Université

Ce que la langue française doit à l’arabe

31.05.2018

Jean Pruvost, professeur en sciences du langage, a publié un ouvrage « Nos ancêtres les Arabes » pour souligner ce que la langue française doit à l’arabe.

Plus de 500 mots du Grand Larousse trouvent leur origine dans la langue arabe. Abricot, aubergine, sirop, épinard, pastèque…, nous parlons la bouche pleine de mots venus de l’arabe. Jean Pruvost, professeur de lexicologie et d’histoire de la langue française à l’université de Cergy-Pontoise, a sorti un livre pour mettre en lumière l’importance de la langue arabe. Il y démontre qu’elle est la troisième langue d’emprunt, après l’anglais et l’italien. « Quand je dis : je bois un café sans sucre avec un jus d’orange, j’emprunte tous ces mots à la langue arabe », sourit Jean Pruvost. Dans l’ouvrage « Nos ancêtres les Arabes, ce que notre langue leur doit  », notre amoureux des lettres raconte le voyage des mots, qui ont migré ces derniers siècles de la Perse à la France en passant par le Maghreb. La langue arabe, souligne-t-il, nous a donné des mots « délicats », comme lilas, sirop, estragon ou encore jasmin.

Une reconnaissance de l’arabe

Le contenu de cet ouvrage correspond en partie à un cours d’histoire de la langue française qu’il donnait à l’UCP il n’y a pas si longtemps. « Quand j’expliquais que l’arabe était une source capitale pour la langue française, je percevais l’émotion des étudiants et leur regard stupéfait dans l’amphithéâtre. Je crois que cet étonnement m’a motivé à écrire ce livre ». A l’image des étudiants, la plupart des lecteurs se montrent aujourd’hui surpris et enchantés par la « révélation » de Jean Pruvost. Les médias ont invité le professeur dans toutes les bonnes émissions télé et radio (voir les liens). Sur le web, les uns ont applaudi et les autres ont conspué la démonstration. « Quelque part, je me comporte comme un ambassadeur d’une civilisation mise à mal ces derniers temps. Mon livre peut avoir des résonances politiques mais mon propos est surtout de montrer qu’une langue est le résultat d’échanges et de voyages ».

Si Jean Pruvost ne donne plus de cours à l’université, il dirige encore des thèses à l’UCP et participe volontiers à des colloques et aux conférences dans lesquelles il est invité. Le professeur émérite assure également trois chroniques à la radio, le matin sur France Bleu Ile-de-France, sur RCF et enfin sur les ondes de Mouv’ où il opère sous le pseudo Doc Dico.

Dans la presse :
France 5 : https://www.youtube.com/watch?v=dFYpkWjNtjs
France Culture : www.franceculture.fr/emissions/ne-parle-pas-la-bouche-pleine/mots-de-francais-sur-le-bout-de-la-langue-arabe

Partager :