Rezo UCP

Sara Coulibaly

Chef d'entreprise et créatrice de la marque mymiry

Diplômée du DU Création d'entreprise en 2013

1) Quel chemin avez-vous parcouru ?

Je suis arrivée en Europe après l'obtention de mon baccalauréat. J'ai commencé puis arrêté au bout de deux ans des études en architecture en Belgique avant de m'installer en France où j'ai obtenu en 2010 un diplôme d'expert immobilier. Cette même année, j'ai commencé à mettre timidement en pratique les notions de dessin que j'ai gardé de mes études d’architecture.

J'ai toujours aimé les chaussures et eu très tôt l'habitude de customiser les miennes. En fin 2010, diplômée et en recherche d'emploi, j'ai commencé à faire des chaussures pour des amies, puis des amies d'amies. Finalement, en très peu de temps, cette activité bénévole c'est transformée en véritable activité professionnelle. Je me suis rapidement mise en auto-entrepreneur et j'ai ouvert un petit atelier ou travaillaient en plus de moi 5 personnes. Cette même année, nous avons commencé à avoir nos premiers points de vente.

J'avais donc une structure d'entreprise, mon produit avait un certain succès mais je rencontrais des difficultés. En effet, n'ayant pas pris le temps de préparer ce projet et de structurer mon entreprise (avec la première base qui est le business plan), l'organisation devenait de plus en plus compliquée. Je produisais moins que la demande ; il me fallait donc tout remettre à plat, changer de mode de production et réinvestir l'argent que j'avais mis de côté pendant ces 18 mois d'activité d'une façon assez intelligente. C'est ainsi que j'ai entendu parlé du DU création d'entreprise de l'UCP. J'ai donc fait le choix en octobre 2012 d'arrêter temporairement mon activité, et de venir me former.
A ce moment, très peu de personnes ont compris mon choix. Tout arrêter alors que tout semblait marcher ? Quelle idée. Mais pour moi, il était primordial de faire cette pose afin de mieux préparer l'avenir.

2) Que vous a apporté votre formation à l’université de Cergy-Pontoise ?

Mon année de formation à l'UCP m'a tout donné. J'ai pu faire ma mutation et passer de créatrice à chef d'entreprise. Il est plus difficile de structurer une activité qui a déjà démarré et sans l'UCP je ne l'aurais pas réussi.

De plus, quand on est entrepreneur, il arrive un moment où l’on a besoin d'être entouré de personnes d'expérience. De personnes qui ont déjà vécu la même chose que nous. On a besoin d'être accompagné. La création d'une entreprise est souvent une aventure très solitaire et cette formation permet d'avoir à ses côtés des professionnels expérimentés qui nous épaulent et nous aident à avancer, à réaliser nos rêves.
Avant d’entrer à l'UCP, j'étais auto-entrepreuneur et je produisais mes chaussures dans un petit atelier. Aujourd'hui je suis actionnaire majoritaire d'une SAS et notre production a été délocalisée dans une usine en Espagne.

3) Quelles sont vos perspectives aujourd'hui

Aujourd'hui mon souhait est de continuer à faire grandir la marque et de multiplier les points de vente. En 6 mois d'activité, nous sommes, en plus de la France, distribués au Japon, à la réunion, en Martinique et même en Nouvelle Calédonie. Nous avons participé à la Mercedes Benz Fashion Week de Johannesburg en Octobre dernier et nous sommes aussi le chausseur officiel du comité miss Ghana (3ème dauphine au concours miss monde).
Nous travaillons dur et espérons que cette belle aventure continuera et que nous irons de plus en plus loin.

4) En tant qu'ambassadrice de l'UCP, un conseil aux étudiants et aux anciens ?

Mon seul et unique conseil est de toujours croire en soit. Il est logique d'exercer dans le domaine pour lequel on a été formé. Mais par moment il faut savoir s'écouter et oser. J'ai fait des études en immobilier mais j'exerce aujourd'hui dans une activité qui est née d'une simple passion. Il ne faut donc négliger aucune de ses capacités et ne pas hésiter à demander de l'aide si on en a besoin.

Sara Coulilaly est un des ambassadrice de l'UCP

Partager :