembre dernier m’ont aussi permis de m’intéresser à la place de la politique étrangère dans la campagne. 

2. Vous avez publié, en juin dernier, un ouvrage1 visiblement tiré de votre thèse. Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

Il s’agit effectivement d’un ouvrage tiré, en partie, de ma thèse. Je me concentre essentiellement sur l’importance géostratégique du Sud Caucase pour les États-Unis et sur les différentes politiques qu’ils y mettent en place (aide financière, coopération militaire, politique énergétique, etc.) Je conclus notamment que le cas sud caucasien donne à voir une politique étrangère américaine assez mesurée et « raisonnable », que la « Guerre globale contre la terreur » du président George W. Bush avait éclipsée. J’observe aussi une certaine continuité entre les politiques sud caucasiennes des présidents Clinton, Bush et Obama, pourtant souvent présentées comme très différentes.


3. Tout récemment, juste avant la réélection d’Obama, vous avez également dirigé un numéro de la revue EurOrient2 , qui porte sur la politique étrangère américaine en Eurasie ?

Oui, l’idée était de participer à la réflexion initiée par la campagne présidentielle, tout en prenant un peu de hauteur. Ce volume rassemble huit articles et deux interviews de chercheurs de haut rang et permet un tour d’horizon de la politique américaine envers l’immense région eurasiatique qui concentre l’essentiel du « bouillonnement » géopolitique mondial. Il dresse aussi un bilan distancié de la politique étrangère d’Obama envers l’Europe, la Russie, l’Inde, la Chine, le Moyen-Orient, ou des questions comme les ressources énergétiques de l’Asie centrale et la promotion de la démocratie.

 

1 Les États-Unis au Sud Caucase post-soviétique, Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, L’Harmattan, collection « L’Aire anglophone », Paris, 2012.

2 Les États-Unis en Eurasie, de Bill Clinton à Barack Obama. Le leadership américain à l’épreuve, EurOrient, No 39, octobre 2012.

Accéder à la page de personnelle de Julien Zarifian

Partager :