Université

5e anniversaire du FacLab

08.07.2017

La communauté du FacLab s’est rassemblée le samedi 8 juillet pour fêter les cinq ans de ce lieu unique. Fidèles à leurs habitudes, les « makers » ont organisé eux-mêmes cet anniversaire.

Pas de discours en grande pompe, ni de cérémonie institutionnelle, l’anniversaire du FacLab était à l’image du lieu : créatif, contributif et généreux.

Les habitués des lieux ont imaginé une grande journée « portes ouvertes » pour faire découvrir leurs savoir-faire. Des ateliers étaient proposés aux enfants et aux adultes : les curieux ont pu jouer au « piano à bananes », réaliser des impressions personnalisées sur des gâteaux, fabriquer des jeux de fête foraine, participer à des jeux de rôle…

Le public a passé l’après-midi sur le campus de Gennevilliers avant de se retrouver autour d’un apéro offert par la maison. « C’est sympa de se réunir avant de partir en vacances, nous dit Charline, habituée du FacLab. L’anniversaire est un prétexte pour passer un bon moment ensemble. Le FacLab est un endroit que j’affectionne particulièrement. C’est un espace de création et de partage, j’y ai rencontré des gens passionnants. Personnellement, je me retrouve parfaitement dans les valeurs de ce lieu ». La soirée s’est terminée en musique à la tombée de la nuit.

 

Interview de Laurent Ricard, directeur du FacLab

Quel bilan tirez-vous de ces cinq années au FacLab ?

Un bilan très positif, pour être honnête, je ne pensais pas que ce lieu allait attirer autant de monde. Il y a cinq ans, personne ne connaissait le concept de FabLab. Aujourd’hui, nous recevons environ 600 visites par mois. Nous n’avons pas changé de cap, le FacLab est gratuit, contributif et ouvert à tout le monde. Nous accueillons des enfants, des étudiants, des retraités, des actifs, des chômeurs… Cette diversité des publics est une grande fierté, l’état d’esprit est le même qu’au premier jour. C’est un endroit où les gens sont bienveillants, partageurs et créatifs.

 

Le FacLab a-t-il étendu ses activités en cinq ans ?

Au départ, nous disposions de l’imprimante 3D, de la découpe laser et vinyle et des machines à coudre. Au fil des années, nous avons acheté du matériel pour l’électronique et des fraiseurs numériques pour travailler le bois et le cuir. Nous avons également ouvert une cuisine et un jardin avec des ruches. D’ici la fin de l’année, nous allons inaugurer le Connect Lab en partenariat avec le groupe Orange et la Fondation de l’UCP pour développer la pratique des objets connectés.

 

Quels sont vos projets pour les prochaines années ?

Nous aimerions accueillir davantage d’entrepreneurs qui ont la possibilité de créer des prototypes chez nous et de fabriquer des petites séries. D’ailleurs, nous nous sommes rapprochés des responsables du DU « création d’entreprise » à l’UCP, qui considèrent, comme nous, que le FacLab pourrait devenir un incubateur pour certains porteurs de start-up.

Aussi, nous misons beaucoup sur nos propres formations, les deux DU proposés au FacLab « métiers facilitateur » et « initiation à la fabrication numérique » attirent de plus en plus d’adeptes.

 

Plus d'informations sur le site web du FacLab

Partager :