Université

L’engouement pour l’entrepreneuriat

12.05.2017

Les étudiants sont de plus en plus attirés par la création d’entreprise. A l’UCP, ils sont accompagnés et peuvent bénéficier du nouveau statut d’étudiant entrepreneur.

« L’entrepreneuriat a longtemps été un sujet tabou dans de nombreuses universités, ce n’est pas le cas à l’UCP. Notre université est avant-gardiste dans ce domaine, elle a lancé des dispositifs pour accompagner les étudiants porteurs de projet d’entreprise », nous dit Christophe Dagues, vice-président délégué aux entreprises et à l’entrepreneuriat.

Ces derniers peuvent suivre le DU « création d’entreprise » depuis 2009 et bénéficier depuis 2015 du statut d’étudiant entrepreneur. Ce statut leur donne accès à des cours le samedi matin dans le cadre du diplôme d’étudiant entrepreneur (D2E) et les autorise à travailler sur leur projet au lieu d’effectuer un stage.

Toutes les trois semaines environ, ils sont invités à des conférences à l’Essec pour y rencontrer des professionnels qui partagent leurs expériences et des conseils sur l’art de « pitcher » son projet, sur le financement participatif ou encore sur les fonds d’amorçage… Ce statut leur ouvre également les portes d’un espace de coworking (prochainement installé à la bibliothèque des Cerclades) et d’une permanence tenue par le référent entrepreneuriat de l’université, Jérémy Thierry.

« Cet accompagnement est très utile, il m’a permis d’avoir des avis sur mon projet de création d’entreprise et de déterminer un plan d’actions. Je me rends régulièrement à la permanence de Jérémy Thierry le mercredi et le vendredi après-midi pour faire un point avec lui et je participe aux ateliers où j’ai eu la chance de rencontrer des investisseurs, des représentants de la banque publique d’investissement (BPI) et de la Chambre de commerce ». Jelhad Msaidie, étudiant de 2ème année d’économie-finance qui projette de créer une entreprise qui propose aux étudiants de préparer l’examen du code de la route.

Ce statut d’étudiant entrepreneur s’obtient dans le cadre du projet national PEPITE. A l’échelle du PEPITE Vallée de Seine, auquel appartient l’UCP, ils sont 120 étudiants entrepreneurs, 25 sont scolarisés à l’UCP. « Ce chiffre nous place au deuxième rang national, précise Christophe Dagues. L’an passé, nous comptabilisions un seul étudiant entrepreneur à l’UCP et 17 à l’échelle de la COMUE, cette montée en charge manifeste le vif intérêt de nos étudiants pour la création d’entreprise ».

De 17 à 120 étudiants entrepreneurs en un an

Shengyue Tian fait partie de ce groupe de jeunes entrepreneurs. Cette jeune diplômée de l’UCP a droit au statut d’étudiant entrepreneur l’année qui suit l’obtention de son diplôme. Avant de lancer sa société d’édition qui promeut les échanges littéraires entre la Chine et la France, Shengyue Tian a suivi le master des métiers de l’édition et de la communication et le DU « création d’entreprise ». 

« Le statut d’étudiant entrepreneur me permet de conserver la couverture sociale et les droits attribués aux étudiants. C’est idéal pour se lancer juste après les études. J’ai beaucoup appris à l’UCP, les démarches pour créer une entreprise sont compliquées, surtout pour une étudiante étrangère. Sans le DU « création d’entreprise », je me serais découragée et j’aurais renoncé à mon projet. Les rencontres que j’ai faites à l’UCP m’ont donné confiance et j’ai réussi à déposer les statuts de ma société et à conclure les premières affaires ».Shengyue Tian, ancienne étudiante de l’UCP qui a créé une société dans l’édition.

L’UCP entend renforcer l’accompagnement aux étudiants entrepreneurs et atteindre le nombre de 300 étudiants entrepreneurs à l’échelle de la COMUE. L’idée est de rapprocher les étudiants des différents établissements pour constituer des équipes pluridisciplinaires. A l’image des projets Nikki ou Digital Officine qui réunissent des étudiants en marketing à l’Essec avec leurs camarades de l'ECAM-EPMI et de l’EISTI. « On ne perd pas de vue que la création d’entreprise est une source d’insertion professionnelle, glisse Christophe Dagues. Avant d’ajouter : « Nous aimerions toucher davantage les doctorants qui pourraient se tourner vers l’entrepreneuriat pour entrer sur le marché du travail ! »

Les candidatures pour obtenir le statut d’étudiant entrepreneur sont à déposer à partir du 15 mai. Le formulaire d’inscription est en ligne sur le site etudiant.gouv.fr, rubrique « votre emploi ».

Jeremy Thierry vous accueille dans les locaux de la direction de l’orientation et de l’insertion professionnelle au rez-de-chaussée de la tour des étudiants. Il est joignable au 01 34 25 63 48.

Partager :