Rezo UCP

Assia Labbas, News Assistant

International New York Times, Londres

Assia a effectué la totalité de son cursus à l'UCP : licence de lettres modernes et master de journalisme. Diplômée en 2014, elle a également reçu un prix Fondation pour récompenser son parcours. Aujourd'hui News Assistant au New York Times à Londres, elle témoigne pour Rezo UCP !

Quel a été votre parcours à l’UCP ?

J’ai fait une licence de lettres modernes. En troisième année, j’ai suivi la spécialisation «  préparation aux concours de journalisme » dirigée par Jean-Claude Lescure. L’année suivante, M. Lescure a créé le master de journalisme de l’université de Cergy-Pontoise, j’ai passé le concours et j’ai été acceptée. J’ai intégré la première promotion de ce master qui est basé au site de Gennevilliers.

Comment s’est fait le choix de l’étranger ? Quelles différences observez-vous par rapport au monde de l’entreprise en France ?

J’ai toujours voulu aller à l’étranger après mes études. C’est un plus sur le CV mais j’avais aussi envie de vivre une nouvelle expérience. Je pense que le monde du travail en France est beaucoup plus fermé, en tout cas dans le milieu du journalisme. On prête souvent (voire trop) attention à l’école qu’on a faite. Comme le master de l’UCP est tout récent, il n’est pas encore reconnu par la profession car il faut avoir au moins cinq années d’existence. Cela peut porter préjudices en France mais ce n’est pas le cas en Angleterre ou avec les Américains. Les compétences sont plus importantes.

Quelle fonction occupez-vous aujourd’hui ? Vos conditions de travail vous semblent-elles différentes de ce qu’elles seraient en France ?

Je suis « news assistant » à l’International New York Times à Londres. Je travaille sur le site web, j’aide des journalistes dans leurs reportages et j’écris des articles. Je n’ai pas l’impression que mes conditions de travail seraient très différentes en France.

 Un conseil pour les étudiants ou les diplômés de l’UCP qui souhaiteraient travailler à l’étranger ?

Savoir parler la langue du pays où on veut travailler est évidemment indispensable. Vous pouvez toujours postuler dans des entreprises françaises basées à l’étranger. Vous pouvez faire des stages à l’étranger pendant vos études. Je pense que c’est plus facile à obtenir et puis ça peut surement facilement vos recherches d’emploi après la fac (en France ou ailleurs). Selon votre secteur professionnel, essayez de faire un V.I.E. Mais si vous êtes dans le journalisme, n’y pensez pas même pas, ça n’existe pas !