Sa lettre d'information @llez savoir

Laurence Usunier prête à relever les défis

Laurence Usunier a été élue vice-présidente en charge du conseil d’administration le 19 avril

Vous êtes la nouvelle vice-présidente en charge du conseil d’administration, quels dossiers vous attendent sur votre bureau durant ce mandat ?

Je m’occuperai des questions liées au Conseil d’administration, notamment du dialogue d’orientation budgétaire avec les composantes. Je me pencherai également sur les statuts et les règlements intérieurs des conseils centraux qui doivent s’adapter à la loi Fioraso. Ma mission ne s’arrête pas là, François Germinet m’a demandé de coordonner la stratégie de développement international de l’UCP. C’est une priorité du mandat, l’UCP doit devenir une université de rang international.

Comment comptez-vous vous y prendre pour atteindre cet objectif ?

Je ne suis pas seule à la manœuvre, je travaille non seulement avec l’équipe des relations internationales dirigée par Valérie Nachef, mais aussi avec les vice-présidents délégués en charge de zones géographiques. Pour être une université internationale, il faut d’une part attirer davantage d’étudiants étrangers en développant l’offre de formations dispensées en anglais et d’autre part, disposer de programmes délocalisés, voire d’un campus délocalisé, en signant de nouveaux partenariats avec des universités du monde entier.

Pourquoi avez-vous accepté de relever ce défi ?

Depuis mon arrivée à l’UCP il y a un peu moins de deux ans, j’apprécie le dynamisme de cet établissement. C’est une université enthousiasmante, caractérisée par sa jeunesse et son audace. Les équipes administratives et pédagogiques sont très impliquées, les étudiants eux-mêmes s’engagent activement dans la vie de l’établissement, toutes les énergies sont mobilisées pour que les projets aboutissent. Je constate que l’UCP s’est saisie de la réforme de l’autonomie des universités pour adopter une approche nouvelle et résolument moderne de l’université.