Sa lettre d'information @llez savoir

Thibault Harlé, finaliste du concours MT180

Vous êtes actuellement en 3° année de thèse, quel est votre parcours ?

Originaire de Nîmes, je suis arrivé dans le Val d’Oise il y a 10 ans. Après mon bac, c’est tout naturellement que je me suis tourné vers mon université de secteur, l’UCP. Je suis entré en licence de biologie générale puis j’ai obtenu un master professionnel en sciences de l’environnement.  Béatrice Ledesert, responsable de la chaire Eco-quartiers et villes durables portée par la Fondation Université de Cergy-Pontoise, m’a ensuite proposé un sujet de thèse auquel j’ai postulé et que j’ai obtenu.

Vous avez récemment participé au concours MT180. Pourquoi ?

J’ai participé au concours MT180 car j’avais l’envie et le besoin de développer mes capacités oratoires, d’être plus à l’aise et de pouvoir expliquer simplement au grand public, à mes amis et à ma famille ce en quoi consiste mon travail. Dans l’imaginaire collectif, on a tendance à penser que  les thèses s’appliquent uniquement au secteur médical, j’ai voulu prouver le contraire.

Participer à ce concours a été bénéfique sur de nombreux plans. Professionnellement, cela m’a permis d’obtenir une visibilité importante auprès des industriels et des professionnels du secteur et de dévoiler ce que nous sommes capables de faire à l’université. D’un point de vue personnel, j’ai vécu une belle expérience humaine. J’encourage tous les doctorants à y participer !

En quoi consiste votre thèse et qu’attendez-vous pour la suite ?

Pour faire simple, j’ai travaillé sur les matériaux à changement de phase. Leur objectif est de diminuer les dépenses d’énergies, mais ils sont très difficiles à utiliser. J'ai donc développé une nouvelle matière, facilement applicable et efficace thermiquement. Et nous avons déposé un brevet le 17 mai dernier. Aujourd’hui, je termine ma thèse. En même temps, je recontacte des industriels pour distribuer la licence et permettre à mon innovation d’entrer en phase de production.

 

Crédit photographique : © Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise – LD

Partager :