Rezo UCP

Julien Longhi

Julien vient de soutenir son habilitation à diriger des recherches (HDR) à l'UCP. il dirige le département métiers du multimédia et de l'Internet et est responsable de la licence professionnelle communication de proximité et nouveaux médias. La Fondation a soutenu 2 de ses projets.

Pouvez-vous nous parler de vos 2 projets soutenus par la Fondation de l'UCP ?

La Fondation a soutenu deux projets que j'ai portés en 2014 (Humanités numériques et datajournalisme: les cas du lexique politique) et 2015 (Institutions, communautés et idéologies dans le web), qui ont permis de mener des recherches innovantes à l'interface de l'analyse du discours (linguistique) et de la fouille de données (informatique). L'objectif était de pouvoir appréhender de manière qualitative des grandes masses de données textuelles (issues de tweets politiques en particulier) dans le premier projet, en mettant en place un outil de traitement automatique basé sur des règles linguistiques fines ; et d'utiliser, dans le second projet, ces résultats pour une analyse scientifique des idéologies politiques, afin de mieux caractériser les institutions et communautés de sens.

Qu'est-ce que vous a apporté ce soutien ?

Le soutien de la Fondation a été très important, à au moins deux niveaux. Premièrement, le soutien financier m'a permis de donner une crédibilité à mes projets lors de la recherche d'autres financements: la confiance accordée par la Fondation a été un signe positif et un gage de qualité scientifique, qui m'ont permis d'obtenir des co-financements (et qui ont finalement dépassé mes prévisions initiales). Deuxièmement, ce soutien a été important sur le plan symbolique, car il a donné à ces projets interdisciplinaires une légitimité qui a facilité les échanges avec d'autres domaines de recherche que les miens. 

Quelles sont pour vous les prochaines étapes ?

Je vais poursuivre ces projets dans deux directions. Concernant le thème des recherches, je continue à affiner, avec mes différentes collaborations, les méthodes et outils d'analyse pour l'investigation du discours politique sur le web. En particulier, il serait ambitieux de chercher à appliquer ce qui a été validé (notamment lors de colloques auxquels nous avons présenté les résultats) à de l'analyse "en temps réel", ou au moins en appui pour la détection de controverses, de polémiques, etc. Ceci amène aussi à une seconde étape ou objectif, qui est l'amélioration du système de traitement, et sa valorisation à travers la constitution d'un outil fonctionnel qui allierait la puissance du traitement informatisé des données, et la précision des critères linguistiques de l'analyse du discours. Pourquoi pas un outil UCP dont l'incubation aurait été portée par la Fondation !