Université

Responsabilité sociétale et développement durable pour les étudiants de LEA

09.10.2017

Les étudiants en licence de langues étrangères appliquées « doivent avoir conscience que la modernité que nous avons développée s’accompagne de dégâts irrémédiables ». C’est ainsi que Lun Zhang professeur en civilisation chinoise à l’université de Cergy-Pontoise présente l’enseignement qu’il a mis en place et qu’il assure.

Lun Zhang, pourquoi est-il si important pour vous de sensibiliser tous les étudiants de LEA, soit 150 jeunes tous les ans à ces questions ?

Les grandes questions de notre temps portent sur la gouvernance mondiale, les questions géopolitiques, et la prise de conscience de l’humanité de l’importance de l’environnement dans lequel elle vit. Il est important de nourrir et d’enrichir cette prise de conscience et de partager cela avec les étudiants.

Pour vous, cet enjeu du développement durable et de la protection de l’environnement est une réalité ?

Sensibiliser les étudiants à cette réalité ne relève pas d’un habillage conventionnel et à la mode, il y a urgence ! Les étudiants doivent pouvoir mobiliser les bonnes connaissances dans la construction de leur monde. Et tôt ou tard, les métiers aussi prendront cette contrainte en compte.

Et votre cours, comment l’organisez-vous ?

Il s’agit d’un cours magistral d’une heure et demi sur 12 semaines. Ma démarche est très pragmatique. Je retrace la pensée écologique depuis un siècle et notamment depuis les années 60/70. Je cherche aussi à donner beaucoup d’informations très courtes, je leur présente des petites vidéos d’actualité sur les alarmes et le actions citoyennes. 

L’université accueille aussi dans le cadre de ce cours des acteurs et des chercheurs engagés et reconnus sur ces questions. Par exemple, nous avons accueilli Nathalie Bastianelli, directrice de l'agence Belong & Partners. Elle a créé à Pékin un forum d'intelligence économique au service d'un monde durable. 

Nous avons aussi reçu Matthieu Calame, expert des problématiques agricoles et alimentaires qui a procédé à la reconversion vers une gestion durable du domaine rural de la ferme de la Bergerie. Il est depuis 2009, directeur de la Fondation Charles Léopold Mayer

L’enracinement de la démarche de Lun Zhang pour agir à l’époque de la mondialisation

- Une longue collaboration avec la Fondation Charles Léopold Meyer pour le progrès de l’Homme (FPH), pionnière dans la question du développement durable. Pour situer cette fondation,Pierre Calame, son président honoraire a réalisé en partenariat avec le CNFPT (Centre national de formation du personnel territorial), une série de conférences en lignes ouvertes et massives qui sont diffusées par la plate-forme fun sur le thème de la gouvernance territoriale.

- La participation active pendant plusieurs années au Dialogue en Humanité, organisé annuellement à Lyon avec des personnalités comme Stéphan Hessel, Patrick Viveret, Edgar Morin…

Lun Zhang

Asie

Thématiques

Chine
Taïwan, Hong Kong : géopolitique et relations internationales

En savoir plus

Page personnelle

Page France culture
Page France Inter
Interview Le Monde
Interview L'Express
Interview Grazia

Partager :