Université

Handicap et confinement : comment le vivent nos étudiants ?

03.06.2020

Pour faire face à l’épidémie du coronavirus, les campus de CY Cergy Paris Université sont fermés depuis le 16 mars 2020. L’université a activé son plan de continuité pédagogique et fonctionne entièrement à distance. Une organisation de travail inédite est alors mise en place, elle bouscule les méthodes d’apprentissage, et pousse étudiants et enseignants à réinventer leurs pratiques. Qu’en est-il pour nos étudiants en situation de handicap ?

CY Cergy Paris Université, à travers sa mission Handicap créée en 2006, se mobilise pour favoriser l’intégration des étudiants handicapés. La politique d’accueil de la mission Handicap s’inscrit dans le cadre de la loi du 11 février 2005, pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et propose aux étudiants concernés des mesures permettant de compenser leur situation de handicap.

Entretien avec Patrick Courilleau, vice-président Formation et Vie Étudiante et chargé de mission Handicap, Yannick Parent, responsable du Service d’Accueil des Étudiants Handicapés (SAEH), et le Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) qui travaillent en collaboration et œuvrent au quotidien pour permettre aux étudiants en situation de handicap de suivre leur cursus universitaire dans les meilleures conditions.


Quelles sont les missions du Service d’Accueil des Étudiants Handicapés (SAEH) au sein de l’université ?

Yannick Parent : La mission Handicap et le Service d’Accueil des Étudiants Handicapés (SAEH) accueillent, conseillent et accompagnent les étudiants handicapés dans la poursuite de leurs études supérieures en les informant sur leurs droits. Ils mettent en œuvre les procédures destinées à optimiser leur autonomie, à faciliter leur intégration et leur accessibilité aux savoirs. La mission Handicap et le SAEH organisent également la mise en place des aménagements d’études et d’examens préconisés par le Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS), en liaison avec les composantes (UFR).  Enfin, ils coordonnent l’ensemble des actions de sensibilisation menées autour de la question du handicap et développent des partenariats avec les structures externes liées au handicap.

Quel est le rôle du chargé de mission Handicap au sein de l’université ? 

Patrick Courilleau : Le chargé de mission Handicap porte la politique Handicap de l’établissement sur l’ensemble des champs concernés :

  • L’accueil et l’accompagnement des étudiants handicapés ;
  • la gestion des ressources humaines (recrutement, maintien dans l’emploi, prévention des risques…) ;
  • l’accessibilité des bâtis et des services ;
  • les formations sur des questions liées au handicap ;
  • la recherche sur le champ du handicap.

Il définit le schéma pluriannuel de politique Handicap de l’établissement et en assure le suivi.

Combien d’étudiants en situation de handicap étudient à CY Cergy Paris Université et sont donc concernés par l’enseignement à distance ?

Y.P. : Nous avons plus de 400 étudiants en situation et nous en avons 354 qui bénéficient d’aménagements.

Avez-vous eu des retours d’étudiants concernant leur accompagnement pendant cette période inédite ?  

SUMPPS : Plusieurs étudiants ont fait part du soulagement de pouvoir être soutenus dans cette période et de pouvoir continuer à bénéficier de la mise en place, du suivi et de l’adaptation de leur aménagement aux enseignements et examens en distanciel.

Comment vivent-ils l’enseignement à distance ? Ont-ils rencontré des difficultés particulières ?

SUMPPS : Après une période d’adaptation à ces nouvelles modalités, la majorité d’entre eux ne nous ont pas rapporté de difficultés particulières. Un excès de charge de travail a été rapporté par certains étudiants mais cette remarque n’a pas été spécifique aux étudiants en situation de handicap. 

Quels dispositifs d’aide et d’accompagnement ont été mis en place par l’université pour les aider à mieux appréhender cette période ?

Y.P. : Au début de la crise et avant le confinement, les étudiants présentant une fragilité particulière au Covid-19 ont été invités à rester chez eux avec un premier dispositif pour récupérer les cours. Des messages réguliers d’information ont été adressés par le SAEH pour garder le contact avec les étudiants afin de les aider et prévenir les cas éventuels d’isolement.

Un accompagnement personnalisé à distance a été mis en place par le SAEH avec des réponses adaptées aux situations : échanges écrits individualisés, entretiens téléphoniques, suivis et mises en relation avec les autres services (santé, service social, DOIP...) en fonction des difficultés rencontrées par les étudiants en situation de handicap.

Une campagne de sensibilisation a été réalisée auprès de nos enseignants de toutes filières afin de mettre à disposition dans toute la mesure du possible des documents adaptés pour les étudiants en situation de handicap (police, caractère…).

Une attention particulière des référents handicap, des services handicap et santé a été apportée pour aider à la mise en place d’aménagement et d’équipements nécessaires à des étudiants identifiés dans les différentes composantes. La référente Handicap et « Aspie Friendly » de notre université a également envoyé un mail aux enseignants pour les informer sur le trouble du spectre autistique via un site internet donnant des conseils. Le tutorat a aussi été maintenu.

SUMPPS : Le service médecine maintient une activité régulière de mise en place et de suivi des aménagements. Les échanges ont lieu par mail et par téléphone. De nombreux étudiants sont rappelés et suivis par le service, soit du fait d’une demande spontanée, soit du fait d’une pathologie les exposant davantage à des risques spécifiques à cette période.

Y.P. et le SUMPPS : Il est important de noter que les différents services (accueil Handicap, médecine, DOIP), les référents pédagogiques, administratifs Handicap et le chargé de mission Handicap ont travaillé d’une manière très importante en lien et en collaboration pour les étudiants en situation de handicap soit par mail ou par téléphone. Bien que l’accessibilité à ces intervenants ne soit plus possible physiquement, ces services espèrent avoir pu garder un lien de qualité et répondre à la majorité des besoins exprimés. La limite reste la difficulté d’identification de besoins qui n’auraient pas été exprimés et qui sont non visibles du fait que les étudiants ne sont plus sur sites.

Inclusion et port du masque : quelles sont les solutions proposées pour les personnes sourdes et malentendantes communiquant au quotidien grâce à la lecture labiale ou en s'appuyant sur l'expression du visage ?

SUMPPS : Si le port du masque est imposé par les risques sanitaires, ces étudiants risquent effectivement d’être en difficulté, le port d’une visière transparente ne dispensant pas du masque. Une réflexion sur les différents moyens de prévention est en cours et cette situation spécifique sera étudiée parmi les difficultés techniques à solutionner.

Des sites ou comptes de réseaux sociaux utiles à nous conseiller ou à suivre ?

Site de CYU/Vie de Campus/étudiant en situation de handicap

Site CYU/Vie de campus/Médecine préventive

Site Aspie Friendly

Le numéro du service d’aide psychologique proposé par la MGEN : 0800 10 50 56

SAEH
handicap @ ml.u-cergy.fr

Contacts

Vous êtes un étudiant en situation de handicap et vous rencontrez une difficulté ?

Contactez le SAEH :

  • handicap@ml.u-cergy.fr ;
  • 01 34 25 61 38 ou au 01 34 25 61 31 ;

Contactez le service Santé :

  • sante@ml.u-cergy.fr.

 

Partager :