Recherche

3 questions à Damien Foster

Damien Foster organisate la 3e Journée de Biophysique présentée par le Laboratoire de Physique Théorique et Modélisation (LPTM).

Quel est le principe de ces journées de Biophysique à l’université de Cergy-Pontoise  (UCP)?
D.F : C’est la 3e année que notre université accueille des chercheurs pour une journée d’échanges autour de la biophysique. Notre objectif est de permettre la rencontre entre théoriciens et expérimentateurs. C’est pour nous l’occasion d’un échange à double sens : certains problèmes expérimentaux peuvent être posés de façon théorique, et inversement les théories peuvent alimenter le travail expérimental. Or ce n’est pas toujours évident pour nous car entre un expérimentateur et un théoricien nous ne sommes pas habitués à regarder exactement les mêmes choses. Par exemple, les quantités mesurables dans une expérience ne sont pas toujours les mêmes que celles que l’on peut déduire d’une théorie.


Quel est l’objectif de ce type de rencontres ?
D.F : Nous souhaitons permettre à ces chercheurs qui travaillent sur des questions très précises, de trouver un langage commun. Nous espérons ainsi être à l’origine de collaborations avec l’extérieur, d’échanges d’idées. La recherche en science c’est aussi se situer dans un contexte, se tenir à l’écoute de ce qui se fait. Nous devons en permanence alimenter notre réflexion de ce qui se fait à l’extérieur, de ce que font les autres chercheurs. Les rencontres de ce type sont donc très enrichissantes. Nous avons en particulier deux invités étrangers, un indien Sanjay Kumar et un américain Murugappan Muthukumar. C’est une occasion très intéressante de nous tenir informés des avancées de nos collègues.


Quelle est la place de L’UCP et du LPTM dans ces recherches ?
D.F : Nous avons au sein du LPTM une équipe qui regroupe les activités de physique théorique ayant pour finalité des applications dans les bio-sciences. Nous sommes en pointe sur ces sujets entre autre à travers un projet commun avec le LAMBE, une unité mixte du CNRS dont une antenne se situe chez nous, et l’autre à l’université d’ Evry Val d'Essonne.  Nous travaillons en particulier sur les domaines des molécules-macromolécules, des matériaux et des applications en imagerie médicale, une façon de lier recherche et applications industrielles.

3e Journée de Biophysique le 14 juin 2012 au campus de Saint-Martin.

Partager :